06/11/2016

Identité suisse, l’islam y participe.

La présence musulmane en Suisse est une chance permettant de construire une identité suisse riche d’un patrimoine culturel et religieux diversifié, ce qui donne à cette identité une dimension planétaire.

Les musulmans de Suisse ont une responsabilité dans la construction de cette identité suisse. Une responsabilité qui ne peut apporter ses fruits qu’avec une volonté de la société suisse, cherchant à mettre en harmonie toutes les compétences et les énergies diverses, au service d’un destin commun.

La tradition suisse, très marquée par le sécularisme dans le rapport entre l’Etat et la religion, doit être respectée en ce qui concerne les musulmans. Tant que les musulmans agissent dans le cadre des lois, ils doivent être libres et indépendants pour s’organiser, former leurs cadres religieux et construire leur expression religieuse fidèle à leur tradition. Toute ingérence politique intérieure ou extérieure ne peut que trahir les principes d’égalité juridique entre les différentes confessions.

II y a aussi une responsabilité de la société, à permettre aux musulmans d’apporter leurs pierres à l’édifice de l'identité suisse.

Nous devons accorder aux citoyens musulmans en tant qu’acteurs positifs, une place entière dans la société. Elle renforce l’engagement, dissipe les facteurs de repli et de marginalisation et fait exploser les énergies servant l’intérêt commun.

11:11 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Histoire, Politique, Région, Solidarité, Spiritualités, Suisse | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

62% des Suisses pensent que l'islam n'a pas sa place. L'islam est une religion de guerre et n'a qu'un seul but : la conquête du monde. Votre billet s'inscrit dans une future guerre civile en Suisse et en Europe, parce que cela ne peut finir autrement. Et comme vous participez de cette guerre, vous le prouverez en ne publiant pas ce commentaire, ce qui est en soi un acte de guerre...

Écrit par : Géo | 06/11/2016

Le premier "acte de guerre" est de se cacher derrière un pseudonyme...
Au faite, je penche plutôt pour un acte de lâcheté.

Écrit par : Charly Schwarz | 06/11/2016

La première lâcheté consiste d'abord à se laisser berner par une idéologie politique totalitaire qui est fondamentalement en contradiction avec nos valeurs les plus importantes: liberté de conscience, liberté d'expression, égalité femme-homme, vivre ensemble. Géo a entièrement raison: pour l'islam la Suisse appartient au "pays de la guerre". Si un musulman adopte NOS valeurs, il devient automatiquement un apostat ou... un menteur qui pratique la taqiya.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Taqiya

La Suisse s'est construite en dehors de l'islam et n'a pas besoin de lui. Au contraire même.

Sourate 8,60: "Vous préparerez contre eux toute la force que vous pouvez réunir et tout l'équipement que vous pouvez mobiliser, pour que vous puissiez effrayer les ennemis d'allah, vos ennemis, ainsi que d'autres qui ne sont pas connus de vous ; allah les connaît. Quoi que vous dépensez dans la cause d'allah vous sera généreusement payé en retour, sans la moindre injustice."
C'est la devise des Frères musulmans.

À propos des pseudonymes:
https://www.google.fr/search?q=assassin%C3%A9s+par+l%27islam&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&ei=8iYfWL48hJDxB_zul9gJ
Pas de lâcheté, seulement de la lucidité.

Écrit par : Charles | 06/11/2016

Où voyez-vous une idéologie politique ?

Écrit par : Charly Schwarz | 06/11/2016

Charly Schwarz,

Comment adopter un point de vue selon lequel la "présence musulmane en Suisse serait une chance permettant de construire une identité suisse riche d'un patrimoine culturel et religieux diversifié" (qui l'est par les religions protestante, catholique, philosophie bouddhiste et autres sociétés non totalitaires ainsi que la bienfaisante TOLERANCE, le respect d'autrui qui pense selon son propre ressenti, unique chaque ressenti! sans jamais rien imposer à personne soit... tout juste le contraire des diktats meurtriers de l'islam!

Les commentaires de Géo: conquête programmée du monde par l'islam

puis celui de Charles singulièrement sourate 8,60 ne sont-ils pas incontournables, indiscutables?

Si nous ne pouvons pas échapper à l'islam mettons tout en œuvre pour réformer cette "idéologie politique totalitaire" en aucun cas religion, encore moins religion d'amour donc pas le moins du monde... amour de religion (la terreur amène la soumission, certes, mais non du cœur l'amélioration, le redressement voire la conversion!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/11/2016

«Allah est notre but. Le prophète est notre guide. Le coran est notre loi. Le jihad est notre voie. Mourir sur le sentier d’Allah est notre plus grand espoir» - Devise des Frères musulmans

Il n'est pas inutile de relire la déclaration faite en 2002, à destination du monde européen, par le théologien Youssef al-Qaradâwî, référence des Frères musulmans, réfugié au Qatar : "Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons, avec nos lois coraniques, nous vous dominerons". (Yvan Rioufol dans "Une guerre civile menace la France somnolente" le 29 août 2016 - Blog du Figaro)

Écrit par : G. Vuilliomenet | 06/11/2016

Incroyable d'entendre Narcisse-René Praz, anarchiste spontex des années 70 et créateur de "la Pilule", auteur du "Petit Livre vert-de-gris"* déclarer dans "les Beaux Parleurs" qu'aujourd'hui, il est pour l'armée (suisse), à cause du danger que représente les religions et surtout celle que vous savez. On était à la radio, mais j'ai ENTENDU tomber les chaussettes de Zenda...

* A la rubrique "brigadier Jeanmaire", il était indiqué "revenus de source inconnue". Et quelques années plus tard...

PS. Mon pseudo est moins anonyme que mon patronyme, porté par 32 personnes sur "Directories"...

Écrit par : Géo | 06/11/2016

J'ajoute à mon commentaire que la sourate sus mentionnée, 8,60 peut s'expliquer en la remettant dans son contexte Mohammed en guerre... mais que le terrorisme du djihad comme de Daech avec l'appel à tuer n'importe qui avec n'importe quoi rend contemporaine cette sourate.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 06/11/2016

Pour, venant de Paris en fin de seconde guerre mondiale avoir connu la Suisse romande avant l'avènement du Roi Dollar contemporain veau d'or biblique c'était autre chose...

Dureté aux pauvres allant de soi (sans avoir oublié les grandes heures de la Chaine du Bonheur avec notamment Roger Nordmann.

Qui possède quoi, à qui ce terrain: anxieuse interrogation pastorale par excellence:
"Le seigneur fit pour moi des merveilles... saint est son nom...?!

Foi, lecture de la Bible avant le repas de midi.


Dalcroze (Mon lac est pur) rythmique

et aptes à faire sauter les verrous entre cathos et protestants LES CHANTS DU PAYS, DE LA PATRIE SUISSE CHERIE SANS EN AVOIR HONTE...abbé Bovet,
Kaelin Ansermet

Banquiers, certes, mais charriages des étudiants en ville de Lausanne chaque samedi midi empêchant nos autorités de se trop monter la tête, ou l'enfler...

Jung nous l'a enseigné: il ne faut pas déraciner les gens. L'oriental est oriental, l'occidental, occidental.
Pour l'exemple, une simple fleur des champs, un coquelicot. dès "coupé"?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/11/2016

Juste dire pour finir que soit la Suisse redeviendra ce qu'elle n'est plus (démantèlement du social, notamment, éthos) et l'islam ne l'emportera jamais soit l'islam l'emportera et la Suisse n'existera plus (si les Frères musulmans dirigeaient les Suisses, non musulmans les Suisses passeraient immédiatement citoyens de seconde zone sans aucun doute avec impôts faramineux.

Comment comprendre le laisser-faire pour ne pas dire la complicité de nos élus en qui nous faisions confiance?

Femmes politiques suisses, féministes nous avons milité pour leur promotion, comment comprennent-elles le statut inférieur des femmes musulmanes?

La foi de leurs pères pour nombre d'entre elles?

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/11/2016

Bonjour à chacun, l'Islam vécu par les premiers arrivants était discret, on pouvait le croire compatible avec la laïcité, que j'apprécie tout en étant croyant; la laïcité permet le vivre ensemble dans une société qui s'épanouit. Aujourd'hui le grand nombre de musulmans s'impose, enlève nos fêtes du calendrier, enlève à la femme son statut... Deux fois l'Islam a tenté de s'imposé en Europe comme il l'a fait au Moyen-Orient et en Afrique. Il lui a manqué le nombre. Aujourd'hui nous nous leurrons avec un discours qui n'est que le nôtre. Une remarque importante et jamais relevée: le Coran, contrairement à la Bible à été donné tel quel, ne peut pas être modifié, ré-interprété. Les textes cités plus haut ne sont pas uniques. La Bible est adressée aux hommes pour être constamment revisitée, réfléchie. On y trouve des exactions... lorsque l'homme est infidèle à l'Esprit du texte. L'idée d'un Coran adapté à nos société est idéologique mais impossible et incompatible avec nos démocraties.

Écrit par : Jonas ben Amittaï | 07/11/2016

"Où voyez-vous une idéologie politique ?"
Ici:
"L'islam est un système politique qui utilise le divin pour justifier son idéologie totalitaire."
https://unmondesansislam.wordpress.com/

Et ici:
https://www.youtube.com/watch?v=7HPxjk9l0Dg

Et ici:
https://sites.google.com/site/muslimdeception/dar-al-harb

Et ici:
http://www.jewishvirtuallibrary.org/jsource/History/daralislam.html

Et ici:
"The term Dar al-Harb (land of war) is synonymous with Dar al-Kufr as in origin the aim of Islam is to spread to all lands until the Islamic state encompasses the whole globe."
http://www.khilafah.com/clarifying-the-meaning-of-dar-al-kufr-a-dar-al-islam/

Je vous fais l'honneur de répondre à votre question. Ayez la politesse de passer ma réponse.

Écrit par : Charles | 07/11/2016

Charly Schwarz vous délirez un peu. Non seulement la vaste majorité des Suisses ne se reconnaît pas du tout dans l'islam, mais la majorité des musulmans ne souhaite pas s'identifier à la Suisse et à ses valeurs. La plupart des musulmans de Suisse veulent un communautarisme et un différentialisme: mise en visibilité de leur religion et de leur idéologie par tous les moyens, demandes de prérogatives dans les écoles et dans la sphère publique en général, prosélytisme.

Leurs maîtres-penseurs, très actifs dans les media, sont tous citoyens suisses: les inévitables Ramadan Brothers, Nicolas Blanchot, Nadia Karmouse par exemple.

Sont-ils des Suisses qui participent à notre identité helvétique? J'en doute: Hani Ramadan, au printemps dernier encore, expliquait dans une école genevoise à des adolescents que "les femmes non voilées sont pareilles à des pièces de 2 euros, elles passent de mains en mains", autrement dit ce sont des putes. Blanchot le cinglé converti refuse de serrer la main à une femme et dans ses discours il explique pourquoi: la femme est impure et il ne veut pas se salir. Karmouse l'illuminée va à l'encontre de tous les acquis des femmes dans leur combat pour l'égalité.

Pensez-vous sincèrement que ces énergumènes puissent participer positivement à notre identité?

Vous occultez une chose essentielle dans votre billet Monsieur Schwarz: l'islam n'est pas seulement une religion, c'est une vision du monde, une dangereuse idéologie, et une régression par rapport à nos acquis européens depuis Les Lumières.

Écrit par : Christian Macherel | 28/12/2016

Votre prose n'est pas loin de tomber sous le coup de l'art. 275bis du Code pénal suisse:
"Celui qui aura fait une propagande étrangère tendant à renverser par la violence l’ordre constitutionnel de la Confédération ou d’un canton sera puni d’une peine privative de liberté de trois ans au plus ou d’une peine pécuniaire."
Je souscris entièrement aux propos tenus sur son blog par André Thomann dans son billet de ce jour, intitulé "Schwarz voit tout en rose".

Écrit par : Mario Jelmini | 29/12/2016

Je vois que vous ne manquez pas d'humour Charly Schwarz. En relisant votre billet, je vois que vous écrivez que les musulmans "peuvent apporter leurs pierres" à l'identité suisse. Rassurez-vous, ils en ont des sacs entiers pour les lapidations...

Écrit par : Christian Macherel | 30/12/2016

Beuh... Dans la plupart des blogs, presque tout le monde commente avec un pseudonyme, où est le problème ?

De toutes façon, savoir que le commentateur s'appelle Duschtroumpf ou Jean Valjean, je ne vois pas l'intérêt, ce qui est intéressant, c'est le contenu de son commentaire.

Écrit par : Spipou | 13/01/2017

En écrivant sous anonymat ne se permet-on pas ce que l'on s'interdirait en signant de son propre nom?

Comment critiquer le port de la burka si l'on se dissimule sous un pseudonyme?

Les Courriers de lecteurs exigent les coordonnées de leurs correspondants.
Selon le danger qu'un témoignage pourrait faire encourir la signature de la personne disparaît.
Juste indiqué "Nom connu de la rédaction"!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/01/2017

Depuis le temps que les bobos nous parlent de la richesse culturelle et civilisationnelle de l'islam, j'aimerais qu'ils me citent quelques exemples CONCRETS de ces apports car j'ai beau chercher, je ne vois pas. Qui sont ces grands artistes musulmans qui pourraient donc tant apporter au niveau culturel à notre pays si arriéré ? En Angleterre, une place entière a été accordée aux musulmans, selon votre souhait. Résultat (entre autres), il y a à ce jour plus de 100 tribunaux islamiques qui appliquent les règles de la charia. Est-ce cet apport que vous souhaitez pour la Suisse ?

Écrit par : Françoise | 13/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.