09/05/2014

Existe-il un "Esprit Suisse" ?

Je ne pense pas qu’il existe un "Esprit Suisse" fondé, les identités sont cantonales.

Comme il n'y a pas à proprement parler d'histoire suisse avant 1848.  

Certains présentent la langue comme étant le ciment de l’identité nationale. Si cet argument a une quelconque valeur, il ne peut être utilisé en Suisse. La religion non plus. Si le catholicisme rassemble 3 millions de fidèles, les protestants en comptent 2,4 millions. Quant à la communauté musulmane, elle ne représenterait qu’un peu plus de 300 000 personnes.

Construire (reconstruire) une identité est une belle entreprise qui a besoin de toutes les forces vives. A l’ère d’une mondialisation globalisante et envahissante qui caractérise notre époque, nous devons confirmer des repères qui donnent à l’Homme l’espoir et lui garantissent la paix et la solidarité.

Alors, que faut-il utiliser pour affirmer l’identité suisse…Le drapeau, l’hymne national, la pureté des paysages, la neutralité, le chocolat au lait ?  




10:36 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Charly Schwarz, bonjour.

Evoquant la communauté musulmane vous nous donnez au conditionnel le nombre de musulmans en Suisse (contrairement aux comptes concernant catholiques et protestants)?!

Mouammar Kadhafi en son temps avait fait savoir que les habitants aujourd'hui de nationalité suisse de langue française ont à vivre en France, de langue allemande, en Allemagne et de langue italienne, en Italie...


N'oubliez-vous pas qu'à part ce que vous citez la Suisse est technique, scientifique, aussi? de façon telle qu'il n'est pas forcément besoin del'UE, EN SA FORME ACTUELLE, pour assurer sa survie et/ou contrats, àchanges, contacts parfaitement établis avant même la "création" de l'Europe, notre continent...

Écrit par : Alix | 09/05/2014

Cher Charly,
Suisse né à Gve non binational et d'un âge très avancé - style devant se constituer retraité - mais cherchant toujours du boulot histoire de combler une retraite de clodo minée par des jobs temps depuis 2002, j'ai le plaisir de vous dire que bon nombre de suisses sont TRES SUISSES avec cet esprit TRES SUISSE dont vous semblez ignorer l'existence.

tiens donc: pourquoi doutez-vous de l'existence d'un esprit suisse?
Pour ma part, je pourrais mentionner le rejet du suisse par l'étranger à Genève!
par bon nombre de salariés d'agences d'emploi dont la plupart ne sont pas suisses, me piégeant de questions "à la belge": me faut vos références locales récentes, c'est quoi?

"euh, c'est vrai je rentre des US mais j'ai bossé dans 1 banque de la City et j'ai travaillé à Berlin et aussi en Asie ... "

"Vous ne correspondez pas à ce que mes clients veulent" répond la salariée fr de l'agence d'emploi

cet "esprit suisse" refoulé par les salariés d'agences d'emploi
collé à mon identité par des groupes de collaborateurs frontaliers aux habitudes "comfi entre collègues" leur permettant de fourguer leurs cadavres & poussières sous le tapis ou sur le dos de collègues

C'est bel et bien cet esprit suisse, minoritaire
qui m'a valu d'être tagué, mis au rencart harcelé ou licencié pour cause de:
faire le job, ponctuel, honnête voire style "Madame Loyale"

Écrit par : pierre à feu | 09/05/2014

la question ne se pose plus dès lors qu'un suisse non binational voit sa candidature à l'emploi ou au logement refusée

parce que de suite taxée comme "trop suisse donc à problème" (logement) ou "trop coûteux" (emploi).

Écrit par : pierre à feu | 09/05/2014

il existe bel et bien, cet esprit "suisse",
en premier lieu dans la tête des cadres recruteurs (majoritairement non suisses à Genève)
comme dans la tête des salariés d'agences immobilières (majoritairement non suisses à Genève)

pour qui seul compte le sus aux suisses "au secours, encore un suisse qui va nous faire chier!"

Écrit par : pierre à feu | 09/05/2014

Savez-vous pourquoi il n'y a pas de fantôme en Suisse ?

C'est parce que les Suisses n'ont pas d'esprit !

Écrit par : Corto | 09/05/2014

L'esprit suisse existe. Il consiste à ne pas être venu d'ailleurs.

Écrit par : norbertmaendly | 10/05/2014

Les commentaires sont fermés.