26/07/2011

Multiculturel ou interculturel

masque.jpg

Il n’existe pas à proprement parler de définition exhaustive: la plupart des dictionnaires se contentent pour ce qui concerne le multiculturel d’un « qui relève de plusieurs cultures » et d’un « qui concerne les rapports entre les cultures » pour l'interculturel.

 

Les notions de multiculturel et d’interculturel sont bien souvent abordées sans vraiment questionner leur véritable sens.

Dans le langage courant, ils sont couramment employés dans un sens équivalent qui recouvre en fait aussi des enjeux politiques et des conceptions différentes de la société.

 

Engagés dans de nombreuses batailles idéologiques, ils sont devenus porteurs de préférences idéologiques ou politiques et se sont ainsi chargés de jugements de valeur.

De mon point de vue, une société interculturelle invite au partage des savoirs, à la connaissance des coutumes de l’autre, à une imbrication et à une interpénétration mutuelles. Tandis qu'une société multiculturelle génère une juxtaposition des communautés d’où résultent rapidement une ghettoïsation des comportements et une séparation des idéaux.

09:10 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Histoire, Médias, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

22/07/2011

BCGE : justice politique ?

Les juges ont considéré les faits reprochés à René Curti et Marc Fues,  « très peu grave », selon l'article 251 du Code pénal suisse (Dans les cas de très peu de gravité, le juge pourra prononcer une peine privative de liberté de trois ans au plus ou une peine pécuniaire.)

Mais tous resteront coupables d'avoir voulu cacher la poussière sous la moquette de la République et l'avoir clouée au sol avec les « punaises » du service public, d'avoir favorisés leurs réseaux qu'ils soient politiques, maçonniques ou sectaires, d'avoir privilégies leurs conforts sociaux .

18:48 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/07/2011

Une crise à crédit

vie à crédit.jpg

Cette crise financière que nous vivons est le résultat de vingt ans de vie à crédit.

Les États-Unis sont désormais une économie en faillite. La dette qui représentait 21 % du PIB en 1980, a augmenté régulièrement au cours des trente dernières années jusqu’à atteindre 98% du PIB. Je ne parle pas de la dette brute du secteur financier qui dépasse les 120%.

Et la dette cumulée de consommation des ménages est pire encore : elle dépasse aujourd’hui 14’000 milliards de dollars.

Comme l’ensemble des communautés bancaires et financières sont intimement mêlées, la crise du crédit a débordé d’Amérique et englouti l’ensemble de l’économie mondiale.

Fondamentalement, ce qui s’est passé pendant les deux dernières décennies, c’est que l’économie mondiale a poursuivi son expansion en épuisant l’épargne accumulée par les Américains depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et arrivée en bout de course à la fin des années 1980.

Pour aggraver encore les choses, la crise mondiale du crédit continue son escalade... La hausse des prix de l’énergie alimente l’inflation, pèse sur le pouvoir d’achat, ralenti la production et aggrave le chômage, donc sème un chaos encore plus grand dans une économie qui croule déjà sous les dettes.

13:45 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Economie, Général, Genève, Histoire, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

15/07/2011

Qu’est-ce le « Green business » ?

grenn.jpg

Comment l’expliquer…L'exercice n'est pas simple. Comment expliquer ce concept, qui peut paraître obscur au premier abord.

Pour les entreprises qui pâtissent parfois d'une image négative, la démarche est pourtant nécessaire, surtout sur fond de crise économique et environnementale.

Utiliser les bons mots, aborder les bons sujets… C'est effectivement un travail de pédagogie, il faut trouver les bons mots pour expliquer aux consommateurs en quoi ils sont concernés par les activités de l'entreprise.

Expliquer qu'il n'y a pas de contradiction entre développement économique et protection de l'environnement. Au contraire, le « Green business » combine les deux.

L'environnement a pris une place importante dans nos modes de gestion. On ne peut plus gérer une société suivant des critères uniquement économiques.

Aujourd’hui, le chef d’entreprise ne peut pas se désintéresser de l'écologie et du social.

Le  « Green business », c'est le développement durable appliqué à l'entreprise. C'est agir au sein de l'entreprise dans le respect de l'homme et de l'environnement, promouvoir l'employabilité locale, l'insertion par le travail, ou encore, participer financièrement à des projets d'utilité publique.

18:06 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/07/2011

BCGE : coupables ?

Les dirigeant de la BCGE seront-ils condamnés selon le Code pénal suisse pour faux dans les titres (art. 251), escroquerie (art. 146) et gestion déloyale (art. 158 al.1) ?

Peut-être…

Mais ils sont coupables d’avoir voulu cacher la poussière sous la moquette de la République et l’avoir clouée au sol avec les « punaises » du service public, d’avoir favorisés leurs réseaux qu’ils soient politiques, maçonniques ou sectaires, d’avoir privilégies leurs conforts sociaux

Est-ce punissable ?

10:31 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

12/07/2011

L’attitude des jeunes face à la drogue (enquête)

drohues.jpg

La Commission européenne a publié cette semaine les résultats d'une enquête menée auprès de jeunes âgés de 15 à 24 ans.

Elle analyse leurs comportements et leurs attitudes envers les drogues, y compris les soi-disant «euphorisants légaux», c'est-à-dire, les nouvelles substances qui imitent les effets des drogues illicites et sont souvent vendues sous forme de poudres, herbes ou pilules.

Il s'agit d'un aperçu concernant l'usage, la disponibilité, les opinions sur les réponses de la politique antidrogue et sur les mesures qui pourraient être mieux prises pour s'attaquer à des problèmes de toxicomanie dans la société.

De cette enquête ressort également la perception du risque à l'égard de diverses substances, tel que les risques auxquels l'on s'expose par l'utilisation de certaines « drogues », allant de l'héroïne au cannabis, ainsi que l'alcool.

« Youth attitudes on drugs », l’enquête


12:04 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Médias, Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/07/2011

BCGE : procédure viciée ?

images.jpg

Les particuliers lésés par les actes des agents de la BCGE ne sont pas admis au procès, ne sont pas entendus au cours du procès et n’ont par ailleurs aucune possibilité de se faire représenter.

Suite aux agissements des agents de la banque, beaucoup de clients et de petits actionnaires ont subi un dommage important se sont retrouvés en faillite et sans moyens.

Il faut savoir qu’un grand nombre de plaintes et de requêtes déposées contre la BCGE ont été écartées, mais encore les preuves à la disposition des personnes concernées, qui ont subi des dommages importants, n’ont pas été examinées au cours des procès.

Et pourtant, en vertu de l’art. 105 du Code de Procédure Pénale suisse participent également à la procédure: les lésés; les personnes qui dénoncent les infractions; les témoins.

Dans le cadre de ce procès, les personnes directement lésées par la BCGE sont précisément les clients débiteurs et épargnants de la Banque, ainsi que les petits actionnaires.

Pourquoi ces personnes qui ont subi des dommages concrets n’ont jamais été admises au procès ? Pourquoi seul le Canton de Genève est admis ?

Ne serait-il pas temps de déposer une plainte pénale avec constitution de partie civile ?

15:21 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

08/07/2011

Les HUG se « foutent » de nous !

HUG.jpg

« Les HUG doivent faire face à des pics de patients », une réponse pusillanime pour justifier une attente de 8 jours pour opérer une fracture du col du fémur !

En vérité cette réponse cache un malaise bien plus profond…

Guerre de succession à la tête des départements, erreurs de diagnostique fréquents, manque de considération des patients -chef de service incapables de prendre en considération l’état psychologique des patients-, mobbing (juste un exemple : un jeune médecin interne qui craque devant le patient qui doit le réconforter. Heureusement, il a trouvé asile dans un autre hôpital universitaire), personnel constamment sous stress et encore bien d’autres problèmes de fonctionnement.

Et malgré les conclusions d’une étude présentées en 2003 lors d’une journée Qualité des HUG :

Provoquer une prise de conscience du personnel concernant la survenue des erreurs médicales

Renforcer les liens de confiance avec les patients en parlant des erreurs qui surviennent au cours de l’hospitalisation

Rien n’a changé…

LA solution : vous devez subir une opération programmée, choisissez le CHUV !

Et si vous doutez encore de l’incompétence des HUG un lien vers l’article de la Tribune de Genève du 8 juillet :

http://www.tdg.ch/geneve/actu/jours-attente-operee-2011-0...

10:16 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Science, Université, Vaud | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

03/07/2011

Être reconnu et admiré est devenu aussi important qu’être vertueux

indivi.jpg

Dans une société toujours plus impersonnelle et bureaucratisée qui attend de chacun qu’il se conforme aux exigences de l’efficacité industrielle et du civisme respectable, les gens ressentent le besoin de se libérer et d’exprimer leur individualité.

Être reconnu et admiré est devenu aussi important qu’être vertueux.

Désormais, l’individu se préoccupe moins de sa stature morale que de savoir s’il est ou non aimé par les autres.

L’influence qu’il peut exercer sur ses pairs est valorisée.

Avoir de la personnalité, c’est avoir du charisme, se distinguer dans la foule, être au centre de l’attention.

 

13:13 Écrit par Charly Schwarz dans Amis - Amies, Culture, Général, Genève, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/07/2011

Nouveaux rêves personnels.

qualité de vie.jpg

Longtemps, le rêve américain, qui met l’accent sur la promotion individuelle et le succès matériel, a été l’« étalon or » guidant une grande partie des habitants de la planète, a perdu de son hégémonie.

 

Les jeunes ont d’autres préoccupations : lutter contre le changement climatique, rétablir la santé de la biosphère, protéger les autres espèces, maintenir la sécurité de leurs communautés locales, garantir l’accès universel à la santé, assurer une éducation universelle de grande qualité à un prix abordable, avoir un mode de vie moins matérialiste, créer des communautés d’une riche diversité culturelle.

 

Aujourd’hui, le rêve de la qualité de la vie séduit la nouvelle génération.

10:32 Écrit par Charly Schwarz dans Amis - Amies, Culture, Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Nature, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/06/2011

Cycliste ! A lire en urgence …

anti-manuel-du-cycliste-urbain.jpg

Chaque cycliste genevois doit lire "L'anti-manuel du cycliste urbain"

Cet anti-manuel du cycliste urbain est, précisément, un anti-manuel.

Ce qui signifie qu’il ne donne aucun conseil véritable, du moins aucun conseil à quiconque préfère éviter de se disputer avec la police, les conducteurs d’automobiles, les pilotes de deux-roues motorisés, les chauffeurs de bus, les chauffeurs de taxis, les piétons, les fabricants de selles, les fabricants de casques, les aménageurs de pistes cyclables, les futurs gestionnaires de Vélib’ et, surtout, les autres cyclistes...

Il n’en est pas moins l’expression sincère d’une façon de se comporter à vélo.

C’est certain, en matière de remise en cause de l’ordre établi, on a connu plus révolutionnaire : Danton, Lénine, Che Guevara, ne se reconnaîtraient guère dans cette rébellion-là.


«Anti-Manuel du Cycliste urbain» est en l’œuvre d’Hugues Serraf,

journaliste et ancien rédacteur en chef dans la presse automobile…

07:25 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Formation, Général, Genève, Médias, Résistance | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

24/06/2011

La Constituante va droit dans le mur, et en plus elle klaxonne

Klaxon.jpg

Avez-vous lu l’avant projet constitutionnel ? Non !

Je sais nous ne sommes pas tous des juristes, alors permettez moi de vous indiquer quelques raisons relatives à cette perte de contrôle de la part de nos Constituants.

Et ne faîtes pas dire que nous aurions dû leurs retirer le permis de nuire en raison de leurs âges !

Comme une liste à la Prévert, voici les principaux dérapages qui conduiront la nouvelle Constitution dans le mur, sans prendre en compte les articles qui n’auront pas la garantie de la Confédération :

Réintroduction de la chasse, pas de préambule, suppression de l’article contre l’énergie nucléaire, plus de droit au logement, pas de principe de non-discrimination de toute personne notamment en raison de son orientation sexuelle et de son identité de genre, pas d’encouragement au commerce équitable et une cohérence de la promotion économique avec le développement durable, les droits sociaux ne sont pas intégrés comme des droits dans la liste des droits fondamentaux, l’Etat n’assure pas aux jeunes une préparation à la citoyenneté et ne favorise pas leur formation civique et il ne soutient pas les démarches de développement communautaire qui favoriserait la participation à la vie collective, etc..

L’Esprit du 25 mai hante toujours les traverses...

 

16:14 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/06/2011

Les Verts, chantres de la discrimination !

disci.jpg

Quelle surprise en découvrant en page 20 de la Tribune de Genève du 23 juin que les Verts présentent, pour les élections nationales du 23 octobre, une liste des « Suisses de l’étranger ».

Je rêve !

Partout, les Verts se définissent comme les champions de l’intégration !

Et quand politiquement, ils peuvent mettre leur idéologie en pratique, ils excluent les Suisse de l’étranger de la liste mère.

Cette attitude me rappelle les heures les plus sombres du Pacte de Varsovie, où les Soviétiques utilisaient les Frères satellites comme de la chair à canon, et quand le travail fut accompli ils n’hésitaient à les décrédibiliser.

10:43 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/06/2011

Constituante, faille spatio-temporelle

spatio.jpg

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, mais les ambitions portées par les Constituants au moment de leur l’investiture ont disparus !

Décidément, cette constituante est pleine d’accrocs. Et cet univers alternatif parallèle au nôtre ressemble à un zèbre.

Composée majoritairement par des ex soixante-huitards et des néoconservateurs revanchards, ils nous proposent une déchirure spatio-temporelle effrayante.

Nos constituants suivent leurs propres évolutions en fonction d'une combinaison de paramètres : commissions, plénières, groupe de rédaction, etc.

Il n'est cependant pas sûr qu'il faille prendre ces données en considération, car l'exemple qu'ils exhibent n'est pas significatif, selon le retour des l’enquête publique réalisée ce printemps.

Chaque point de ce projet constitutionnel est considéré comme une dislocation potentielle et on cherchera donc à rétablir une distribution spatio-temporelle que l'on sait associer à un glissement.

Nos « métavers » souhaitent donner un sens physique à cette faille spatio-temporelle pour coller à l'idée qu’ils ont d'une « Nouvelle Constitution » pour Genève.

Je crois que le temps de cryogénisation a sonné !

 

15:56 Écrit par Charly Schwarz dans Fiction, Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/06/2011

L’affaire DSK ‘’commentée’’ par Sigmund Freud

freud.JPG

Freud pose une question rhétorique: qu’est-ce qui procure à l’être humain «les plus fortes expériences vécues de satisfaction, lui fournissant à proprement parler le modèle du bonheur» ?

 

Ce sont les «relations sexuées » et c’est pourquoi l’homme a décidé de placer « l’érotisme génital au centre de la vie».

La pulsion sexuelle est si puissante que toute la réalité extérieure devient un simple moyen de l’assouvir.

Si l’homme n’est pas freiné, rien ne peut entraver sa quête du climax sexuel. Animé par la libido, agressif par nature, il ne cherche qu’à satisfaire son inextinguible appétit sexuel. En fait, c’est un monstre.

 

En plus, il écrit :

La part de réalité effective cachée derrière tout cela et volontiers déniée, c’est que l’homme n’est pas un être doux, en besoin d’amour, qui serait tout au plus en mesure de se défendre quand il est attaqué, mais au contraire il compte aussi à juste titre parmi ses aptitudes pulsionnelles une très forte part de penchant à l’agression.

En conséquence de quoi, le prochain n’est pas seulement pour lui une aide et un objet sexuel possible, mais aussi une tentation, celle de satisfaire sur lui son agressivité, de l’utiliser sexuellement sans son consentement, de s’approprier ce qu’il possède, de l’humilier, de lui causer des douleurs et de le martyriser.

08:42 Écrit par Charly Schwarz dans Femmes, France, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Science, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/06/2011

GENILEM : un néolibéral remplace un néoconservateur

Génilem.jpg

En page 10 de la Tribune de Genève, du 17 juin, j’apprends que le député, radical, Frédéric Hohl remplace l’ancien député, également radical, Pierre Kunz. Et c’est tant mieux !

Après les dégâts portés à la crédibilité de GENILEM, par les erreurs de casting de l’ancien président, je suis convaincu que l’expérience professionnelle du nouveau Président apportera un esprit de renouveau au sein de l’institution, mais osera-t-il exiger un « droit d’inventaire » ?

 Au-delà de ce changement de présidence, c’est l’ensemble de la politique d’aide et de soutien à la création d’entreprise qui est à revoir, plus de 11 acteurs subventionnés font face à quelques entités privées ; n’y a-t-il pas, là, distorsion de la concurrence ?

Comment être crédible dans la création d’entreprises si ces entités sont incapables de s’autofinancer ?

08:23 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/06/2011

Qui utilise GeTag ?

getag.jpg

« GeTag est une application permettant de gérer des tags virtuels. Un tag virtuel est une sorte de Post-It numérique consultable et éditable depuis un dispositif mobile. Ces tags peuvent être consultés sur une carte, mais aussi en réalité augmentée, où ils apparaîtront en superposition à la vue de l'utilisateur »

C’est ce qu’indique  Michel Deriaz sur le site du projet.

Mais à ce jour seulement 30 tags ont été posté, et la saison touristique démarre...

Combien de fois le programme a été chargé ?

Combien de visiteurs par jour ?

Sur la page Facebook, le dernier message date du 15 septembre…

 Et dire que ce projet a été financé par de l’argent public, Ville de Genève et Office du Tourisme !!!

 

21:01 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Culture, Général, Genève, Loisirs, Médias, Musique, Sports, Techno, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/06/2011

Employeur devant le Tribunal fédéral

tribunal.jpg

Connaissez-vous un employeur installé à Genève occupant près de 3500 personnes et qui aurait plusieurs procès en cours devant le Tribunal des Prud’hommes, lequel tribunal aurait rendu 6 jugements en l’espace de 6 mois ?

Posez la question au Tribunal des Prud’hommes, la réponse sera négative : « il n’y a aucun employeur qui rencontre autant de difficultés dans les rapports de travail ».

Et pourtant cet employeur existe bel et bien ; c’est la Ville de Genève qui enregistre plusieurs procès devant le Tribunal administratif

Le Tribunal Administratif a rendu les 5 arrêts en insertion, un 6ème arrêt est attendu ces jours.  

Sur ces 5 jugements rendus, 3 font l’objet d’un recours devant le Tribunal fédéral.

Combien cela coûte-t-il aux contribuables ? Quel est le climat de travail en Ville de Genève ?

 

A consulter le rapport de la Cours de Compte

Ci-dessous, les arrêts du Tribunal Administratifs:

ATA_000060_2011_A_1979_2010.pdf, ATA_000142_2011_A_2806_2008.pdf, ATA_000163_2011_A_1476_2010.pdf, ATA_000301_2011_A_194_2011.pdf, ATA_000836_2010_A_2938_2009.pdf

 

09:54 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

06/06/2011

DIP : pourquoi ?

élève.jpg

Bien sûr, l’école du mercredi matin accapare le temps de tous, mais d’autres interrogations bien plus ennuyantes, en cette période de fin d’année scolaire, réapparaissent :

Pourquoi tel élève peut être relevé d’une "bonne" pour passer au degré supérieur ou obtenir sa maturité et pas l’autre ? Quels sont les critères discriminent ?

Pourquoi certains élèves, du simple fait qu’il y a un « sans papier » dans la classe, sont discriminés et ne peuvent pas aller visiter une ville étrangère dans le cadre d’un voyage de fin d’études ?

 

Quelques questions qui devraient interpeller maîtres et parents…

09:20 Écrit par Charly Schwarz dans Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/06/2011

De la liberté !

ben.JPG

La base de la liberté c’est la confiance et l’ouverture. L’expérience de la liberté n’est jamais solitaire, elle est profondément communautaire.  Nous ne sommes réellement libres que lorsque nous sommes en confiance entre nous, lorsque nous nous autorisons à partager nos luttes pour être et pour nous épanouir.

Cette confiance permet d’étendre la conscience à de nouveaux domaines, plus intimes.

Nul ne peut être vraiment libre dans un monde où chacun se méfie de tous. C’est un monde où la liberté est aussitôt réduite à un sens négatif. Les sociétés autoritaires qui répandent la paranoïa et la méfiance et dressent les gens les uns contre les autres écrasent l’esprit même de la liberté.

 

La liberté c’est aussi la capacité d’optimiser pleinement le potentiel de sa vie, une vie vécue en bonne compagnie qui est rendue possible par l’approfondissement et l’enrichissement de nos expériences et de nos relations avec d’autres.

11:32 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Monde, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook