22/09/2008

Séparation des pouvoirs ; théorie vieillissante ?

Déjà envisagée par Aristote, mais surtout préconisée par John Locke, en 1690, dans son Second Traité du gouvernement civil, la théorie de la séparation des pouvoirs a été reprise et enrichie par Montesquieu en 1748 dans De l’esprit des lois.

 

 

Et depuis dans nos démocraties contemporaines, cette théorie classique de la séparation des pouvoirs semble avoir vieilli en raison du renforcement de l’exécutif au dépens du parlement, tandis qu’émerge un contre-pouvoir juridictionnel omniprésent.

 

 

Réfléchir à une nouvelle théorie de la séparation des pouvoirs, voilà un véritable chantier pour nos futurs constituants !

 

06:32 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

20/09/2008

Abberufungsrecht

La lecture de quelques constitutions de cantons suisses alémaniques et de plusieurs Länder allemands se révélerait très instructive pour nos futurs constituants…

Ils découvriraient qu’il y existe la possibilité de décider, à la demande d’un certain nombre de citoyens fixé par la Constitution, s’il convient de révoquer le parlement (Grand Conseil / Conseil municipal).

Ce droit de révocation devrait être un article important de notre nouvelle Constitution…

Un parfait exemple que les meilleures idées existent déjà !

Il suffit de s’intéresser aux autres pour les découvrir.

07:26 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

17/09/2008

Dépenses électorales

Pour éviter les inégalités et lutter contre un « certains financements occultes » des partis politiques, notre nouvelle Constitution devrait plafonner les dépenses électorales...

par exemple à CHF 5'000.- par candidat pour les élections au Grand Conseil !

22:51 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/09/2008

Constitution ; une conception militante

Le mot « Constitution » pour définir le statut de l’Etat est utilisé à partir du 18ème siècle par les philosophes des Lumières qui préconisent de substituer une Constitution écrite aux coutumes souvent vagues et imprécises.

 

 

La Constitution écrite est donc un instrument de combat en faveur d’un Etat libéral et modéré.

 

 

La Constitution doit limiter les pouvoirs des dirigeants et préciser et développer les droits du citoyen.

 

Il faut veiller qu’elle ne soit pas qu’une barrière de papier contre l’arbitraire du pouvoir politique.

 

 

Une constitution moderne doit contrôler les constitutionalité des lois, elle est placée au somment de la hiérarchie des normes et veiller au respect des droits fondamentaux.

 

 

A cet effet la création d’une cour constitutionnelle s’impose !

 

07:03 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/09/2008

Des individus libres et égaux

Le concept de démocratie participative englobe tout ce qui dans la vie des démocraties contemporaines ne relève pas strictement d’une logique de gouvernements représentatifs.

La démocratie participative s’inscrit clairement dans une filiation philosophique à notre concitoyen ; Jean-Jacques Rousseau.

La démocratie participative exige la formation d’un public actif capable de déployer une capacité d’enquête et de recherche d’une solution adaptée à ses besoins.

Et c’est bien le cas en Suisse !

 

Notre forme de démocratie actuelle favorise l’apathie politique du plus grand nombre à des fins de conservation de l’ordre existant.

STOP !

Aujourd’hui, la légitimité et la rationalité des décisions doivent reposer sur un processus de délibération collectif, conduit rationnellement et équitablement...

entre des individus libres et égaux.

08:11 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

02/09/2008

Reconnaitre la compétence des citoyens, voilà un chantier constitutionnel !

 

En démocratie l’aptitude à juger des affaires politiques doit être considérée comme universelle.

 

 

Aujourd’hui, il faut reconnaitre la capacité de chaque genevois/e à délibérer, avec d’autres, sur le bien commun et sur son aptitude à mettre ses compétences individuelles au service d’un projet commun.

 

 

Il n’existe pas de question complexe qui doit être, à priori, réservée à des spécialistes dès qu’il s’agit d’en juger politiquement.

 

 

Les citoyens de Genève sont capables de se prononcer, en mobilisant pour y parvenir des considérations de justice générale.

 

 

04:03 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

29/08/2008

Constituante - je ne suis pas candidat !

Pourquoi je ne me présente pas…

Ce billet, un peu narcissique je vous l’accorde, c’est imposé à moi, donc à vous, lectrices et lecteurs (une petite centaine par contribution), car mes camarades de parti, mes amis, mes collègues et ma famille sont persuadés d’avoir vu ou entraperçu mon nom sur l’une des 18 listes proposées à votre suffrage.

 

C’est avec un cœur saignant, mais pas brisé, que j’ai renoncé de me présenter à la Constituante, et je vais tenter d’en exposer les deux principales raisons :

 

1)   L’élaboration d’une constitution ne devrait pas être une «affaire de partis politiques», donc en qualité de cadre d’un parti (vice-président d’une grande section communale) il fallait que je sois un peu cohérent avec ma position de principe.

Et participer sur une liste de la société civile ? Pourquoi pas !

Mais cela aurait été une trahison, non envers ma famille politique, mais envers mes convictions.

 

2)   Avec d’autres femmes et hommes engagées «Pour Genève», nous avons en 2004 crée une association «L’Esprit de Genève» www.espritdegeneve.ch dont l’objectif est de

faire évoluer l’environnement économique, social et administratif pour mieux répondre aux préoccupations des habitants et des entreprises de la région genevoise.

Un des moyens aurait été de présenter une liste pour la Constituante, mais les conditions «imposées» par les députés (seulement 80 constituants, date de dépôt des listes fixée au 18 août, obligation de présenter au minimum 15 candidats, manque d’aide publique pour les listes de la société civile qui, rappelons le, ne bénéficient pas d’un «trésor de guerre» comme les partis constitués, etc.) ont amené notre comité à y renoncer.

 

Je suis triste !

Mais je participe à cette belle aventure… cette aventure qui est, de ressentir cette république que j’aime, écrire son avenir avec la collaboration des ses habitants et de quelques autres…

Tout en faisant bénéficier mon parti de mes compétences, je me suis mis au service des mes idéaux,

et j’ai la confiance des «Associations de Genève – Liste 18» pour mener leur campagne,

Notre Campagne, VOTRE CAMPAGNE !

Cette confiance est un honneur et un cadeau que l’on reçoit qu’une fois dans une vie.

 

J’espère être à la hauteur de cet événement et en toute modestie je me mets à disposition de 28 candidat/tes qui aiment Genève, autant que moi.

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

Je ne puis que vous recommander d’offrir aux «Associations de Genève» l’opportunité de démontrer leurs capacités à penser demain, aujourd’hui déjà !

 

En déposant dans l’urne électorale la LISTE 18.

 

En toute amitié.

06:29 Écrit par Charly Schwarz dans Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

26/08/2008

Constituants des villes, Constituants des champs…

La liste « officielle » dénombre 527 candidatures et pas 530 comme lu/ entendu presque partout !

Quelle /s liste/s a/ont perdu un/des prétendant/es?

 

Mais ma véritable analyse porte sur le poids respectifs des différentes communes, et cela mis en perspective sur l’un des thèmes qui ne manquera pas de ressortir pendant l’automne.

Chiffres à découvrir ci-dessous :

 

 

Commune N %
Aire-la-Ville 2 0.38
Anières 3 0.57
Avully 4 0.76
Avusy 1 0.19
Bardonnex 7 1.33
Bellevue 4 0.76
Bernex 10 1.90
Carouge 25 4.74
Cartigny 2 0.38
Céligny 3 0.57
Chancy 4 0.76
Chêne-Bougeries 22 4.17
Chêne-Bourg 6 1.14
Choulex 2 0.38
Collonge-Bellerive 11 2.09
Cologny 6 1.14
Confignon 4 0.76
Corsier 4 0.76
Dardagny 1 0.19
Genthod 3 0.57
Grand-Saconnex 11 2.09
Gy 1 0.19
Jussy 2 0.38
Laconnex 2 0.38
Lancy 18 3.42
Meinier 5 0.95
Meyrin 15 2.85
Onex 15 2.85
Perly-Certoux 4 0.76
Plan-les-Ouates 5 0.95
Pregny-Chambésy 2 0.38
Presinge 2 0.38
Puplinge 2 0.38
Russin 2 0.38
Satigny 4 0.76
Thônex 11 2.09
Troinex 8 1.52
Vandoeuvres 6 1.14
Vernier 29 5.50
Versoix 11 2.09
Veyrier 12 2.28
Genève 225 42.69
     
France 10 1.90
Hamburg 1 0.19
  527 100.00

 

Soit 42,7 % domiciliés en Ville de Genève

 

55.2% domiciliés dans les autres communes

 et 2.1% hors du territoire !

 

22:12 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/08/2008

Equidem, je persiste pour le simple ET !

Chers Lecteurs,

 

à tous les Hommes libres (avec un grand L et un grand H),

 

 

Si la double affirmation est possible dans la langue française, je peux vous confirmer que la double négation (ni/ni) est grammaticalement incorrecte.

 

Mais en allemand, c’est possible…

 

 

Je ne comprends pas la différence entre le « et/et » et le simple ET ?

 

 

Qui peut me fournir un argument qui me permettra de changer ma perception des discours des tenants du « et/et » ?

 

21:26 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

22/08/2008

Constituante : ouverture... mais transparences ?

Si l’on connaitra le pédigree de chaque candidat à travers…

> son blog, et pour certain… même un site Internet,

> ses « lettres aux lecteurs »,

> son élocution devant divers micros (TV/Radio),

> sa présence sur les stands,

> sa photo dans le « tout ménage » (qui pollue nos boîtes à lettres)

 

... et tout ça pendant plus de 50 jours !

 

Nous ne savons rien sur les coûts que cela engendre.

Qui finance ?

06:54 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Développement durable, Général, Genève, Médias, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

21/08/2008

Le pétrole du XXIème siècle

La Semaine mondiale de l'Eau s’est ouverte dimanche à Stockholm.

 

Des experts du monde entier sont réunis pour cette 18e édition organisée par l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI) Intitulée :

 

 

Progrès et perspectives dans le domaine de l'eau: pour un développement durable dans un monde qui change,

 

 

Cette édition examine les conséquences du réchauffement climatique et la problématique des biocarburants et des installations sanitaires.

 

 

Plus de 2 500 experts de 140 pays provenant de tous les milieux (entreprises, gouvernements, académies, ONG, Nations Unies) présentent de nombreuses conférences, résultats de recherche, initiatives et solutions autour du thème :

 

 

Progrès et perspectives sur l'eau: pour un monde propre et en bonne santé.

 

 

Des chiffres

 

L’eau est une ressource naturelle de plus en plus rare.

 

Selon l'ONU, 20% de la population mondiale dans 30 pays sont actuellement confrontés à des pénuries d'eau. Ce nombre devrait passer à 30% de la population mondiale dans 50 pays en 2025.

 

 

Selon le Conseil de Concertation pour l'Approvisionnement en Eau et l'Assainissement (WSSCC), qui a inauguré en 14 mars à Genève le Fonds Mondial pour l'Assainissement (premier mécanisme global de financement de l'assainissement de l’eau et de l'hygiène), un Européen utilise en moyenne 200 litres de l'eau tous les jours alors qu’un Nord-Américain en utilise 400 litres.

 

 En comparaison, dans les pays en en développement ce sont 10 litres d'eau qui sont utilisés en moyenne

 

 

A SUIVRE… http://www.siwi.org

 

 

06:46 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Nature, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

17/08/2008

Constituante : possunt quia posse videntur

Rien n’est écrit, l’avenir de notre constitution est une page blanche qu’il ne faut pas laisser jaunir… par peur ou paresse.

 

Il faudra éviter crispation, rejet et négation.

 

Les vainqueurs seront ceux qui réussiront à conjuguer réalisme et désir.

18:29 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

14/08/2008

Communes : fusions ou rassemblements ?

Pendant la Constituante, l’une des thématiques portera sur la redéfinition des autonomies et territoires communaux.

 

 

A la lecture des différents programmes, on y découvre le mot « Fusion » ; pour les administratifs la fusion permet de réunir en une seule entité, plusieurs communes contiguës distinctes …

 

 

Mais en physique, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide.

 

 

Attention de ne pas confondre !

 

 

Le terme « rassembler » (réunir pour entreprendre quelque chose), serait-il plus favorable, mieux perçu par les administrés, plus acceptable par les responsables politiques ?

 

 

Rassemblement de communes, voilà une belle proposition !

 

22:06 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

11/08/2008

PIB, IHD, ISS, ISP, IPV...Quel indicateur pour notre bien-être ?

Pendant combien de temps encore utiliserons-nous le PIB comme indicateur de notre bien-être ?

Aujourd’hui, la croissance économique ne peut pas être le seul objectif poursuivi par notre société.


Le PIB  et le bien-être ne se recoupent pas, d’ailleurs le PIB n’est qu’un indicateur parmi d’autres.

 

Depuis 1990, nous possédons plusieurs indicateurs :

 

IDH (indice de développement humain), il s’agit de la moyenne de 3 indices qui mesurent l’espérance de vie à la naissance, le niveau d’instruction et le PIB par habitant.

 

ISS (indicateur de santé sociale), 16 variables affectées à des classes d’âge constituent le corps de cet indice. Parmi ces variables figurent notamment la mortalité infantile, la chômage, la pauvreté des plus de 65 ans, les accidents de la route…

 

ISP (indice de sécurité personnelle), il prend en considération trois types de sécurité ; économique, santé et physique. Il cerne une série de variables objectives (taux de chômage, accidents du travail, violence physique) qui sont pondérées par des données subjectives.

 

IPV (indicateur de progrès véritable), part de la consommation marchande des ménages, à laquelle on ajoute la valorisation des certaines activités (travail domestique, loisirs…) et des dépenses publiques non défensives et de laquelle on ôte la valorisation des dépenses défensives et des dommages écologiques.

 

Le projet de société consistant à produire, consommer, travailler mieux et tous, et à reconnaitre l’importance du temps consacré aux proches et au débat démocratique, n’est-il pas le meilleur indicateur de bien-être ?

10:50 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

22/07/2008

Constituante, en être ! Comment ?

Participer à la Constituante…

Un honneur pour chaque citoyen, mais comment ?

 

S’inscrire sur une liste d’ouverture présentée par presque tous les partis, mais avec le risque de devoir suivre des injonctions et ainsi reproduire des blocages trop nuisibles à l’avenir de Genève.

 

Soit rejoindre l’une des listes  de la « société civile », celle des entrepreneurs, celles des propriétaires de villas, celle des « panthères grises » ou encore celle du mouvement associatif : Associations de Genève.

 

Ou une autre solution… bien plus innovante ; rejoindre des citoyens indépendants : « www.proposition.ch ».

 


Voici les atouts nécessaires pour votre candidature :

1.   être une personne intéressée à l’avenir de Genève

2.   être disponible et souhaitant s’impliquer

3.   être indépendant; sans fort engagement auprès d’un groupement politique ou lobby

4.   casier judiciaire vierge et ne pas être en poursuites

 

La proposition :

 

1.   Chaque candidat sur la liste « www.proposition.ch » se présente de manière libre et détaillée sur ce site, avec son CV, et quelques propositions politiques.

 

2.   La « campagne commune » sera basée principalement sur ce site, sur des rencontres avec la population, et lors de manifestions organisées par les médias.

 

3.   L’association prend fin à l’élection le 19 octobre 2008 ; chaque personne éventuellement élue sera libre de s’exprimer comme elle l'entend par la suite.

 

Si cette expérience vous tente, prenez-contact : proposition@lelij.ch

09:17 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, constitution, constituante | |  Facebook

17/07/2008

Où est-on le plus heureux dans le monde ?

Pas forcément dans les pays les plus riches...

De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question, et leurs conclusions sont... inattendues.

 

Adrian White, universitaire anglais, qui a établit une carte mondiale du bonheur d'après cinq critères : santé, richesse, éducation, identité nationale et beauté des paysages.

Le classement:

 

1 Danemark, 2 Suisse, 3 Autriche, 4 Islande, 5 Bahamas, 6 Finlande, 7 Suède, 8 Bhoutan, 9 Brunei, 10 Canada.

 

Et une étude menée par Ronald Inglehart, chercheur à l'Université du Michigan, analyse des sondages effectués dans sur 82 pays.

Il en a tiré un indice mélangeant le bonheur (personnes se déclarant heureuses) et la satisfaction (personnes se déclarant satisfaites de la vie qu'elles ont).

 

L'argent fait-il le bonheur ? Pas forcément… ci-dessous le classement :

 

1 Porto-Rico, 2 Mexique, 3 Danemark, 4 Irlande, 5 Islande, 6 Suisse, 7 Colombie, 8 Pays-Bas, 9 Canada, 10  Autriche.

 

D’une étude à l’autre, nous perdons 4 rangs !

 

Pour en savoir plus:

http://www.worldvaluessurvey.org/

 

18:35 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

14/07/2008

Demain, comment vivrons-nous ?

Energie, climat, mondialisation, conflits, travail, santé…

.

Préparer l’avenir doit être une préoccupation de chacun.

.

En effet, l’époque est bien révolue où l’Etat prolongeait à 20 ans ses courbes et alignait en conséquences ses troupes pour construire, instruire, soigner…

 

C’était l’époque où l’on croyait pouvoir faire table rase du passé et défier l’avenir. Comme si les lignes du passé pour dessiner l’avenir nous interdit de penser l’impensable :

 

l’ÉVÉNEMENT qui perturbera cet bel agencement.

 

Demain est une vision à partager aujourd’hui !

21:31 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/07/2008

Méditerranée : portail ou barrière ?

Nous sommes dehors ou dedans ce « Grand Jardin d’Eden » qu’est l’Europe.

 

 

Mais il était un temps où ce jardin s’épanouissait sur la rive sud de la Méditerranée.  Cette mer fut le centre vital de toute l’antiquité.  Elle perdit une partie de son importance avec les découvertes des XVe et XVIe siècles et redevint une route principale d’échanges grâce au percement du canal de Suez en 1869.

 

 

Aujourd’hui, pour les « gens du dehors » cette mer est un portail vers plus de liberté, d’avenir… Et les portes sont multiples (économiques, éducationnelles, culturelles, familiales…).

 

Pour les  « gens du dedans » la Méditerranée est une barrière contre trop de peur (immigration, identité, acculturation…).

 

 

Mais cette barrière fait obstacle à notre avenir, celui des populations qui désirent vivre en harmonie, partager ce passé commun… Car l’Europe est devenue pluriculturelle et multiethnique. N’en déplaise !

 

 

Et le « Grand Jardinier » rassemble ces jours quelques botanistes  afin de créer un nouvel jardin d’Eden autour de  l’une de nos mères nourricières.

 

11:23 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Monde, Politique, Région, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

09/07/2008

Travailler moins pour vivre mieux !

Au terme de longues années de discussions, les ministres du travail de l'Union européenne (UE) viennent de promulguer une directive qui ouvre la voie à la semaine de 65 heures et ainsi, permettre aux salariés d’effectuer des heures supplémentaires.

 

 

Mais ces normes de l'UE sur la durée du temps de travail n'ont pas été reprises par la Confédération… Ouf !

 

Pour rappel, la loi fédérale sur le travail fixe le plafond maximal des salariés de l'industrie, soit des employés de bureau, des collaborateurs techniques et du personnel de la vente au détail à 45 heures par semaine. Pour tous les autres employés, il va jusqu'à 50 heures.

 

 Et selon les données de l'Office fédéral de la statistique, la durée moyenne du temps de travail dans les entreprises suisses était de 41,7 heures en 2007. Les employés les plus sollicités sont les sylviculteurs avec 43,1 heures et les agriculteurs avec 42,8 heures par semaine.

 

 

Toutefois, l’économiste suisse Werner Vontobel, estime que « la semaine de 28 heures serait suffisante pour maintenir le niveau actuel de la consommation».

 

 

A lire de toute urgence :

 

«Arbeitswut» («La fureur de travailler») coécrit par Philipp Löpfe et Werner Vontobel

 

10:06 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/07/2008

Constitution : art. 1 Démocratie représentative ou participative ?

A son article premier, la Constitution genevoise de 1847 nomme son mode de fonctionnement  « démocratie représentative » et érige ainsi un simple régime en un système politique.

 

En « démocratie représentative » (aussi appelée "aristocratie élective") le citoyen délègue son pouvoir à des représentants qui incarnent la volonté générale. Ils votent les lois.

 

Mais les limites de la démocratie représentative sont nombreuses :
Insuffisance de représentativité, les représentants élus ayant tendance à ne pas être représentatifs du corps électoral (niveau des revenus, d'instruction, classes sociales différents). La composition socioprofessionnelle des députés en étant une assez bonne illustration. Dès lors, les intérêts des élus ne coïncident pas nécessairement avec ceux de leurs électeurs.


Il est bien souvent difficile à un candidat de remporter des élections sans se présenter au nom d'un parti politique. Dès lors le représentant politique risque de devoir agir à l'encontre de ses convictions pour être en conformité avec la ligne directrice de son propre parti, même si bien souvent il s'agit de compromis secondaires.
On peut dès lors constater une forte abstention des électeurs et d'une tendance à la concentration des forces politiques et à terme le bipartisme.

Aujourd'hui, libérés des contraintes organisationnelles grâce aux nouvelles technologies, nous pouvons imaginer bien d'autres moyens de recueillir l'opinion des gens et d'en faire bon usage. L'électronique simplifie à la fois le recueil de suffrages et le dépouillement, instantané.

L'internet permet à des groupes de pression citoyens de se constituer pour faire face aux lobbys.

 L'initiative citoyenne prend ainsi tout son sens, et la volonté populaire toute sa dimension.

Une réelle démocratie participative nécessite d’être institutionnalisée tout d’abord et surtout en termes de reconnaissance officielle de sa portée, de son rôle.

 

Il faut que cette institutionnalisation soit manifestée et reconnue constitutionnellement et prévoir les acteurs précis de la démocratie participative :

le pouvoir politique – le pouvoir économique – le pouvoir de la société civile.

 

Il s’avère nécessaire de prévoir également d’une manière juridique l’articulation entre ces trois piliers de gestion de la société humaine.

Il s’agira donc de la participation à un processus d’élaboration de la décision qui va au-delà de la consultation ou de la concertation. Les deux notions de démocratie "représentative" et/ou "participative" seront au cœur des débats de la nouvelle constitution…

 

A n’en pas douter !

22:55 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Economie, Genève, Histoire, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook