09/06/2009

Une promotion peut être nuisible pour votre santé !

images.jpg

Selon les résultats d’une étude réalisée par l’université de Warwick, en Grande-Bretagne, les personnes devenues manager étaient nettement en meilleure santé que les autres … avant leur promotion.

En  revanche, après avoir été promus, leur santé mentale connaissait, selon les critères GHQ (General Health Questionnaire) une baisse de l’ordre de 10 %.

Le GHQ détermine la capacité des intéressés à surpasser leurs problèmes, prendre des responsabilités, dormir, se concentrer, se sentir déprimé …

L’une des raisons de ce constat pourrait résider dans le fait que les « chefs » ont la tête dans le guidon … et donc moins de temps pour se soigner.

08:56 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

21/11/2008

E3 : le mobile doit se dématérialiser

 

Le projet E3 élabore des systèmes nomades dont les fonctions matérielles seront remplacées par des applications logicielles facilement mises à jour qui s'adapteront à les tous types de réseaux.

 

Le nombre de moyens et de supports de communication existants est si important qu’il nous faut jongler entre eux sans qu’on s’y repère toujours très bien.

 

D'où l'idée à la base d'un projet de recherche intitulé E3 (End-to-End Efficiency) soit simplifier l'interopérabilité entre ces différents appareils et technologies.

 

L’idéal serait que tout système de communication mobile puisse automatiquement fonctionner sur n’importe quel réseau disponible sans que l’utilisateur ait à s’en soucier.

 

Pour y arriver, les chercheurs participant à E3 étudient notamment le concept de « reconfigurabilité de bout en bout » où de nombreuses fonctions relevant du matériel des périphériques pourraient être exploitées par des applications logicielles.

 

 

Pour en savoir plus :

 

https://ict-e3.eu/project/overview/overview.html

 

 

21:45 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Science, Techno | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/11/2008

Maïs OGM : baisse de la fertilité chez les souris

Les résultats d’une étude de nourrissage avec des produits OGM ont été présentés, mardi 11 novembre, dans les locaux de l’Agence autrichienne pour la Santé et la Sécurité Alimentaire.

 

Cette étude menée à la demande du Ministère autrichien de la Santé montre que les souris qui ont été nourries en continu pendant 20 semaines avec une variété de maïs génétiquement modifié - le NK603xMON810 de Monsanto, autorisé comme aliment pour animaux et humains depuis 2007 - avaient, en comparaison avec un groupe de contrôle, un nombre significativement plus bas de portées et de petits, notamment à partir des troisième et quatrième générations.

 

 

L’étude menée sous la direction du professeur de l’Université de Médecine Vétérinaire de Vienne, le Dr Jürgen Zentek montre également que les petits des souris nourries avec le maïs génétiquement modifié avaient un poids significativement moindre.

 

Cette étude multi-générationnelle (les descendants femelles furent accouplés) démontre des modifications des organes après le nourrissage avec le maïs génétiquement modifié.

Cette étude met d’autre part, une fois de plus en question le sérieux des avis de l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire. La procédure d’autorisation actuelle avait déclaré cet OGM comme ne présentant aucun danger.

 

 

Pour en savoir plus :

 

http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/forschungsbericht_3-...

 

 

11:34 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Monde, Nature, Science | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

29/10/2008

Ondes électromagnétiques : nouvelle pollution ?

 

Les antennes relais téléphoniques sont de plus en plus critiquées pour leurs effets sur la santé.

 

Même certaines ampoules sont accusées d’émettre des ondes électromagnétiques dangereuses.

 

Pourtant, en matière de risques sanitaires, on a prétendu tout et son contraire, en particulier en ce qui concerne la dangerosité des téléphones portables.

 

Plusieurs études se contredisent sur le sujet, et aujourd’hui aucune conclusion scientifique ne se détache du lot.

 

 

Entre débats d’experts, lobby industriels et hésitations politiques, le citoyen est perdu.

 

Au final, la question de la dangerosité des ondes reste entière, en particulier quand les sources électromagnétiques sont multiples.

 

 

Quoi qu’il en soit, les ondes électromagnétiques ont déjà leurs phobiques.

 

Certaines entreprises n’ont pas tardé à surfer sur la méfiance des gens pour vendre des produits anti-ondes, comme l’a montré la polémique sur la crème de la marque Clarins.

 

En Suède, la sensibilité aux ondes est reconnue comme une maladie : nausées, céphalées, parfois même des brûlures de la peau.

 

Certains “électrosensibles” vont jusqu’à se cloîtrer chez eux pour éviter les champs magnétiques.

 

 

Pour l’instant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) nie tout lien entre ces troubles et les ondes électromagnétiques.

 

16:43 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Science, Techno | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/04/2008

Ecocitoyen… l’énergie !

A petits pas et par petits gestes, nous pouvons, à titre individuel, contribuer à l'amélioration, voire à l'enrichissement de nos milieux de vie.

 

 

Maintenir dans la maison une température de 19 degrés suffit largement.

 

 

Veiller à éteindre les lumières inutiles.

 

 

Éteindre les appareils électriques qui restent en veille.

 

De plus en plus d'appareils se mettent en veille plutôt que de s'éteindre comme avant. Or, la veille ne sert à rien, si ce n'est à éclairer nos intérieurs la nuit

 

 

Préférer les ampoules à basse consommation d'énergie.

 

Il existe des ampoules qui éclairent autant qu'une 60 W pour une puissance de 11 W avec une durée de vie multipliée par 6. Vous ferez ainsi jusqu'à 80% d'économies...

 

 

Éviter les lampes halogènes.

 

Elles sont trop gourmandes en énergie (de 25 à 50 fois plus que les lampes basse consommation).

 

 

Ne pas abuser pas des abats jours.

 

Leur couleur sombre peut absorber 50 à 80 % de la lumière, obligeant à multiplier les sources lumineuses.

 

 

11:48 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Nature, Politique, Région, Science | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook