26/01/2010

Drôle de fusion ; celles des alchimistes radicaux et libéraux

La fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide.

La température de fusion est une constante qui dépend très peu de la pression, mais dépend de la proportion de chaque constituant du mélange.

Dans certains cas, deux corps peuvent se mélanger parfaitement à l'état solide. C'est le cas par exemple du bismuth-antimoine.

Quand les atomes des deux corps sont mélangées de manière aléatoire, on parle de « solution solide unique ».

Dans ces cas-là, la température évolue de manière continue durant la fusion.

Cependant, la courbe de chauffe s'incurve, puisque seule la partie de l'énergie apportée fait augmenter la température, l'autre partie sert à la fusion.

En fait, le système ne s'est pas solidifié de manière uniforme, la composition n'est pas la même partout.

La température de fusion n'est donc pas uniforme.

Un véritable résumé du manuel des alchimistes radicaux et libéraux

08:29 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Politique, Résistance, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : libéral, libéraux, radical, radicaux | |  Facebook

17/01/2010

Etre libre !

etre libre.jpg

Pour être libre, il faut parfois poser des actes que, par corruption, on élude mais qu’il faut parfois être obligé de poser.

16:07 Écrit par Charly Schwarz dans Formation, Général, Genève, Lettres, Monde, Politique, Résistance, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

17/09/2009

Le bruit, pollution du XXIème siècle !

bruit.jpg

Un sondage réalisé à Genève révèle que 4 habitants sur 10 souffrent du bruit.

Pourtant, chacun peut agir pour réduire ces atteintes en appliquant des gestes du quotidien ou simplement en prenant conscience de ses propres impacts.

 

Bruit de voisinage

o   Les excès de bruit (les bruits qui dépassent les limites de la tolérance) sont interdits à toute heure ;

o   Les heures nocturnes ne sont pas compatibles avec des activités bruyantes.

Bruit de la circulation

o   Privilégier la mobilité douce (marche, vélo...) ou les transports publics plutôt que les transports individuels motorisés ;

o   Adopter une conduite souple et respectueuse (éco-conduite, aussi bien pour l'environnement que financièrement) ;

o   Opter pour un choix de véhicule et de pneumatique moins bruyants.

Bruit des établissements publics

o   Respecter le voisinage en gardant les portes et les fenêtres fermées ;

o   Éviter de faire du bruit autour de l'établissement (éclats de voix, claquements de portières, autoradio, démarrage des véhicules, etc.), notamment la nuit ;

o   Ne pas attendre d'avoir mal aux oreilles pour réagir : en cas de sifflements, avertir le responsable de la sonorisation et faire baisser le volume ;

o   Ne pas céder aux effets de mode : ne pas hésiter à exprimer aux gérants d'établissement que la convivialité d'un lieu doit primer sur les volumes sonores et se souvenir que le plaisir des uns ne justifie ni des nuisances pour les autres ni des atteintes à la santé.

06:21 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

02/09/2009

Slogan de campagne

Je planche sur mon slogan de campagne :

« Grand Conseil 2009 :

Charly Schwarz

plutôt que

Christian Grobet »

 

Qu’en pensez-vous ?

 

08:45 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : élection, candidat, élections, grand conseil, genève | |  Facebook

29/07/2009

Maintenant, un autre monde est possible

autre monde.jpg

Pour passer d’une époque de changement à un changement d’époque, il est indispensable que se produise une réaction de la société.

Nous ne pouvons plus rester impassibles, spectateurs et simple témoins de ce qu’il se passe…

Nous devons participer, activement, pour que les gouvernements soient authentiquement démocratiques, qu’ils activent la volonté de la majorité des citoyens, écoutent et respectent toutes les opinions.

La crise et le leadership d’Obama sont une opportunité pour changer de paradigme, pour concevoir que les valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité supplantent celles du « culte du marché ».

« Nous avons la capacité de réaliser le monde dont nous rêvons, si nous avons la volonté de prendre un nouveau départ ».

Barack H. Obama. Le Caire, 4 juin 2009.

 

25/06/2009

Le bruit… pollution physique et psychologique

bruit.jpg

Nous devons prendre conscience des méfaits des nuisances sonores… Elles touchent une grande partie de la population, notamment dans les zones urbaines.

En effet, un sondage réalisé à Genève révèle que 4 habitants sur 10 souffrent du bruit.

Pourtant, chacun peut agir pour réduire ces atteintes en appliquant des gestes du quotidien ou simplement en prenant conscience de ses propres impacts.

Bruit des établissements publics

o   Respecter le voisinage en gardant les portes et les fenêtres fermées ;

o   Éviter de faire du bruit autour de l'établissement (éclats de voix, claquements de portières, autoradio, démarrage des véhicules, etc.), notamment la nuit ;

o   Ne pas attendre d'avoir mal aux oreilles pour réagir : en cas de sifflements, avertir le responsable de la sonorisation et faire baisser le volume ;

o   Ne pas céder aux effets de mode : ne pas hésiter à exprimer aux gérants d'établissement que la convivialité d'un lieu doit primer sur les volumes sonores et se souvenir que le plaisir des uns ne justifie ni des nuisances pour les autres ni des atteintes à la santé.

Bruit de voisinage

o   Les excès de bruit (les bruits qui dépassent les limites de la tolérance) sont interdits à toute heure ;

o   Les heures nocturnes ne sont pas compatibles avec des activités bruyantes.

Bruit de la circulation

o   Privilégier la mobilité douce (marche, vélo...) ou les transports publics plutôt que les transports individuels motorisés ;

o   Adopter une conduite souple et respectueuse (éco-conduite, aussi bien pour l'environnement que financièrement) ;

o   Opter pour un choix de véhicule et de pneumatique moins bruyants.

 

08:29 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Politique, Résistance, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/06/2009

Vidéosurveillance et éthique

video.jpg

La vidéosurveillance est un outil au service du traitement de la délinquance de proximité, mais ce n'est pas la réponse universelle à ce problème.

Gardons-nous de refuser cette aide par idéologie, car un outil est toujours neutre.

Les arguments des opposants à la vidéosurveillance :

> l’absence d'étude indépendante et sérieuse sur son efficacité concernant la lutte contre la délinquance,

> surenchère technologique pour le contrôle social des citoyens,

> glissement sémantique de la vidéosurveillance à la vidéoprotection,

> travail sur les conséquences et non sur les causes des délits et des crimes...

Je rajouterais l'absence d'indépendance du contrôle opéré sur les systèmes tandis que les nouvelles technologies permettent désormais le couplage des caméras avec des logiciels de reconnaissance faciale, des procédés de captation sonore et la géolocalisation donc le traçage des individus.

Cela fait peur ! Dans ces conditions, comment garantir la protection des libertés individuelles ?

Pour répondre à cette question, la ville de Lyon s'est dotée d'un collège d'éthique de la vidéosurveillance dont la mission principale est d’encadrer et définir les bonnes pratiques, de veiller à l'application de la charte, de recevoir les doléances et d'informer les citoyens. Ils peuvent également examiner l'opportunité des nouvelles installations…

Genève pourrait suivre la voie…

 

22:59 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Monde, Politique, Résistance, Science, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/05/2009

Le 17 mai, offrez une chance à la République

images.jpg

En qualité de républicain, nous devons refuser la suppression du jury populaire.

Le 17 mai, en refusant un choix imposé par nos différents représentants au Grand Conseil genevois, vous alerterez le Républicain qui veille !

Sinon, comment expliquer à nos enfants que le 17 mai 2009, en pleine connaissance, nous avons accepté que s’installe dans notre Canton les prémisses d’une dictature élective ?

07:02 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

24/12/2008

Pronétaires de tous pays unissez-vous !

Cette célèbre formule remise au goût du jour par Joël de Rosnay pour expliquer l’effacement des organisations humaines pyramidales traditionnelles devant des modes de créations collaboratives.

 

Mais c’est avant tout pour inventer une nouvelle démocratie, fondée sur des formes d’organisation plus participatives.

 

Lire la suite

09:30 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Monde, Politique, Résistance, Solidarité, Techno | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

24/10/2008

L’affaire Projet 26 (P-26)

En 1990, une cascade de scandales fait éclater l'affaire de la P-26 (Projet 26) qui marquera durablement les esprits.

Dans la suite de l'affaire des fiches révélée par la commission d'enquête parlementaire sur le Département fédéral de Justice et Police (DFJP), une enquête est également lancée sur le fonctionnement du Département militaire fédéral(DMF), sous la pression de certains journalistes et d'une partie de l'opinion publique.

La presse révèle en février 1990 l'existence de la P-26, une «armée secrète» dont seuls quelques membres de l'administration fédérale connaissaient l'existence.

 

Les membres de cette P-26 se recrutent aussi bien dans l'industrie, la finance, l'enseignement que dans l'armée.

Certains d'entre-eux sont entraînés au maniement des armes et aux techniques de subversions. Les conditions d'activation de la P-26 sont un des sujets qui choque particulièrement.

 

En effet, on peut lire dans un rapport de 1982 du chef de l'Etat-major général de l'armée à usage confidentiel ce passage :

«Un bouleversement politique intérieur par chantage, subversion et/ou autres activités comparables, constitue apparemment une possibilité d'engagement. Dans ce cas également, l'objectif est une occupation de toute la Suisse.»

 

Pour en savoir plus :

http://mediaplayer.archives.tsr.ch/politique-p26/0.ask

06:53 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Histoire, Médias, Politique, Résistance, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

18/10/2008

La démocratie doit rester l’avenir de la « société de demain »

Les liens qui semblent associer la démocratie politique à l’économie de marché resteront-ils profondément inséparables ?

Le cadre dans lequel fonctionnent les institutions, l’état, demeurera-t-il intact face aux défis de l’internationalisation du monde ?

L’intensification des échanges culturels et des brassages démographiques, la nécessaire cohabitation des valeurs et des croyances n’alimenteront-ils pas les crispations identitaires ainsi qu’une érosion des repères ?

 

Seule une véritable démocratie participative sera apte à relever ces défis.

19:21 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Culture, Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/10/2008

A quoi sert la démocratie participative ?

 

La démocratie participative sert avant tout à régénérer la démocratie en mettant à plat les désirs, les visions individuelles et ensuite à essayer de les intégrer dans une construction collective qui débouche sur un projet commun.

 

 

L’enjeu est de mobiliser les habitants pour que leur participation enrichisse la représentation que les responsables politiques se font des atouts humains et naturels d’une région.

 

 

La démocratie participative est une forme moderne de la protestation constructive.

 

 

Les élus qui savent écouter, dialoguer, agir de concert ont une chance  de réussir à faire partager leurs valeurs, leurs histoires et leurs projets. Ils ont même la possibilité des les enrichir et de les faire évoluer.

 

 

Elle sert aussi à régénérer l’ascension sociale individuelle et collective, la solidarité et le partage des pouvoirs culturels, économiques et politiques.

 

 

Elle devrait être le corolaire naturel de toute démocratie véritable, dans le sens que ceux qui détiennent le mandat représentatif devraient créer les conditions d’une réflexion et d’une participation réelle des électeurs.

 

 

La démocratie participative sert à redonner de la place à l’imaginaire dans la politique et à vivifier la démocratie.

 

18:39 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

13/09/2008

Des individus libres et égaux

Le concept de démocratie participative englobe tout ce qui dans la vie des démocraties contemporaines ne relève pas strictement d’une logique de gouvernements représentatifs.

La démocratie participative s’inscrit clairement dans une filiation philosophique à notre concitoyen ; Jean-Jacques Rousseau.

La démocratie participative exige la formation d’un public actif capable de déployer une capacité d’enquête et de recherche d’une solution adaptée à ses besoins.

Et c’est bien le cas en Suisse !

 

Notre forme de démocratie actuelle favorise l’apathie politique du plus grand nombre à des fins de conservation de l’ordre existant.

STOP !

Aujourd’hui, la légitimité et la rationalité des décisions doivent reposer sur un processus de délibération collectif, conduit rationnellement et équitablement...

entre des individus libres et égaux.

08:11 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook