07/07/2010

Le PDC favorise la discrimination !

PDC.jpg

A la lecture de l’article d’Elisabeth Eckert du 7 juillet (disponible ici) « Avec les JEDI, Genève  un véritable élan à l’innovation », je me rends compte que c’est à une véritable discrimination économique qui est annoncée.

Cette loi, dont la journaliste oublie de préciser que l’un des deux initiant est vice-président du PDC, l’autre étant le député PDC Guillaume Barrazone, est inique et taillée sur-mesure pour «faciliter» la vie d’un cadre du PDC.

Je me demande comment interpréter le terme « innovant » ; seul les «BioTech» ou les « CleanTech » le sont ? Les entreprises appartenant au secteur de l’économie sociale et solidaire peuvent-elles aussi être innovantes ?

Si une loi doit favoriser les jeunes entreprises, cette loi doit être appliquée à l’ensemble des jeunes entreprises. Si une loi permet, pendant 10 ans, de bénéficier d’allégements fiscaux, cette loi doit être étendue à l’ensemble des personnes morales…

Simple principe démocratique !

De plus pour bénéficier du statut de «JEDI », c’est le Dares, dirigé par le PDC Pierre-François Unger qui doit donner le feu vert…

DITES-MOI QUE JE REVE !

 

08:25 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

06/07/2010

Et s'il n'y avait plus rien à faire pour sauver l'humanité ? S'il était déjà trop tard ?

démographie.jpgA l'origine de ces déséquilibres planétaires qui menacent la survie même de l'Humanité, Frank Fenner, professeur de microbiologie à l'Université nationale australienne, incrimine dans une interview accordée au quotidien The Australian,  l'explosion démographique et la "consommation effrénée".

"L'homo sapien devrait disparaître, peut-être dans 100 ans", dit-il. "Un grand nombre d'autres animaux également. C'est une situation irréversible. Je pense qu'il est trop tard. J'essaie de ne pas trop le dire car il y a des gens qui essaient de faire changer les choses. Les efforts de réduction ralentissent un peu les choses, mais il y a déjà trop de monde sur Terre " ajoute –t-il.

L'explosion démographique et ses corollaires : la boulimie énergétique, productiviste et consumériste mènent l'humanité à sa perte. Ce constat, tabou, est pourtant de plus en plus partagé par certains scientifiques et de plus en plus évoqué, mais étouffé par les sceptiques sur le changement climatique et une partie des personnes croyantes pour qui la reproduction est une recommandation divine, souligne Frank Fenner.

En conclusion de son interview, Frank Fenner, qui a pourtant eu l'honneur d'annoncer l'éradication mondiale de la variole à l'ONU en 1980, contemple avec dépit le chaos de l'espèce humaine au bord de l'extinction de masse : "Les petits enfants des générations actuelles vont être confrontés à un monde beaucoup plus difficile..."

 

Source : Frank Fenner sees no hope for humans -The Australian

14:22 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Nature, Politique, Résistance, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Si « rien ne va plus » au Palais de Justice ; que dire de la mésentente qui règne au DIP entre le Président et sa Secrétaire Générale !

07:36 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

05/07/2010

L’environnement contribue au PIB...

La protection de l’environnement est aussi un facteur économique qui crée des emplois. Elle contribue pour quelque 6,7 milliards de francs au PIB, ce qui correspond à environ 61’000 emplois à plein temps. Si l’argent, au lieu d’être consacré à la protection de l’environnement, était dépensé autrement, la création de valeur ne serait pas plus élevée.

Par contre, il y aurait 13’000 emplois à plein temps en moins !

Lire la suite

10:04 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique, Science, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/07/2010

La cyber-dissidence est limitée…

Ces derniers mois, ceux qui s'intéressent à la façon dont les nouvelles technologies peuvent défier les sociétés autoritaires ont assisté à un débat intéressant parmi les chercheurs, écrivains et, bien sûr, les blogueurs.

Plusieurs médias, notamment anglo-saxons, ont participé à ce débat, qui comprend des phénomènes très différents, comme par exemple les manifestations des moines birmans en 2007 ou la  «révolution  verte» en Iran, il ya un an.

Avec à chaque fois avec un dénominateur commun: le rôle important joué par les nouvelles technologies dans leur organisation et la diffusion, presque instantanément, de la répression gouvernementale.

Les attentes face ces nouvelles technologies, capable de renforcer la société civile à travers les protestations de masse, ont été quelque peu déçu.

Le résultat est qu'aucun de ces mouvements a réussi à renverser un régime, mais l’a sans doute affaibli face à l'opinion publique internationale.

La mutation provoquée par les nouvelles technologies est un signe encourageant, mais elle court le risque d'être diluée dans des actions confuses sans buts définis.

De plus en plus d’analystes se demandent dans quelle mesure ce genre «d'illusion démocratique» que l'Internet encourage peut renverser un régime…

 

09:36 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Histoire, Monde, Politique, Résistance, Suisse, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/06/2010

Un autre G-8...

Hier c’est terminé la formation d’un autre G-8.

Rassemblés en Afrique du Sud, 32 nations du football ont désigné huit finalistes qui dessinent une carte des pays émergents où seul l’Allemagne fait partie du G-8 originel.

Ce fut une bataille, une lutte sans merci, sans effusion de sang, mais remplie du lexique guerrier : défense, attaque, tir, blocus, tactique, stratégie…

Ce G-8 G est composé de deux blocs distincts: l'Amérique latine avec quatre équipes et l’Europe, plus un outsider africain.

Une finale entre l'Europe et l'Amérique latine serait un rêve géopolitique, même si aucun des candidats n’est membre du G-8 des grandes puissances.

11:10 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Monde, Politique, Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/06/2010

Faut-il prendre en compte la dette des ménages privés dans le calcul de la dette nationale ?

Prendre en compte la dette des ménages privés dans le calcul de la dette nationale sera une proposition que la Commission Européenne proposera ce mercredi à Bruxelles.

Selon la Banque National Suisse (BNS), la dette des ménages auprès des seuls établissements bancaires est de 435,07 milliards. Soit près du double de la dette publique (224, 72 milliards). Et près de 20% des ménages cumulent deux emprunts ou davantage !

En 2009, la consommation privée représentait 58,2 % du PIB (11.3% pour la consommation publique et 11,3% pour les investissements).

Pour rappel, le critère de Maastricht fixe le niveau d’endettement maximum à 60% du PIB et le taux de déficit à 3%.

11:15 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

21/06/2010

A-t-on besoin d’un master pour accompagner des enfants à l’école ?

enfants accompagnés.jpg

Il convient de rappeler que la voie d'apprentissage d'assistant socio-éducatif représente la possibilité bienvenue pour bon nombre de jeunes d'accéder à une profession et de bénéficier d'une formation de qualité.

Grâce à cette formation largement diversifiée, les élèves libérés de la scolarité obligatoire peuvent désormais, s'ils le souhaitent, embrasser sans transition un métier du social

L'introduction de cette voie de formation a permis aux structures d'accueil de pouvoir engager des personnes en voie de formation en lieu et place de stagiaires, non formées et mal rémunérées.

L'assistant socio-éducatif accompagne ces personnes sur le plan physique ou mental, qui requièrent une aide particulière dans l'accomplissement de leurs activités quotidiennes.

Il l’aide à satisfaire ses besoins ordinaires (alimentation, soins de base, déplacements), le stimule à développer ses relations sociales et à améliorer sinon à maintenir son autonomie.

Je ne comprends pas pourquoi il faut avoir un diplôme universitaire pour accomplir ces tâches !

Et pourtant, c’est la revendication de la manifestation organisée par le Sit (Syndicat  interprofessionnel des travailleuses et travailleurs) « contre le démantèlement des exigences en matière de formation »

 

 

08:46 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

18/06/2010

Prime au « potentiel »

Les nouvelles formes de travail requièrent des gens qui circulent aisément d’une tâche, d’un poste de travail ou d’un endroit à l’autre.

Cela tient en partie au déplacement de la demande sur le marché mondial ; les organisations doivent changer de fonctions, de stratégies et de produits à bref délai.

La capacité d’apprendre les nouvelles choses prend vite plus d’importance que la faculté d’approfondir toujours plus un problème ou un ensemble de données existant.

Et comme cette faculté vaut davantage qu’un savoir fixe, le potentiel d’apprentissage est plus utile que les acquis passés : c’est la prime économique au « potentiel».

07:52 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Formation, Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/06/2010

Hannibal Kadhafi et « argent public »

Si ce n’est pas de l’argent public (Etat), c’est de l’argent privé (entreprises, surement ABB dans ce cas), mais payer la Confédération devra !

Et ce n’est pas la première fois, souvenez-vous des deux otages du CICIR au Liban…Libérés après une « négociation » et une intermédiation du Colonel Kadhafi, sans oublier nos ressortissants kidnappés par des intégristes islamistes ou détenus dans diverses geôles…

A chaque fois, la Suisse a payé, souvent indirectement.

19:18 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

14/06/2010

L'Or bleu...

eau.jpg

L'eau, une denrée rare. La prise de conscience est lente, mais réelle.

Quelques années de sécheresse des nappes phréatiques et les débats internationaux sur le réchauffement climatique ont provoqué un déclic…

Environ 1,4 milliard de personnes sont privées d’eau potable, alors que d’autres la gaspillent.

L’agriculture intensive conduit à une consommation incontrôlée et à une pollution sans précédent. Au lieu de promouvoir de nouveaux modes de vie, les gouvernements des pays riches se lancent dans des projets pharaoniques (USA/Canada).

 

Quelques chiffres pour comprendre…

 

Cycle de l’eau :

79 % du total des précipitations terrestres tombent sur les océans, 2 % sur les lacs et 19 % seulement sur les terres émergées. 2 200 km3 (2 %) s’infiltrent dans nos nappes souterraines.

Globalement, les deux tiers des précipitations environ retournent dans l’atmosphère. D’un point de vue régional, l’Amérique latine est la plus riche en eau, avec environ un tiers des ruissellements mondiaux. L’Asie vient ensuite, avec un quart des ruissellements, suivie par les pays de l’OCDE (20 %), l’Afrique subsaharienne et l’ex-Union soviétique, chacune avec 10 %. Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord sont les moins bien lotis (1 % seulement des ruissellements mondiaux).

 

Principaux utilisateurs :

En volume utilisé, les dix principaux pays consommateurs d’eau sont l’Inde, la Chine, les États-Unis, le Pakistan, le Japon, la Thaïlande, l’Indonésie, le Bangladesh, le Mexique et la Fédération de Russie.

La consommation nationale s’échelonne de 646 km3/an en Inde à moins de 30 km3/an au Cap-Vert ou en République centrafricaine.

99 % des 4 000 km3/an prélevés pour l’irrigation, les besoins domestiques, l’industrie et l’énergie proviennent de sources renouvelables, qu’elles soient superficielles ou souterraines. Le reste (1 %) provient d’aquifères fossiles non renouvelables, situés pour l’essentiel dans trois pays : l’Arabie saoudite, la Libye et l’Algérie.

Les eaux souterraines représentent déjà 20 % du total des prélèvements, qui augmentent rapidement, surtout dans les zones arides. Les ponctions dans les nappes phréatiques ont été multipliées par 5 au XXe siècle.

 

Maladies liées à l’eau :

L’approvisionnement en eau – qu’il s’agisse de l’eau utilisée pour la consommation humaine, de celle utilisée pour l’assainissement ou la production alimentaire – reste insuffisant dans une large partie du monde en développement : plus de 5 milliards de personnes (67 % de la population mondiale) n’auront sans doute toujours pas accès en 2030 à un système d’assainissement décent.

Près de 340 millions d’Africains n’ont pas accès à une eau potable salubre et près de 500 millions ne bénéficient d’un système d’assainissement décent.

80 % des maladies des pays en développement sont liées à l’eau : elles font chaque année près d’1,7 million de morts.

On estime à 3 millions le nombre de personnes qui meurent prématurément chaque année de maladies liées à l’eau dans les pays en développement.

5 000 enfants décèdent chaque jour de diarrhée, soit un toutes les 17 secondes.

1,4 million d’enfants meurent de diarrhée chaque année, des décès qui pourraient souvent être évités.

Près du dixième des maladies dans le monde pourraient être évitées en améliorant l’approvisionnement en eau, l’assainissement, l’hygiène et la gestion des ressources en eau.

Eau et alimentation :

L’eau est indispensable à la production alimentaire. L’agriculture est de loin le premier utilisateur d’eau, absorbant quelque 70 % de la consommation totale.

Les usages industriel et domestique ne représentent respectivement que 20 % et 10 % seulement de la consommation totale d’eau.

Les surfaces irriguées ont doublé et les prélèvements d’eau ont triplé depuis 50 ans.

Si l’agriculture n’améliore pas sa façon d’utiliser l’eau, la demande mondiale pour ce secteur passera, selon toute probabilité, de 70 à 90 % de la consommation totale (Comprehensive Assessment of Water Management in Agriculture, 2007)

Les besoins journaliers en eau vont de 2 000 à 5 000 litres d’eau par personne et par jour.

La question à se poser n’est pas « combien d’eau buvons-nous ? » (une moyenne de 2 à 5 litres par jour dans les pays développés), mais plutôt « combien d’eau mangeons-nous ? » (3 000 litres par jour dans les pays riches, selon une estimation).

Il faut en effet 800 à 4 000 litres d’eau pour produire un kilo de blé et 2 000 à 16 000 litres d’eau pour produire la même quantité de viande de boeuf.

En 2002, la Suède a consommé 76 kg de viande par personne et les États-Unis 125 kg.

On estime que le consommateur chinois, qui mangeait 20 kg de viande en 1985, dévorera plus de 50 kg en 2009. La demande de céréales va augmenter en conséquence. Or il faut 1 000 litres d’eau pour produire 1 kg de céréales. Cela signifie qu’il faudra 390 km3 d’eau supplémentaires pour couvrir ces nouveaux besoins.

 

Croissance démographique :

Estimée aujourd’hui à 6,8 milliards, la population mondiale croît d’environ 80 millions chaque année. La demande d’eau douce devrait donc augmenter aussi, d’environ 64 milliards de mètres cubes par an.

On estime que 90 % des 3 milliards d’habitants qui s’ajouteront à la population du monde d’ici 2050 se trouveront dans les pays en développement, principalement dans des régions où, actuellement, la population ne bénéficie pas d’un accès correct à l’eau potable et à l’assainissement.

Plus de 60 % de l’accroissement démographique entre 2008 et 2010 se produira en Afrique subsaharienne (32 %) et en Asie du Sud (30 %), qui, à elles deux, devraient abriter la moitié de la population mondiale en 2100.

 

Migrations :

Les estimations sur le nombre de personnes qui pourraient être déplacées à cause de facteurs liés à l’eau varient de 24 millions à 700 millions.

07:40 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/06/2010

Le capitalisme a-t-il encore besoin de la démocratie ?

Le paradigme qui associait liberté et capitalisme s’est dissous.

D’une part, la droite néolibérale a élaboré, sous l’influence des «néoconservateurs américains», une idéologie plaçant la priorité sur le maintien de l’ordre social institué.

D’autre part, la montée impressionnante de l’économie chinoise dans un contexte de répression continue et de parti unique a habitué les esprits à ce découplage possible entre libertés publiques et dynamisme économique.

Ainsi, la démocratie devient antinomique avec les buts recherchés par les néolibéraux: elle favorise la contestation des privilèges indus, elle alimente la remise en cause des pouvoirs illégitimes, elle pousse à l’examen rationnel des décisions.

Elle est donc de plus en plus dangereuse, dans une période où les dérives nuisibles du capitalisme deviennent plus manifestes.

09:13 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

01/06/2010

Croissance/emplois… Mécanisme enrayé !

croissance et emploi.jpg

L’idéologie selon laquelle la solution à la crise est la croissance, qui serait l’unique moyen de lutter contre la pauvreté et le chômage et qui permettrait d’élever le niveau général de richesse, est remise en cause…

Aujourd'hui la croissance ne crée pas suffisamment d’emplois, même en Chine où, malgré une extraordinaire expansion du PIB, 10 millions d’emplois nouveaux seulement apparaissent chaque année quand  20 millions de personnes se présentent sur le marché du travail !

Jan Somavia, directeur général  du Bureau international du travail (BIT) explique que la théorie des marchés veut que la croissance crée de la richesse, laquelle est redistribuée par les créations d’emplois, qui alimentent la consommation, ce qui génère des investissements nouveaux et donc le cycle de production.

Mais à partir du moment où le lien entre croissance et emploi est coupé, ce cercle vertueux ne fonctionne plus comme il devrait.

 

09:16 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/05/2010

Constituante : le contenu avant le contenant…

Avant de parler de « Constitution » n’aurait-il pas fallu que nos Constituants définissent dans quelle théorie de l’Etat devait s’inscrire cette nouvelle Constitution ?

Pour ma part, je connais 4 conceptions de l’Etat :

-les conceptions absolutistes et autoritaires,

-les conceptions libérales,

-les conceptions socialistes,

-les conceptions théocratiques.

Et de là commencer à élaborer un projet de Constitution.

Nos Constituants ont commencé par choisir un contenu sans être d’accord sur le contenant…Dommage !

17:13 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

29/05/2010

Constituante : le contenu avant le contenant…

Avant de parler de « Constitution » n’aurait-il pas fallu que nos Constituants définissent dans quelle théorie de l’Etat devait s’inscrire cette nouvelle Constitution ?

Pour ma part, je connais 4 conceptions de l’Etat :

-les conceptions absolutistes et autoritaires,

-les conceptions libérales,

-les conceptions socialistes,

-les conceptions théocratiques.

Et de là commencer à élaborer un projet de Constitution.

Nos Constituants ont commencé par choisir un contenu sans être d’accord sur le contenant…Dommage !

08:46 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

28/05/2010

Mon projet pour la nouvelle Constitution genevoise…(536 caractères)

Art. 1 La République et Canton de Genève est membre de la Confédération Suisse.

Art. 2 Le français est la langue officielle de la République et Canton de Genève.

Art.3 La République et Canton de Genève adopte la Constitution fédérale de la Confédération Suisse (http://www.admin.ch/ch/f/as/1999/2556.pdf)

Art.4  En complément à Art.3 la République et Canton de Genève adopte la Déclaration universelle des droits de l’Homme (http://www.un.org/fr/documents/udhr/).

Art. 5 Les modifications de la Constitution genevoise sont adoptées par la peuple de Genève.

Art. 6 La présente Constitution est soumise au vote du peuple de Genève.

 

 

16:10 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Humour, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Petchi constitutionnel…

C’est le manque de clarté des règles de fonctionnement de la constituante qui est à l’origine du petchi occasionné par « l’amendement» Dimier. Amendement qui ne peut pas en être un.  

C’est une proposition... et elle aurait du être renvoyé en commission !

La responsabilité de ce petchi ne doit pas être mise sur le compte de la gauche ou de la droite, mais sur celui du secrétariat général de l’assemblée constitutionnelle et de son manque de vigilance.

Ce n’est pas parce qu’une proposition est rédigée sur le formulaire « amendement » que cela lui octroie de fait le statut d’amendement.

Le secrétariat général aurait du s’en rendre compte !

07:37 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

25/05/2010

Résurgence des mouvements revitalistes…

signes religieux.jpg

L’incapacité de plus en plus patente de toutes nos politiques fondées sur la conception moderniste du monde et ses paradigmes dérivés, scientifique et économique, à répondre aux besoins ou même à résoudre aucun des problèmes qui menacent notre survie sur cette planète, crée des conditions de plus en plus propices à l’émergence de mouvements revitaIistes.

Il y a de grandes chances que ces mouvements soient touchés par les idées écologiques dont la pertinence est chaque jour davantage apparente, même aux plus aveugles d’entre nous.

Certains signes donnent à penser que ces mouvements pourraient prôner un retour à un mode de vie traditionnel.

Ainsi, alors même que la montée du fondamentalisme dans les pays musulmans apparaît comme une poussée très antipathique de chauvinisme, de fanatisme et d’intolérance, c’est aussi indéniablement une réaction contre l’impérialisme économique occidental et la dislocation des cultures et des traditions musulmanes  provoquée par le développement scientifique, technologique et industriel  occidental.

Antony Wallace dans « Revitalization Movements », article publié dans la  revue American Anthropologist , estime que le christianisme, comme l’islam et peut-être le bouddhisme, sont nés de mouvements de revitalisation. « Il semble en réalité que toutes les religions organisées soient des vestiges d’anciens mouvements de revitalisation, qui survivent sous une forme institutionnalisée dans les cultures stabilisées ».

06:30 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Science, Spiritualités, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/05/2010

Clivages annoncés à la Constituante au sujet des droits fondamentaux !

Mardi 25 mai, nos constituants aborderont les différentes thèses relatives aux droits fondamentaux (102) que l’on peut catégoriser en 4 groupes : les libertés, les garanties de l’état, les droits politiques et les droits économiques, sociaux et culturels.

La commission 1, celle dédiée  à l’étude de ces thèses préconise un catalogue complet de ces droits, y incluant ceux déjà garantis par le droit supérieur.

Si certaine thèses ne feront pas débat « Garantie de la propriété » (102.18) ou « Droit à la résistance contre l’oppression (102.21), d’autres seront âprement discutées voire disputées, notamment celle qui garantit le « Droit à un niveau de vie suffisant » (102.6) et  (102.191b,c)

Certains droits n’apparaissent même pas, comme celui qui garantit la liberté du choix du mode de transport, le droit à l’accès autonome aux infrastructures ou encore celui à un revenu minimum.

Mais drôle est de constater que les commissaires, à l’unanimité, acceptent les thèses inscrites au point  102.15 (droit à l’information et à la transparence), sauf bien sûr concernant  leurs propres travaux !

10:53 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

22/05/2010

Classe moyenne au ventre de plus en plus mou

classemo.jpg

La classe moyenne constitue un ventre de plus en plus mou dans notre société. Elle qui fut naguère le centre de gravité d’un certain capitalisme « social » dont l’âge d’or était centré autour des années 60.

Lire la suite

10:11 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Formation, Général, Genève, Monde, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook