28/07/2010

Domicile > travail ; moins de 10 km/jour…

Les nouvelles technologies nous permettent de réduire notre empreinte environnementale en répondant à nos besoins quotidiens par des solutions moins polluantes que celles que nous adoptons habituellement. La substitution est donc une piste que nous pouvons explorer

Ce principe trouve sa pleine logique lorsque le recours à une écotechnologie a pour conséquence de diminuer, par exemple, l’utilisation du transport automobile.

Ainsi le e-shopping, le télétravail ou les substituts à la voiture thermique sont des moyens de minimiser notre impact écologique. Mais le débat autour de ces derniers n’est pas clos.

Vélos, voitures, scooters électriques sont présentés comme des solutions technologiques envisageables et réalistes : selon l’OFS, nous travaillons en effet à moins de 9 km de notre domicile et nous pourrions donc tout à fait utiliser des transports non-thermiques, ne rejetant pas directement de C02.

Selon la REMP, 51,3% utilisent encore leur voiture/moto pour aller travailler, contre seulement  28,2% les transports en commun et 8,4% le vélo.

Mais plusieurs questions restent entières, notamment celles des pollutions liées à la fabrication de batteries et de l’origine de l’électricité….

17:19 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Général, Genève, Médias, Politique, Région, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/06/2010

Vers des événements plus durables ?

festivals.jpg

Chaque année, des centaines d’événements sont organisés à Genève : des festivals musicaux comme Musiques en Eté ou la Fête de la Musique, des marchés, des vides-greniers et brocantes ou encore des expositions, des concerts en passant par la Lake Parade, les Fêtes de Genève, etc.

Certains n’attirent que quelques centaines de personnes, d’autres plusieurs milliers. L’impact environnemental de ces événements peut être considérable. Ainsi, d’après une étude récente (OVAM), en moyenne, 1 visiteur d’une manifestation d’un soir produit 250 g de déchets, celui d’un festival entre 500 gr et 1 kg par jour.

Les organisateurs peuvent mettre en place une série d’actions pour rendre leur événement durable.

Lire la suite

08:16 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Loisirs, Musique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/03/2010

Genève, un monde pour vous

Genève un monde pour vous.jpg

Télécharger ici

08/03/2010

Une alternative à l’image de Genève

Pour répondre à la déception perçue par les divers acteurs de la vie genevoise, à la découverte de la nouvelle image de Genève proposée par l’office du tourisme, L’Esprit de Genève à lancé un concours…

Parmi les travaux reçus, L’Esprit de Genève a retenu la proposition réalisée par Nicholas Palffy – Paradigme Communication, un logo et un slogan qui correspondent mieux à la perception qu’a Genève tant à l’étranger qu’auprès des citoyens genevois.

A la tristesse du gris, L’Esprit de Genève préfère la couleur.

Au slogan « un monde en soi », L’esprit de Genève propose « un monde pour vous ».

Et nous sommes heureux de vous présenter le logo/slogan alternatif à celui proposé par l’office du tourisme :

 

Genève un monde pour vous.jpg

 

Le slogan sera disponible en téléchargement dès mardi 9 mars 2010 sur le site www.espritdegeneve.ch

19:44 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Culture, Economie, Général, Genève, Images, Médias, Monde, Région, Suisse, Voyages | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

26/02/2010

Emplois; 9 secteurs stratégiques

emploi srtatégique.jpg

9 secteurs devront être les vedettes pour l'avenir et le développement de l'emploi en Suisse.
D'un côté, trois secteurs à suivre qui restent les moteurs importants pour l'économie suisse, mais qui ont besoin d'une profonde évolution vers une plus grande durabilité: la construction, le tourisme et les transports.

Ces trois branches doivent modifier leurs objectifs et leurs modèles d'affaires, et aller progressivement vers de nouvelles activités.

A leurs côtés, il ya six nouveaux secteurs avec un fort potentiel d'innovation qui peuvent créer de nombreux emplois:

les énergies renouvelables, les éco-industries, les technologies Information et communication, la biotechnologie, les industries culturelles et les services sociaux.

Ces 9 secteurs pourrait représenter plus de 50% des créations d'emplois en 2025.

Chacun de ces 9 secteurs doit recevoir des impulsions spécifiques, accompagnant des réformes transversales :

Ø reconnaître un nouveau droit aux citoyens pour la production et la distribution d'électricité provenant des ménages;

Ø promouvoir l'installation d'au moins 700.000 toits solaires entre 2010 et 2025;

Ø atteindre l'objectif de 500'000 voitures électriques en 2025,

Ø développer un système de crédit qui non seulement intégrer le critère du «pollueur /payeur », mais d'introduire des incitations adaptée pour "les gens qui épargnent ».

Pour les plus optimistes, la rénovation de notre modèle de production dans ces 9 secteurs et la mise en œuvre des quatre réformes mentionnées pourrait faire croître notre PIB à des taux supérieurs à 2% au cours des 15 prochaines années.

En termes d'emploi, l'impact serait important.

Cette stratégie axée sur une économie responsable peut générer des effets positifs sur moyen et long terme. Mais son intensité dépend de la profondeur et la réussite des réformes à engager avec tous les acteurs.

L'ensemble des actions, des réformes, des investissements et des politiques qui constituent un nouveau modèle de production exigent un leadership du gouvernement, mais les vrais héros devraient être les acteurs économiques et sociaux, soit la société helvétique dans son ensemble.

La tâche n'est pas simple, mais l'avenir mérite notre effort collectif.

 

29/01/2010

Du microcrédit pour promouvoir le business social

artisans.jpg

A quelques jours de l’ouverture de la 6ème édition de la Place des Affaires (1-5 février), et au regard du programme proposé aux visiteurs, je suis surpris de ne rien voir par rapport au microcrédit.

C’est un marché en pleine expansion - entre 30% et 50% par an -, mais il se limite à un petit secteur de clients privés, avec une sensibilité particulière. La plus grande partie de la communauté financière n’a ni les connaissances, ni la motivation, d’investir dans la micro-finance.

En effet, si les rendements sont sûrs, ils restent modestes. Voilà un rôle que pourrait vêtir nos autorités politiques cantonales.

Le microcrédit est un complément aux emplois de solidarité (conférence le mardi 2 février à 15 :30), afin que les entreprises bénéficiaires puissent gagner en autonomie.

A l’origine de tout, une idée simple: prêter quelques milliers de francs à une personne pour lui permettre de monter une micro-entreprise.

Entendez par là des investissements qui profitent à des secteurs délaissés par les banques.

15:45 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Formation, Général, Genève, Politique, Région, Science, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

30/09/2009

Salon européen du commerce équitable à Lyon

salon_europeen_CE.jpg

On a tous entendu parler du commerce équitable. Mais comment ça marche ?

Le producteur est-il mieux rémunéré ? Qu’est ce qu’un prix juste ? Est-ce une utopie ? Quels impacts ? Quel rapport avec la crise ?

Vous trouverez les réponses au Salon Européen du Commerce Equitable du 2 au 4 octobre à la Halle Tony Garnier à Lyon. 

Produits, conférences, et animations vous y attendent !

22:37 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Commerce, Développement durable, Economie, France, Monde, Nature, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/09/2009

Agriculture et développement durable

Pour accueillir 200’000 habitants supplémentaires à l’horizon 2030, dans les conditions répondant aux exigences du développement durable, les acteurs de l’agriculture doivent prendre l’engagement d’un développement compact, favorisant l’usage des transports collectifs et intégrant l’ensemble des composantes du territoire.

C’est l’objectif d’une agglomération franco-valdo-genevoise compacte, multipolaire et vivable pour tous.

16/08/2009

A quoi sert la taxe sur le tourisme ? A rien !

tourisme.jpg

A la lecture de l’édition dominicale du quotidien organe, je suis navré de constaté l’incompétence de l’Office du Tourisme de Genève, bénéficière unique de la taxe sur le tourisme.

C’est le 1er janvier 1994 qu’est entrée en vigueur une nouvelle taxe, à charge des commerçants, pour assurer le développement du tourisme par l´Office du Tourisme de Genève.

Les buts sont :

a) développer un tourisme de qualité correspondant à la demande, mettant en valeur les richesses naturelles et historiques, les événements culturels et sportifs ainsi que les traditions du canton de Genève.

b) stimuler la promotion du tourisme pour Genève,

c) soutenir l’économie par le développement du tourisme.

C’est donc, par un manque d’informations claires, relatives aux précautions à prendre destinées à nos hôtes, que l’Office du Tourisme de Genève met en danger les points b et c.

Pour rappel, certains commerces assurent plus de 50% de leurs chiffres d’affaires pendant la période estivale

Il est temps, avec les produits de la taxe sur le tourisme, de mettre en place une brigade touristique active entre juin et septembre.

 

 

11:29 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Culture, Economie, Général, Genève, Loisirs, Médias, Monde, Musique, Région, Sports, Voyages | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

09/07/2009

Genève…avec quelques degrés de plus

canicule.jpg

A la fin du 21ème siècle, les températures augmenteront de 2 à 5 degrés.

Pour Genève, cela signifie un climat équivalent à celui actuellement en vigueur dans le sud de l'Espagne. Or, comme l'ont montré les épisodes de canicules, particulièrement en 2003, nos villes ne sont pas adaptées à ces vagues de chaleur. Comment vivra-t-on dans la ville de demain ?

Alors qu’on annonce le réchauffement climatique depuis des années, rien n’a été anticipé. Or, les changements urbains se préparent 30 ans à l’avance.

Résultat : il faut s’attendre à une phase extrêmement compliquée d’ici à 2030 avant que la ville ne puisse totalement se réinventer .

5 degrés, c’est ce que pourrait gagner la ville de Genève à la fin de ce siècle selon le scénario du Hadley center. Genève n’est pas adaptée à de telles températures.

Pourtant, aujourd’hui, peu de villes prennent en compte cette donnée, même dans leurs plans climat énergie, pour répondre à cet enjeu, il faut absolument articuler les plans climats avec les plans d’urbanisme, en intégrant une forte densité urbaine tout en maintenant une qualité de vie.

Les urbanistes vont ainsi devoir jouer les équilibristes.

 

 

08:53 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Nature, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

06/06/2009

Le Soleil se lève à l’ouest… (3)

images.jpg

Le défi du développement durable peut se résumer ainsi : comment rendre compatible le progrès économique et social avec le maintien des grands équilibres de la planète ?

L’imposante dimension des problèmes à résoudre de même que leur caractère le plus souvent transfrontalier exige une coopération à tous les niveaux.

Indubitablement, la maîtrise de ces grands enjeux mondiaux ne peut être possible sans l’acquisition de savoirs nouveaux.

Les recherches menées dans les différentes disciplines des sciences de la vie, de l’économie, de l’homme et de la société, et de l’ingénierie ont une contribution à apporter à la mise en œuvre d’un développement durable et responsable.

Mais le succès ne sera au rendez-vous que si les chercheurs travaillent dans la pluridisciplinarité et associent, dès la conception, les acteurs de la société civile qui auront à utiliser les résultats.

La Suisse consacre moins de 3% de son PIB à la recherche, tandis que la Suède 3,9%, la Finlande 3,5% et le Japon  3,3%.

Une solution passe par une action politique forte pour favoriser une plus grande participation des budgets R&D au PIB national.

08:29 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Formation, Général, Genève, Politique, Région, Suisse, Université, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/04/2009

Aka-Aki, le nouveau phénomène des réseaux sociaux

AKA.png

Le site Aka-Aki.com, s'internationalise et est désormais disponible en anglais. Ce site est une révolution comme a pu l'être Facebook.

Aka-Aki est un mélange inédit de plusieurs outils déjà connus.

C'est à la fois un réseau social où tout comme sur Facebook on peut retrouver ses amis, y décrire ses goûts et ses envies, ce que l'on fait à un instant précis (façon Twitter) mais également un site de rencontre. Sur Aka-Aki, on est rapidement amené à indiquer ses préférences sexuelles, son âge, les endroits où l'on sort et (plus fort) l'endroit où l'on se trouve.

Lire la suite

21:29 Écrit par Charly Schwarz dans Amis - Amies, Général, Genève, Médias, Région, Techno, Voyages | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

11/03/2009

S’amuser sans consommer

Bon sang, mais c’est possible ! On peut aussi jouer avec rien

Les publicités ont failli nous le faire oublier.

Faire des tours de magie, construire des cabanes ; jouer aux pirates, à la marelle…

Ou s’Inventer des défis, jouer avec les mots, faire des collages avec des vieux journaux … Tout ça est 100 % gratuit.

Et la nature est un super parc d’attractions aux possibilités illimitées,  sans aucun contrôleur à l’entrée pour réclamer un ticket.

A découvrir sur « le site le plus consulté dans les terriers » www.lahulotte.fr

Il parle de la nature avec rigueur et humour  

12:50 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Humour, Loisirs, Nature, Région | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/11/2008

Novembre, partez en vadrouille ESS !

En Rhône-Alpes, novembre sera le mois de l'économie sociale et solidaire (ESS).

 

Une cinquantaine d'évènements dans toute la région vous permettent d'aller à la rencontre de l'économie sociale et solidaire.

 

De la consommation responsable aux coopératives d'intérêt collectif en passant par les finances solidaires, les circuits courts, l'insertion ou encore l'éducation, de très nombreuses thématiques seront abordées par ceux qui font de l'économique et du social autrement.

 

Associations, coopératives et mutuelles vous accueillent tout au long du mois de novembre pour des conférences, projections, soirées théâtres ou de contes, fêtes et autres déambulations pour partir à la découverte de cette économie qui place l'humain au centre de ses préoccupations. 

 

 

Découvrez le calendrier des événements, sur le lien ci-dessous :

 

http://www.rhone-alpesolidaires.org/agenda_vue/2008/11/all

 

09:18 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Commerce, Développement durable, Economie, France, Général, Région, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/08/2008

Constituants des villes, Constituants des champs…

La liste « officielle » dénombre 527 candidatures et pas 530 comme lu/ entendu presque partout !

Quelle /s liste/s a/ont perdu un/des prétendant/es?

 

Mais ma véritable analyse porte sur le poids respectifs des différentes communes, et cela mis en perspective sur l’un des thèmes qui ne manquera pas de ressortir pendant l’automne.

Chiffres à découvrir ci-dessous :

 

 

Commune N %
Aire-la-Ville 2 0.38
Anières 3 0.57
Avully 4 0.76
Avusy 1 0.19
Bardonnex 7 1.33
Bellevue 4 0.76
Bernex 10 1.90
Carouge 25 4.74
Cartigny 2 0.38
Céligny 3 0.57
Chancy 4 0.76
Chêne-Bougeries 22 4.17
Chêne-Bourg 6 1.14
Choulex 2 0.38
Collonge-Bellerive 11 2.09
Cologny 6 1.14
Confignon 4 0.76
Corsier 4 0.76
Dardagny 1 0.19
Genthod 3 0.57
Grand-Saconnex 11 2.09
Gy 1 0.19
Jussy 2 0.38
Laconnex 2 0.38
Lancy 18 3.42
Meinier 5 0.95
Meyrin 15 2.85
Onex 15 2.85
Perly-Certoux 4 0.76
Plan-les-Ouates 5 0.95
Pregny-Chambésy 2 0.38
Presinge 2 0.38
Puplinge 2 0.38
Russin 2 0.38
Satigny 4 0.76
Thônex 11 2.09
Troinex 8 1.52
Vandoeuvres 6 1.14
Vernier 29 5.50
Versoix 11 2.09
Veyrier 12 2.28
Genève 225 42.69
     
France 10 1.90
Hamburg 1 0.19
  527 100.00

 

Soit 42,7 % domiciliés en Ville de Genève

 

55.2% domiciliés dans les autres communes

 et 2.1% hors du territoire !

 

22:12 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/07/2008

Constituante, en être ! Comment ?

Participer à la Constituante…

Un honneur pour chaque citoyen, mais comment ?

 

S’inscrire sur une liste d’ouverture présentée par presque tous les partis, mais avec le risque de devoir suivre des injonctions et ainsi reproduire des blocages trop nuisibles à l’avenir de Genève.

 

Soit rejoindre l’une des listes  de la « société civile », celle des entrepreneurs, celles des propriétaires de villas, celle des « panthères grises » ou encore celle du mouvement associatif : Associations de Genève.

 

Ou une autre solution… bien plus innovante ; rejoindre des citoyens indépendants : « www.proposition.ch ».

 


Voici les atouts nécessaires pour votre candidature :

1.   être une personne intéressée à l’avenir de Genève

2.   être disponible et souhaitant s’impliquer

3.   être indépendant; sans fort engagement auprès d’un groupement politique ou lobby

4.   casier judiciaire vierge et ne pas être en poursuites

 

La proposition :

 

1.   Chaque candidat sur la liste « www.proposition.ch » se présente de manière libre et détaillée sur ce site, avec son CV, et quelques propositions politiques.

 

2.   La « campagne commune » sera basée principalement sur ce site, sur des rencontres avec la population, et lors de manifestions organisées par les médias.

 

3.   L’association prend fin à l’élection le 19 octobre 2008 ; chaque personne éventuellement élue sera libre de s’exprimer comme elle l'entend par la suite.

 

Si cette expérience vous tente, prenez-contact : proposition@lelij.ch

09:17 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Région | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : genève, constitution, constituante | |  Facebook

12/07/2008

Méditerranée : portail ou barrière ?

Nous sommes dehors ou dedans ce « Grand Jardin d’Eden » qu’est l’Europe.

 

 

Mais il était un temps où ce jardin s’épanouissait sur la rive sud de la Méditerranée.  Cette mer fut le centre vital de toute l’antiquité.  Elle perdit une partie de son importance avec les découvertes des XVe et XVIe siècles et redevint une route principale d’échanges grâce au percement du canal de Suez en 1869.

 

 

Aujourd’hui, pour les « gens du dehors » cette mer est un portail vers plus de liberté, d’avenir… Et les portes sont multiples (économiques, éducationnelles, culturelles, familiales…).

 

Pour les  « gens du dedans » la Méditerranée est une barrière contre trop de peur (immigration, identité, acculturation…).

 

 

Mais cette barrière fait obstacle à notre avenir, celui des populations qui désirent vivre en harmonie, partager ce passé commun… Car l’Europe est devenue pluriculturelle et multiethnique. N’en déplaise !

 

 

Et le « Grand Jardinier » rassemble ces jours quelques botanistes  afin de créer un nouvel jardin d’Eden autour de  l’une de nos mères nourricières.

 

11:23 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Monde, Politique, Région, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/04/2008

Nouvelle constitution : l'envie de vivre ensemble

La constitution est l’ensemble de lois qui fixent les règles de la vie commune dans une société.

 

 

Mais pour vivre ensemble, nous devons  tout de même partager un minimum de choses en commun, dont l'envie de vivre ensemble.

 

 

Encore faut-il en avoir envie ?

 

 

Cette envie se développe à travers les relations qui se nouent au sein d'une communauté, par la démonstration qu'un comportement "citoyen" facilite la vie de tous, c’est aussi avoir un sentiment qu'on est responsable de tout.

 

 

Cette envie, existe-t-elle encore ?

 

 

01/04/2008

Ecocitoyen… l’énergie !

A petits pas et par petits gestes, nous pouvons, à titre individuel, contribuer à l'amélioration, voire à l'enrichissement de nos milieux de vie.

 

 

Maintenir dans la maison une température de 19 degrés suffit largement.

 

 

Veiller à éteindre les lumières inutiles.

 

 

Éteindre les appareils électriques qui restent en veille.

 

De plus en plus d'appareils se mettent en veille plutôt que de s'éteindre comme avant. Or, la veille ne sert à rien, si ce n'est à éclairer nos intérieurs la nuit

 

 

Préférer les ampoules à basse consommation d'énergie.

 

Il existe des ampoules qui éclairent autant qu'une 60 W pour une puissance de 11 W avec une durée de vie multipliée par 6. Vous ferez ainsi jusqu'à 80% d'économies...

 

 

Éviter les lampes halogènes.

 

Elles sont trop gourmandes en énergie (de 25 à 50 fois plus que les lampes basse consommation).

 

 

Ne pas abuser pas des abats jours.

 

Leur couleur sombre peut absorber 50 à 80 % de la lumière, obligeant à multiplier les sources lumineuses.

 

 

11:48 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Nature, Politique, Région, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook