17/10/2009

Le prix d’un siège de député

Grand Conseil.jpg

Si la conquête d’un siège de député coûte environ 15'000.- en frais de communication à chaque parti, (les chiffres officiels seront communiqués au Service des votations dans quelques semaines), les rumeurs les folles circulent dans la République sur les dépenses individuels des candidats.

J’ai entendu des chiffres hallucinants !

Chaque candidat arrose son réseau de courriers personnalisés, d’invitations ou de « petits présents », ce qui est de bonne guerre… Ces dépenses ne sont pas astronomiques, quelques centaines de francs.

Mais il existe aussi des députés, à qui on prétend des ambitions exécutives, qui auraient engagés plusieurs dizaines de milliers de francs afin d’être assuré d’avoir un siège de député.

Serait-il utilement démocratique que chaque élu communique ses frais de campagne ?

09:48 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

09/10/2009

Qui protège les consommateurs des excès des blogs ?

bloggeurs.jpg

Jusqu’à aujourd’hui, la blogosphère est un terrain publicitaire sauvage, surtout utilisé pour diffuser des nouveautés commerciales dans une zone non soumise aux normes qui régissent les media classiques.

En tous types de blogs existent  des billets qui exaltent les merveilles de tel ou tel nouveaux produits.

Mais pour le gouvernement américain, il existe un problème si la promotion d’un produit est soumise à une contre prestation financière ou en nature.

Depuis lundi, la Commission Fédérale du Commerce américain oblige les bloggeurs  à indiquer si leurs promotion de produits ou services sont la résultante de cadeaux ou facturés.

A défaut une amende jusqu’à CHF 10'000.- pourra être prononcée.

11:39 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Commerce, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Suisse, Techno | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

20/09/2009

L’abstentionnisme, arme des insatisfaits de la démocratie

insatidaits.jpg

Par le passé nos démocraties ont été confrontées aux déferlements de passions et menacées par l’intensité des luttes entre défenseurs d’un certain ordre et des mouvements révolutionnaires.

Ces événements pèsent encore lourdement sur notre vie politique.

Ainsi l’on pourrait penser que la décrue des passions politiques a pour effet de consolider notre démocratie…

Mais cette évolution à aussi son revers; l’affaiblissement de la croyance dans les vertus du régime démocratique. La traduction de cette tendance au désenchantement est la croissance régulière de la non-participation.

Et cet état est susceptible d’affaiblir les bases même de notre système politique.

Pour preuve, les divers baromètres qui démontrent que le nombre d’insatisfait de la démocratie dépasse régulièrement les 50 %, depuis plus de 15 ans.

L’abstentionnisme n’est pas seulement en rapport avec le sentiment d’incompétence politique, mais l’absentéisme tend à croitre avec l’élévation du niveau général d’éducation.

Les systèmes de valeur ont évolué vers l’autonomie de l’individu, il en résulte un déclin des grandes organisations hiérarchiques comme les partis et les syndicats, sans oublier les églises.

21:49 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

L’abstentionnisme, arme des insatisfaits de la démocratie

insatidaits.jpg

Par le passé nos démocraties ont été confrontées aux déferlements de passions et menacées par l’intensité des luttes entre défenseurs d’un certain ordre et des mouvements révolutionnaires.

Ces événements pèsent encore lourdement sur notre vie politique.

Ainsi l’on pourrait penser que la décrue des passions politiques a pour effet de consolider notre démocratie…

Mais cette évolution à aussi son revers; l’affaiblissement de la croyance dans les vertus du régime démocratique. La traduction de cette tendance au désenchantement est la croissance régulière de la non-participation.

Et cet état est susceptible d’affaiblir les bases même de notre système politique.

Pour preuve, les divers baromètres qui démontrent que le nombre d’insatisfait de la démocratie dépasse régulièrement les 50 %, depuis plus de 15 ans.

L’abstentionnisme n’est pas seulement en rapport avec le sentiment d’incompétence politique, mais l’absentéisme tend à croitre avec l’élévation du niveau général d’éducation.

Les systèmes de valeur ont évolué vers l’autonomie de l’individu, il en résulte un déclin des grandes organisations hiérarchiques comme les partis et les syndicats, sans oublier les églises.

21:49 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

15/09/2009

Une politique budgétaire responsable exige des mesures !

politique budgétaire.jpg

La politique budgétaire est considérée comme durable si, à la fin de la période considérée (2003 - 2050), le taux d'endettement n'a pas augmenté.

Malheureusement, les calculs de l'administration fédérale des finances montrent que le vieillissement de la société conduit à un surcroît considérable des charges pour les finances publiques, qui entraînera à son tour une augmentation massive de la dette publique.

Par rapport à la capacité économique de la Suisse, c'est-à-dire à la création de valeur de l'ensemble de l'économie (PIB), l'endettement aura passé de quelque 50 % en 2005 à environ 130 % en 2050. (Pour la zone Euro, nous avons les chiffres suivants : 70% à 120%).

Plus le pouvoir politique repousse les réformes, plus grandes devront être les corrections par la suite : en 2020, le défaut de financement atteindra entre 2 et 2,9 % du PIB par année.

L’endettement croissant de la société ne pourra être maîtrisé que si les réformes destinées à préserver l'Etat social sont décidées et mises en œuvre à temps.

Plus les réformes interviendront tard, plus les corrections qui s'imposeront seront importantes.

Ces prochaines décennies, il faudra aussi tenir compte de risques tels que les conséquences des changements climatiques, les épidémies ou une raréfaction et donc un renchérissement des ressources naturelles.

C'est pourquoi il convient d'insister sur le fait que les finances publiques sont exposées à d'autres risques qu'il n'est pas aisé de quantifier et qui soulignent encore la nécessité d'agir au niveau politique.

10/09/2009

Rues portant le nom d’une femme…

Griselidis.jpg

A Genève seulement 9 rues (dont 2 impasses) exaltent le nom d’une femme :

Doctoresse Champendal, à Florissant,

Michée Chauderon, à Aïre

Emilia Cuchet-Albaret, à Cologny,

Emilie Gourd, dans la Vieille-Ville,

Madame de Staël, aux Délices,

Isabelle Eberhardt, à Chêne-Bourg,

Comtesse Eldegarde, à Satygny,

Emma Kammacher, à Meyrin.

 

C’est pour rendre attentif nos autorités à cette déficience, que je vous invite, le samedi 12 septembre à 16 :00, sur la Place des Volontaires (BFM) pour participer au baptême d’une nouvelle rue…

Elle portera le nom de Griselidis REAL .

 

05:36 Écrit par Charly Schwarz dans Amis - Amies, Général, Genève, Histoire, Lettres, Médias, Solidarité, Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

08/09/2009

Police, le problème est ailleurs, définitivement !

police en intervention.jpg

En quelques jours, grâce à mon billet « le nombre de policiers est suffisant », j’ai pu rencontrer plusieurs policiers, gendarmes et agents de sécurité municipale (ASM).

De ces divers entretiens, je peux, en connaissance de cause, affirmé que les problèmes dont souffrent nos représentants de l’ordre, n’est pas le manque d’effectif, en premier lieu.

Le malaise est bien plus grave et profond.

Premier constat, le manque de considération.

Si la majorité de la population « n’aiment pas » la police, sauf en cas de besoin, il faut constater que le législateur fait peu de cas des revendications de la base.

Rare sont les gendarmes auditionnés par les diverses commissions du Grand Conseil. Les députés sortants préfèrent  « convoquer » l’état-major !

 

Second constat, le recrutement.

S’il est difficile de recruter des policiers sur le « marché » local, le manque de capillarité sociale des futurs agents venant d’autres cantons, révèlent leurs méconnaissances des meurs particulières d’un canton/ville subissant une criminalité particulière.

 

Troisième constat, la lassitude

Il y a 15 ans, on constatait une lassitude chez le gendarme, après 10 ans de service, aujourd’hui les premiers signes de lassitude se font sentir après 18 mois !

 

Quatrième constat, les effectifs

Le Conseil d’Etat, dans sa politique de réduction linéaire de la charge salariale des fonctionnaires, a imposé une diminution des effectifs administratifs au sein de la Police, et c’est donc aux agents de maintient de l’ordre d’assurer ce travail et par conséquence, ils sont moins disponibles auprès de la population.

 

Sans oublier les spécificités genevoise : la police municipale n’est pas armée, elle ne peut pas amener le délinquant, etc. Les souris dansent !

 

J’espère que dans le programme de réorganisation de la police que le Conseil d’Etat, présentera le 9 septembre, quelques solutions seront proposées pour rétablir la dignité d’un corps bien malmené ces dernières années.

 

08:30 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Formation, Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

07/09/2009

VoteWatch > Vote compact

votewatch.jpg

Lors des élections au Grand Conseil de 2005, seul 59% des sièges sont la résultante d’un vote compact de liste.

Les plus disciplinés sont naturellement les électeurs UDC avec un taux de 79%, ce qui a assuré 8 sièges.

Puis le MCG avec un rapport de 67% pour 6 sièges, suivi par les Socialistes 59% pour 10 sièges,

les Radicaux avec  58% pour 7 sièges,

les Libéraux avec  57%  pour 13 sièges,

les Verts avec 56% pour  9 sièges.

 

Les moins disciplinés sont les Démocrates-chrétiens avec un ratio de 50% pour 6 sièges.

 

09:03 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

06/09/2009

Droits d’auteur et Police

Les oeuvres protégées par le droit d’auteur comprennent notamment les oeuvres littéraires (romans, poèmes, pièces de théâtre, ouvrages de référence, journaux et logiciels), les bases de données, les films, compositions musicales et oeuvres chorégraphiques, les oeuvres artistiques telles que les peintures, dessins, photographies et sculptures, architecture, et les créations publicitaires, cartes géographiques et dessins techniques.

 

Depuis quand des représentants de l’ordre volent des images ?

Pourquoi le Président du syndicat de la Police genevoise s’autorise-t-il à violé la loi sur le copyright ? (Loi sur le droit d’auteur, LDA)

Demander une autorisation est tellement facile… d’autres l’ont fait !

« Sylvia Buttay-lecomte :

puis-je me permettre de publier cette photo sur mon mur s'il vous plait,

jeu, à 14:08 · »

 

ABE

10:58 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

26/08/2009

Micheline Calmy-Rey et Hans-Rudolf Merz organissent l'enterrement de la démocratie de concordance, et c’est tant mieux !

merz et rey.jpg

Aujourd’hui, quand nos ministres négligent un problème urgent, celui-ci tend à provoquer la création de mouvements civiques, de partis spécialement formés pour l'occasion, voire de courants dissidents au sein même des partis gouvernementaux.

La démocratie de concordance est tout à la fois la cause et la conséquence de la faiblesse de notre gouvernement et de sa capacité réduite de mobilisation.

La culture de la concordance disparaît sous les actions des médias qui personnalisent la politique et par des ministres qui adaptent leur message et leur style à ces nouvelles formes de communications.

Au parlement, les différentes forces en présence ne travaillent plus ensemble. Les institutions politiques, qui dépendent de la concordance ont perdu toute leur valeur.

La concordance n’empreint plus notre culture politique : les conflits sont gérés avec de plus de plus d’agressivités et l’adversaire n’est plus considéré comme un représentant légitime. La concordance ne mise plus sur des processus de négociation qui exige la connaissance de toutes les positions

La concordance est une compétence que le peuple suisse a acquise et, peu à peu, abandonnée. Elle ne fait plus partie de l’image que la Suisse s’est construite. Elle n’est plus un atout de la Suisse dans la compétition mondiale.

La démocratie de concordance favorise le pouvoir de l’Administration  et les ententes néo-corporatistes; elle est responsable d'un certain immobilisme politique et de l'abstentionnisme.

La démocratie de concordance a vécu !

Dans une démocratie d'alternance, le débat s’enrichira et deviendra véritablement politique.

 

 

06:07 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

18/08/2009

La sécurité est un enjeu politique, pas électoraliste.

En cette période électorale chacun y va de ses récriminations. Mais notre sécurité, ou le rétablissement de notre sécurité, est un enjeu de démocratie bien vécue.

Un état qui désire lutter contre l’insécurité à deux moyens d’action :

1)   Prendre des mesures à court terme, qui doivent se traduire par des résultats rapides et visible, par exemple appliquer la loi.

2)   Agir sur le long terme, avec un objectif avoué de s’attaquer à la source des problèmes.

Il est possible d’agir sur l’état d’esprit de la population par une campagne d’information qui décrit le vrai visage de la délinquance, chiffres à l’appui, de l’insécurité par opposition à des portraits parfois dévastateurs dressés par les politiciens et les media

Des mesures de prévention situationnelles doivent être envisagées :

Ø meilleure affectation des forces de police et de gendarmerie,

Ø optimisation de l’éclairage public,

Ø installation de caméras de surveillance.

Il est aussi nécessaire d’améliorer les rapports entre personnes au sein de la société, par des améliorations urbanistiques (parcs publics accueillants et propre, lieux de rencontre aménagés, etc.)

Sans oublier le développement d’actions directes auprès des populations, telles que la médiation de quartier, comme entamée dans le quartier de St-Jean ou à la Coulouvrenière.

Il est temps d’appliquer une politique préventive vissant à réduire les occasions de commettre des délits, par une collaboration plus étroite entre la population et la police. Seul moyen d’optimiser la lutte contre l’insécurité !

 

15:37 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

16/08/2009

A quoi sert la taxe sur le tourisme ? A rien !

tourisme.jpg

A la lecture de l’édition dominicale du quotidien organe, je suis navré de constaté l’incompétence de l’Office du Tourisme de Genève, bénéficière unique de la taxe sur le tourisme.

C’est le 1er janvier 1994 qu’est entrée en vigueur une nouvelle taxe, à charge des commerçants, pour assurer le développement du tourisme par l´Office du Tourisme de Genève.

Les buts sont :

a) développer un tourisme de qualité correspondant à la demande, mettant en valeur les richesses naturelles et historiques, les événements culturels et sportifs ainsi que les traditions du canton de Genève.

b) stimuler la promotion du tourisme pour Genève,

c) soutenir l’économie par le développement du tourisme.

C’est donc, par un manque d’informations claires, relatives aux précautions à prendre destinées à nos hôtes, que l’Office du Tourisme de Genève met en danger les points b et c.

Pour rappel, certains commerces assurent plus de 50% de leurs chiffres d’affaires pendant la période estivale

Il est temps, avec les produits de la taxe sur le tourisme, de mettre en place une brigade touristique active entre juin et septembre.

 

 

11:29 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Culture, Economie, Général, Genève, Loisirs, Médias, Monde, Musique, Région, Sports, Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

07/08/2009

3 astuces pour simplifier son iPhone

iphone.jpg

Ces petites fonctions, parfois méconnues, permettent de gagner du temps ou d'améliorer l'expérience utilisateur. Pourquoi s'en priver ?

Lire la suite

12:32 Écrit par Charly Schwarz dans Formation, Général, Médias, Techno | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

18/07/2009

Grand Conseil 2009 : l’essentiel pour conduire sa campagne en ligne

genève.jpg

La campagne en ligne : pourquoi c’est important

Une majorité des Genevois vit, travaille ou apprend au contact de l’ordinateur.

Près de 7 salariés sur 10 travaillent sur ordinateur. 4 Genevois sur 5 utilisent l’Internet, 70 % des internautes se connectent tous les jours. Un tiers des internautes consulte un blog chaque semaine.

 

Communiquer, dialoguer avec les électeurs

Le blog ou site met à la disposition des citoyens les informations de base sur le candidat et ses projets.

Les différents modes de dialogue sur le blog (commentaires, formulaires), la newsletter et la réponse au courrier permettent au candidat d’établir un contact personnel.

On touche ici a l’une des spécificités d’internet comme média : la possibilité de s’adresser directement a chacun, sans passer par le filtre des médias (presse, radio, télévision).

L’ouverture du blog ou site peut être un évènement dans la campagne.

 

Ce qu’on doit trouver sur le blog de campagne

Le blog est aussi votre image. Sa mise à jour doit très régulière et immédiatement visible du nouveau visiteur comme de l’habitué.

 

Faire connaître le blog et son URL

L’URL du blog de campagne comme l’adresse électronique doit figurer sur tous les tracts, bulletins et documents de campagne.

 

07:50 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/07/2009

Technodoping

technodoping.jpg

Avancées dans les techniques d’entrainement et de suivi biologique, révolution dans la conception des matériaux… De tout temps, le sport et la technologie ont fait bon ménage.

On ne peut rien contre le progrès et ses avancées. On ne peut pas empêcher l’arrivée de la technologie dans le sport !

Si les athlètes veulent aller plus vite, plus loin, plus haut, la technologie sera toujours là.

Cela a souvent permis à certaines disciplines de faire des bonds en avant :


>le cyclisme, par exemple, où l'on cherche chaque année à alléger les vélos. Parfois, le progrès peut faire gagner une course. En 1989, l'Américain Greg LeMond, remporte le Tour de France grâce à un guidon de triathlète Depuis, tout le monde utilise ce guidon.

>en athlétisme, les sprinteurs savent qu'il existe des revêtements plus favorables pour battre des records. De même, le saut à la perche a vu ses records s'améliorer avec les changements de matériaux, le mur des six mètres n'a pas résisté.

Je ne vois pas ce qu’il y a de mauvais à ça. C’est bon pour la popularité des sports et ça attire plus de gens vers le sport.

Et quel est le but du sport ? Etre en meilleure santé !



07:11 Écrit par Charly Schwarz dans France, Général, Genève, Médias, Monde, Sports, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/05/2009

Crise de confiance à l’égard des medias classiques

images.jpg

Internautes de tous pays unissez-vous ! Formule remise au goût du jour pour expliquer l’effacement des organisations humaines pyramidales traditionnelles devant des modes de créations collaboratives.

Mais c’est avant tout pour inventer une nouvelle démocratie, fondée sur des formes d’organisation plus participatives.

Cette aspiration est rendue possible par ces medias de masses que sont les blogs et les réseaux sociaux.

Il s’agit là d’un pouvoir en devenir qui entre de plus en plus en compétition avec les ‘’infocapitalistes’’ détenteurs de moyen de production et de diffusion qui s’appuient sur un modèle économique de création et de gestion qui génère du profit en contraignant les usagers à passer par leurs circuits.

Sauf qu’avec Internet, on est entré dans une ère d’abondance, de création de valeur ajoutée par l’innovation. L’évolution des technologies nous offre, aujourd’hui, la possibilité de rassembler des moyens de production et de diffusion permettant de plus en plus aux internautes de s’approprier l’information, de la valider, de la partager et de la diffuser.

La crise de confiance à l’égard des medias classiques a favorisé l’émergence des blogs et du journalisme citoyen avec le risque de surinformation, voire de désinformation.

Mais cette montée en puissance des medias citoyen se traduira par une corégulation et modifiera de manière radicale la relation entre la politique et le citoyen.

08:34 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Economie, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Solidarité, Techno | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

11/05/2009

Le Kindle DX d’Amazon sauvera-t-il la presse ?

images.jpg

Grâce à son écran de 9,7 pouces dans un format de 26cm x 18cm, et à sa connexion WIFI, le Kindle DX sauvera peut-être la presse quotidienne de la faillite

 Voilà tout le mal qu'on lui souhaite...

Possible que la convergence soit en route, un jour ce type de terminal équipés de connexions multiples (WiFi , 3G) remplacera sans doute, journaux et livres

D'un point de vue technique, ce Kindle DX conserve la technologie d'écran e-ink mais n'introduit ni la couleur, ni le tactile. Amazon propose seulement quelques fonctionnalités comme le support des formats PDF d'Adobe ou le mode paysage.

Amazon vient de mettre gratuitement à disposition des utilisateurs d'iPhone un petit logiciel, téléchargeable sur l'App Store. Ce programme permet de lire l'un des 240 000 ouvrages qui composent le catalogue électronique du libraire en ligne.

 

18:38 Écrit par Charly Schwarz dans Médias, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/04/2009

Aka-Aki, le nouveau phénomène des réseaux sociaux

AKA.png

Le site Aka-Aki.com, s'internationalise et est désormais disponible en anglais. Ce site est une révolution comme a pu l'être Facebook.

Aka-Aki est un mélange inédit de plusieurs outils déjà connus.

C'est à la fois un réseau social où tout comme sur Facebook on peut retrouver ses amis, y décrire ses goûts et ses envies, ce que l'on fait à un instant précis (façon Twitter) mais également un site de rencontre. Sur Aka-Aki, on est rapidement amené à indiquer ses préférences sexuelles, son âge, les endroits où l'on sort et (plus fort) l'endroit où l'on se trouve.

Lire la suite

21:29 Écrit par Charly Schwarz dans Amis - Amies, Général, Genève, Médias, Région, Techno, Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/04/2009

Grand succès pour Skype sur l'iPhone, les opérateurs sont mécontents !

skype.jpg Le logiciel de téléphonie sur IP, bien connu des internautes a déjà été téléchargé plus de 2 millions de fois.

Il va sans dire que cela n'arrange pas forcément les affaires des opérateurs.

En Allemagne, l'opérateur Deutsche Telekom qui a l'exclusivité de l'iPhone sur le territoire du pays a déclaré qu'il mettrait fin aux contrats de ses clients qui tenteraient d'installer et d'utiliser Skype sur leur réseau.

Qu’en est-il en Suisse ?

19:11 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Techno | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/04/2009

Le patron de le Deutsche Bahn espionnait ses employés... et EDF faisait espionner Greenpeace

Le président du conseil de surveillance de la Deutsche Bahn (chemins de fer allemand) a dû démissionner face au scandale suscité par la découverte d'une campagne de surveillance des activités de syndicalistes et d'employés à grande échelle, menée à partir de 2002. Il s'agissait principalement d'interception d'e-mails et de rapprochement de données personnelles.

Dans la même veine, des dirigeants d'EDF (Electricité de France) sont soupçonnés d'avoir hacké l'ordinateur de l'ex-directeur des campagnes de Greenpeace. L'association a porté plainte. L'affaire, révélée par le Canard Enchaîné la semaine dernière, a été développée par Mediapart hier.

 

12:23 Écrit par Charly Schwarz dans France, Général, Médias, Techno | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook