02/09/2014

Constitution genevoise : Art.134 « participation »

Dérivé de la création d'un principe nouveau fondamental inscrit dans la Constitution, les citoyens sont en attente d’une participation à la construction de l'intérêt général, ils veulent seulement être écouté, entendu, dialoguer avec les élus et que certaines de leurs propositions soient prises en compte.

La seule délégation de pouvoir à travers le vote n'est plus suffisante, elle ne construit pas à elle seule la légitimité élective. D’autres légitimités se frayent leur chemin.

Quelles que soient les formes de la démocratie partout dans le monde émerge la revendication de la participation des citoyens aux décisions politiques.

La démocratisation de la démocratie, à travers la participation, ce n'est pas qu'une méthode un outil, elle est un projet politique de construction d'un nouveau système de représentation qui donne une légitimité à la participation des citoyens à la gestion de la collectivité et à l'élaboration des lois.

Aujourd’hui aucun élu ne peut envisager de se contenter de mettre en œuvre son programme sans y associer les habitants Luc Barthassat l’a compris en proposant aux citoyens de participer à l’élaboration d’une nouvelle loi sur la mobilité à Genève

http://ge.ch/mobilite/sondage/francais

Informer, questionner, débattre pour une innovation partagée et responsable, c'est dans cette alchimie que peut se construire une politique nouvelle.

 

12:09 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook