19/04/2010

La Comédie : Patrice Mugny cherche à imposer Omar Porras

Patrice Mugny.jpg C’est avec la complicité du Conseil Municipal de la ville (sinon, comment expliquer la désignation de Virginie Keller-Lopez au sein de la Fondation d’Art Dramatique, collaboratrice directe du magistrat), que Patrice Mugny essaye d’imposer aux 14 membres du Conseil de Fondation, la nomination d’Omar Porras.

La manœuvre du magistrat passe mal, c’est le moins que l’on puisse dire ; la représentante du Canton a déjà jeté l’éponge. STOP !

Les compétences d’Omar Porras, reconnues par tous, ne sont pas en cause…mais bel et bien l’opacité du mode de désignation du successeur d’Anne Bisang.

Parmi le postulant, on y trouve des noms de renommées internationales, comme par exemple, Eric Lacascade, qui en 10 ans a fait du « Centre dramatique de Normandie » un lieu de création reconnu dans le monde entier, mais il n’est pas un « ami» de Patrice Mugny.

D’autres démissions sont-elles à craindre ?

14:11 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

17/04/2010

Jaques, je ne serai pas votre « porte-pinceau »

colleurs.jpg A la lecture de mon quotidien favori, je découvre les propos tenus par l’ancien Conseiller d’Etat Vernet ; «avec les radicaux, nous retrouvons nos colleurs d’affiches ».

Je trouve ces propos remplis de condescendance, de suffisance, voir même méprisant envers les cousins radicaux.

Et, me reviens en mémoire cette phrase de Georges Bernardos : « les vrais ennemis de la société ne sont pas ceux qu’elle exploite ou tyrannise, ce sont ceux qu’elle humilie »

Continuez, Jaques, avec de tels propos… Les « colleurs d’affiches » ne vous saluent pas «

Sachez, aussi, que les radicaux ne seront pas la « chair à canons des libéraux !

Il est possible que, par vos propos, vous ayez soufflé sur les braises de l’histoire, et que la fusion soit renvoyée aux calanques grecques.

17:37 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/04/2010

Constituante, schizophrénie rose/verte !

schizo.jpg Il est « drôle » de constater que, d’un côté les constituants roses/verts militent pour que les étrangers aient le droit de vote et d’éligibilités, et que de l’autre côté, ces mêmes constituants refusent d’assurer à tous les citoyens l’équité voix qu'ils confient à leurs députés, en militant avec fougue contre la suppression du quorum électoral !

14:18 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Genève, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/04/2010

Constituante, schizophrénie rose/verte !

schizo.jpg Il est « drôle » de constater que, d’un côté les constituants roses/verts militent pour que les étrangers aient le droit de vote et d’éligibilité, et que de l’autre côté, ces mêmes constituants refusent d’assurer à tous les citoyens l’équité aux voix qu'ils confient à leurs députés, en militant avec fougue contre la suppression du quorum électoral !

23:35 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Coûts de la santé… Et si la clé était entre les mains des médecins ?

Baisser le prix des médicaments, promouvoir l'utilisation des génériques en y associant les praticiens, semblent être les chemins les plus appropriés.

Lire la suite

11:38 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Economie, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

13/04/2010

L’autodétermination informationnelle, un concept clé !

autodetermination 2.jpg C’est le « pouvoir de l’individu de décider lui-même, sur base du concept d’autodétermination, quand et dans quelle mesure toute information relevant de sa vie privée peut être communiquée à autrui ».

Lire la suite

11:21 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Résistance, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/04/2010

Economie et écologie en chemin vers la pollinisation

abeille.jpg L’image de la pollinisation illustre bien la nouvelle conception de l’économie que devra faire émerger l’écologie de demain. Les abeilles génèrent avec le miel un produit « marchandisable » dont vit l’apiculteur, mais chacun sait que le travail le plus socialement et écologiquement utile des abeilles est la pollinisation des plantes sauvages ou cultivées.

La pollinisation peut servir de paradigme pour penser la richesse économique réelle d’une société vivante, du système complexe de l’écosystème et de la biosphère. Une telle société humaine appelle une nouvelle économie politique adéquate à sa réalité.

Cela implique de revisiter l’ensemble du programme de la vieille économie politique reposant sur la rareté et de repenser l’allocation des ressources dans un système complexe vivant à partir du principe de minimisation des externalités négatives et de production d’externalités positives.

On voit qu’ainsi l’économie politique et l’écologie ne se tournent plus le dos.

Mais comment peuvent s’articuler leurs relations ? Par « L’écologie de l’esprit » !

L’écologie de l’esprit désigne la méthode pour décrire le système constitué du sujet et de son environnement : s’il y a de l’esprit, il ne se situe ni à l’intérieur ni à l’extérieur, mais dans la circulation et le fonctionnement du système entier.

 

 

09:50 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Genève, Monde, Politique, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

11/04/2010

Assurance-chômage : une petite révolution, qui favoriserait la création d’emploi !

chômage.jpg Je découvre à la lecture du No 4 de « GenèveHebbo », en page 4, l’opinion du Pr. Yves Fluckiger pour faire face à l’important déficit de l’assurance-chômage, extrait :

« Une réforme du financement de l’assurance-chômage s’impose. En l’occurrence, les cotisations ne devraient plus être appliquées sur les salaires, comme c’est le cas actuellement, mais sur la totalité e la valeur ajoutée brute des entreprises. »

Avec ce système, les cotisations seraient prélevées non seulement sur la masse salariale mais aussi sur les dividendes, les bénéfices distribués ou non, les intérêts ainsi que les amortissements.

Et si nos gouvernants écoutaient un peu plus le monde académique…Une petite révolution, qui favoriserait la création d’emploi !

13:37 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Genève, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

10/04/2010

Cycliste à Genève…une véritable galère !

Depuis que j’ai abandonné l’usage du scooter au profit du vélo, je vis une véritable galère…

 

vélo à genève.jpg

 

Lire la suite

11:46 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Fiction, Général, Genève, Humour, Résistance | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Médecine de pointe, Genève n’y est pas. Pourquoi ?

Dans la TdG du jour (10 avril, page 2), je lis que le Pr. Morel est fâché parce que Genève ne participe pas à la Conférence des Directeurs/trices cantonaux de la Santé (CDS).

Après quelques appels téléphoniques, je me suis laissé dire que cette absence est le résultat d’une incompréhension linguistique…

Qui ne parle pas Swizerdutch ?

08:41 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique, Science, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

09/04/2010

1+1 < 2

Si en sciences exactes 1+1=2, en sciences humaines un et un ne font jamais deux !

18:37 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Le pouvoir de dire NON ! – Spécial 14 avril 2010

non.jpg Peur de décevoir, crainte de l'autorité, éviter la confrontation…sont les raisons pour ne jamais dire NON !

Les conséquences d'une telle attitude sont souvent mauvaises pour soi-même et pour les autres…

Quelques conseils pour apprendre à dire NON !

Lire la suite

11:05 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Médias, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/04/2010

Il faut déplacer la charge fiscale du travail vers l'utilisation des ressources naturelles !

co2.jpg Au niveau suisse, l'importance des impôts liés à l'environnement a augmenté depuis 1990. Le produit des impôts liés à l’environnement a atteint 9.1 milliards, ce qui représente seulement 2.03% du PIB.

Lire la suite

20:45 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Economie, Genève, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La classe moyenne, véritable enjeu politique

ikea.jpg La classe moyenne gagne trop pour profiter d'une aide de l'état, et ne gagne pas assez pour être à l'abri de soucis financiers…et supporte la charge fiscale maximum.

Lire la suite

09:33 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

07/04/2010

La Politique c’est comme le Rugby, elle rend possible le mariage de la carpe et du lapin.

rugby.jpg La Politique a ce merveilleux don de rendre possible le mariage de la carpe et du lapin. Elle concilie l'inconciliable en permettant l'union des contraires, comme au Rugby autour de ce ballon ovale aux rebonds capricieux (lisez le corps électoral).

Les déménageurs de piano (lisez les militants) y sont autant au service des virtuoses que les artistes ont besoin des gros bras. Il y a dans cette activité la fusion des différences, la complémentarité des oppositions dans le respect des dissemblances, dans l'harmonie des similitudes.

Dans notre société qui encourage la séparation des tribus, des clans, des groupes ethniques, la Politique, comme le Rugby, se nourrit de la complémentarité des différences. À ce titre, c'est une activité subversive.

Les premières lignes (lisez les «vieux » militants) ont peut-être la surcharge pondérale mais ils ont aussi l'amitié et la solidarité ancrées au plus profond du cœur. Ils sont les pierres angulaires, les fondations de ce mystérieux édifice que constitue un parti Politique ou une équipe de Rugby.

Les secondes lignes (lisez les conseillers municipaux) règnent à la fois dans les airs et au ras du sol. Puissance, force et légèreté, ils doivent marier cette contradiction en formant un couple indissociable sur le pré, eux qui sont souvent si différents dans la vie.

Suivent les plus roublards, les plus féroces parfois, les plus tendres aussi. Ils sont notre trait d'union. Les troisièmes lignes (lisez les députés) sont les rois de l'entre-deux : à mi chemin entre les grognards napoléoniens et la cavalerie légère. Ils sont capables de tout ; sur et en dehors du terrain et se mettent en quatre pour tous les autres.

Au cœur de l'édifice, arrivent maintenant les demis (lisez les conseillers d’état/conseillers administratifs). Ils sont appelés ainsi, parce qu'au centre du poste de commandement. L'un aboie, l'autre adroit, l'un teigneux, l'autre généreux, l'un chef d'une horde redoutable mais obéissante, l'autre commandant des troupes légères mais totalement imprévisibles.

Puis viennent les centres (lisez les conseillers nationaux) qui se trouvent pourtant au milieu de nulle part. Aussi dissemblables l'un de l'autre qu'il est possible. Ils sont un curieux hybride entre la troisième ligne et les arrières. Ils ont nécessairement mauvais caractère, ne sont pas toujours bons compagnons, prêts sans cesse à la moindre facétie au détriment de tous les autres.

Enfin, il y a les inclassables (lisez les conseillers fédéraux). Caractériels et véloces, ombrageux et adroits, filous ou barjots ... Ils ne sont jamais aussi bons que lorsqu'ils sont égoïstes. Ils doivent briller du travail des autres, les obscurs, les besogneux anonymes. Ce sont des aventuriers égocentriques qui se lancent dans des raids insensés sans se soucier du labeur des autres.

Dans un parti Politique, comme dans une équipe de Rugby, chacun, quelque soit son caractère, sa taille, son poids, sa vitesse ou sa force a une fonction, une place à tenir, une raison d'être au service de tous les autres. Les autres ne forment une équipe que s'ils sont capables de se dissoudre dans ce malstrom diabolique.

09:01 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Médias, Politique, Solidarité, Sports, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

06/04/2010

Dis, papa c’est qui/quoi la « classe moyenne » ?

classe moyenne.jpg C’est au tournant du XIXe siècle que l’expression « classe moyenne » commence à prendre son sens usuel. C’est avec le développement progressif de l’économie industrielle qu’apparaissent des groupes sociaux qui n’appartiennent ni à la bourgeoisie ni au prolétariat.

Aujourd’hui, il n’existe pas de définition objective et consensuelle de la « classe moyenne », c’est avant tout une expression fourre-tout.

On peut néanmoins proposer plusieurs découpages selon différents critères qui ont chacun leur pertinence : le revenu, la profession et le sentiment d’appartenance.

La classe moyenne est composée de commerçants, artisans et employés : ces catégories ont en commun d’avoir dû construire leur position au lieu d’en hériter, en s’appuyant davantage sur leur éducation que sur leur modeste patrimoine.

En Suisse la « classe moyenne » à un revenu par ménage compris entre 70'000 et 150'000 francs, soit la majorité des contribuables.

 

Mais selon la TSR (Temps Présent du 13 septembre 2007), La classe moyenne n'a plus les moyens :

Loyers, impôts, primes d'assurance maladie, frais de garde d'enfants, les charges de la classe moyenne sont de plus en plus lourdes. Mais sur le plan salarial, rien ne bouge, malgré la très nette reprise de l'économie suisse. Du coup, c'est le pouvoir d'achat de la majorité des Suisses qui s'érode, année après année. En clair, la classe moyenne s'appauvrit. Et plusieurs études démontrent que cette paupérisation rampante est bien réelle. http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=370501&sid=8121450

 

N’en déplaise à Michel Halpérin, le parti libéral ne peut pas être celui de la classe moyenne !

 

Genève un monde pour vous.jpg

 

20:28 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Culture, Economie, Formation, Général, Genève, Médias, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

04/04/2010

L’eau ; pétrole du 21ème siècle !

Quelques chiffres pour comprendre…

 

economie des affects.jpg

 

Lire la suite

09:29 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Nature, Science, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/04/2010

« Impeachment » de la co-co-co-co Présidence de la Constituante. Est-ce le poisson d’avril du 7-8 de Pascal Décaillet ?

poisson d'avril.jpg Forme de responsabilité pénale des autorités politiques, l'impeachment est né en Grande-Bretagne au 17ème siècle ; c'est ainsi qu'en 1689, deux proches conseillers du roi sont exécutés à l'issue de la procédure d'impeachment amorcée par la mise en accusation devant le Parlement, la chambre des Communes et celle des Lords.

Durant tout le 18ème siècle, la seule responsabilité qu'encourent les ministres est une responsabilité pénale mise en œuvre suivant cette procédure. C'est là le seul moyen dont disposent les Chambres, moyen très limité dans la mesure où une responsabilité pénale étant forcément individuelle, toute responsabilité solidaire et collective du Cabinet est exclue.

Progressivement supplantée par la responsabilité politique en Grande-Bretagne, l'institution de l'impeachment a été exportée aux États-Unis, régime présidentiel sans responsabilité politique du pouvoir exécutif devant le Congrès, où elle conserve, dans une faible mesure, sa signification première.

Extrait de l’Encyclopédie Universalis

Genève un monde pour vous.jpg

08:23 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Humour, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/03/2010

L’anonymat, un droit !

anonymat.jpg Le droit à l’anonymat est inhérent à la Constitution fédérale. Il faut donc le renforcer, tout comme le droit de chaque individu de connaître ses données personnelles.

La protection des données et la protection de la sphère privée sont intrinsèquement liés à la dignité et aux libertés de l’homme.

Le droit fondamental à la protection de la sphère privée, donc de l’anonymat, et la protection des données personnelles sont ancrés dans l’Article 13 de la Constitution fédérale.

L'ensemble des méthodes, des services et des systèmes que l’Etat utilise pour observer et surveiller ses citoyens doivent être réévalués en permanence et contrôlés en détail par des personnes élues.

La surveillance et la collecte de données sans soupçons représente une violation inacceptable de la sphère privée.

Il faut renforcer le droit de chacun à pouvoir connaître le contenu et l’utilisation de ses données personnelles. Vis-à-vis de chaque opérateur de banque de donnée centralisée, chaque citoyen doit pouvoir faire valoir son droit à se renseigner sur ses données, et le cas échéant, il doit pouvoir faire corriger, bloquer ou effacer ses données.


La question d’importance reste la liberté d’expression et de communication.

 

Genève un monde pour vous.jpg

 

07:20 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Résistance, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/03/2010

Du lever au coucher, nous sommes tous soumis à un traçage informatique !

llibre.jpg D’abord un traçage dans l’espace à travers le développement des systèmes de biométrie, de vidéosurveillance ou de géo-localisation (téléphones mobiles).

Ensuite un traçage dans le temps que permettent les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux sur internet.

Le premier met en cause la liberté d’aller et venir

Le second met en cause la liberté de pensée et d’expression…par exemple des déclarations exhumées dans des moteurs de recherche qui vous obligent de justifier à 40 ans ce que vous avez dit/fait à 20ans.

Il faudrait aussi mieux réglementer la vidéosurveillance et que son régime juridique soit clarifié au plus vite.

Le préambule de notre nouvelle Constitution devrait garantir la protection des données personnelles à un moment où se généralisent les systèmes de traçage informatique des individus.

Il faut y inscrire un nouveau droit constitutionnel :

le droit à l'autodétermination informationnelle

C’est-à-dire inscrire le droit pour chaque individu de décider lui-même de la communication et de l'emploi des informations le concernant.

Genève un monde pour vous.jpg

08:13 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Monde, Politique, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook