31/10/2008

Point de vue sur les droits humains

Aujourd’hui débute une série de cinq forums “Point de vue sur les droits humains” dont les thématiques font référence à cinq droits humains fondamentaux.

 

À l’issue de ces discussions, une soupe et une projection unique de film seront offertes

 

 

31 octobre à 19 heures

 

Le droit au logement: “le logement, droit fondamental ou négociable ? “

 

Espace MULTATULI, Ilôt 13

 

Avec la participation de Sandrine Salerno, Conseillère administrative et Luca Pattaroni, Docteur en sociologie

 

20h30 projection: ‘ La stratégie de l’escargot ’

 

de Sergio Cabrera, Colombie, 1993. Age min. légal 12 ans (10 ans accompagnés)

 

 

7 novembre à 19 heures

 

Le droit à l’égalité: filles-garçons: socialisation différente ?”

 

LA SOURCE, 17 rue du Lac

 

Avec la participation de Sandrine Salerno, Conseillère administrative et Anne Dafflon Novelle, Docteure en psychologie sociale

 

20h30 projection: ‘ Persepolis ’

 

de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud, France, 2007. Age min. légal 10 ans, suggéré 14 ans (8 ans accompagnés)

 

 

14 novembre à 19 heures

 

Le droit à un environnement sain:”liberté de se déplacer-liberté de respirer un air sain: concilier l’inconciliable ?”

 

LA PEPINIERE, parc Gourgas

 

Avec la participation de Sandrine Salerno, Conseillère administrative et Jérôme Savary, Directeur de Mobilidée

 

20h30 : ‘ Nausicaä de la vallée du vent ’

 

de Hayao Miyazaki, Japon, 1984. Age min. légal 10 ans, suggéré 10 ans (8 ans accompagnés)

 

 

21 novembre à 19 heures

 

Le droit à la non-discrimination: “insultes homophobes, ces mots que l’ on prononce en toute impunité !

 

LA TRAVERSE, 50 rue de Berne

 

Avec la participation de Sandrine Salerno, Conseillère administrative et Catherine Gaillard, Co-Présidente de la fédération des associations LGBT

 

20h30 projection: ‘ Better than chocolate ’

 

de Anne Wheeler, Canada, 1999. Age min. légal 12 ans (10 ans accompagnés)

 

 

28 novembre à 19 heures

 

le droit au travail: adapter le marché ou adapter les demandeur- euse-s d’emploi ?”

 

Espace ‘99’, 99 rue de Lyon

 

Avec la participation de Sandrine Salerno, Conseillère administrative et Christophe Dunand, Président de APRES

 

20h30 projection: ‘ The full monty ’

 

de Peter Cattaneo, Angleterre, 1997. Age min. légal 12 ans (10 ans accompagnés)

 

19:17 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/10/2008

Une Charte pour Genève : principes et valeurs (I)

Une Charte pour reconnaître les valeurs communes que nous partageons, pour faciliter le développement harmonieux de notre canton.

Genève se donnerait, avec une Charte, un outil essentiel pour bâtir un avenir reposant sur les valeurs qui nous animent : l’ouverture aux autres, le respect de la dignité humaine, la solidarité, la transparence et la démocratie.

Les engagements énoncés dans la Charte sont soumis aux limites des compétences de l’administration et des compétences qu’elle partage avec les autres niveaux de gouvernement, aux limites inhérentes aux ressources financières dont elle dispose en général, ainsi qu’aux limites raisonnables dans une société libre et démocratique.

 

Article 1 Genève constitue un territoire et un espace de vie où doivent être promues la dignité et l’intégrité de l’être humain, la tolérance, la paix, l’inclusion ainsi que l’égalité entre tous/tes.

Article 2 La dignité de l’être humain ne peut être sauvegardée sans que ne soient constamment et collectivement combattues toutes les formes de discrimination, notamment celles fondées sur l’origine ethnique ou nationale, la couleur, l’âge, la condition sociale, l’état civil, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle ou le handicap.

Article 3 Le respect, la justice et l’équité sont des valeurs desquelles découle une volonté collective de renforcer et de consolider Genève en tant qu’Etat démocratique, solidaire et inclusif.

Article 4 La gestion transparente des affaires cantonales contribue à la promotion des droits démocratiques.

Article 5 La participation des habitant/tes aux affaires du canton contribue au renforcement de la confiance envers les institutions démocratiques, au renforcement du sentiment d’appartenance ainsi qu’à la promotion d’une citoyenneté active.

Article 6 La protection de l’environnement et le développement durable se répercutent positivement sur le développement économique, culturel et social et contribuent au bien-être des générations actuelles et futures.

Article 7 La reconnaissance, la conservation et la mise en valeur du patrimoine concourent au maintien et à l’amélioration de la qualité de vie ainsi qu’au rayonnement de l’identité genevoise.

 Article 8 La culture est au cœur de l’identité, de l’histoire et de la cohésion sociale de Genève. Elle est un moteur essentiel de son développement et de son dynamisme.

Article 9 Une offre de services équitable tient compte de la diversité des besoins des habitant/es.

Article 10 Les loisirs, l’activité physique et le sport sont des composantes de la qualité de vie qui contribuent au développement global des personnes ainsi qu’à l’intégration culturelle et sociale.

 Article 11 Le cosmopolitisme de Genève représente une richesse mise en valeur par la promotion de l’inclusion et de relations harmonieuses entre les individus de toutes les origines.

Article 12 Chaque habitant/e de Genève a le devoir de ne pas porter atteinte aux droits des autres.

 

Articles suivants en gestation...

07:29 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

18/10/2008

La démocratie doit rester l’avenir de la « société de demain »

Les liens qui semblent associer la démocratie politique à l’économie de marché resteront-ils profondément inséparables ?

Le cadre dans lequel fonctionnent les institutions, l’état, demeurera-t-il intact face aux défis de l’internationalisation du monde ?

L’intensification des échanges culturels et des brassages démographiques, la nécessaire cohabitation des valeurs et des croyances n’alimenteront-ils pas les crispations identitaires ainsi qu’une érosion des repères ?

 

Seule une véritable démocratie participative sera apte à relever ces défis.

19:21 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Culture, Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/10/2008

A quoi sert la démocratie participative ?

 

La démocratie participative sert avant tout à régénérer la démocratie en mettant à plat les désirs, les visions individuelles et ensuite à essayer de les intégrer dans une construction collective qui débouche sur un projet commun.

 

 

L’enjeu est de mobiliser les habitants pour que leur participation enrichisse la représentation que les responsables politiques se font des atouts humains et naturels d’une région.

 

 

La démocratie participative est une forme moderne de la protestation constructive.

 

 

Les élus qui savent écouter, dialoguer, agir de concert ont une chance  de réussir à faire partager leurs valeurs, leurs histoires et leurs projets. Ils ont même la possibilité des les enrichir et de les faire évoluer.

 

 

Elle sert aussi à régénérer l’ascension sociale individuelle et collective, la solidarité et le partage des pouvoirs culturels, économiques et politiques.

 

 

Elle devrait être le corolaire naturel de toute démocratie véritable, dans le sens que ceux qui détiennent le mandat représentatif devraient créer les conditions d’une réflexion et d’une participation réelle des électeurs.

 

 

La démocratie participative sert à redonner de la place à l’imaginaire dans la politique et à vivifier la démocratie.

 

18:39 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

06/10/2008

Quel avenir Culturel pour Genève ? - lundi 6 octobre de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine.

3ème 5 à 7 de la Constituante : Quel avenir Culturel pour Genève ?

Lundi 6 octobre de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine,

Rue de la Madeleine 10

Selon le déroulement décrit ci dessous :

17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

Le suivant : Mardi 7 octobre :

A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

 

Afin d'assurer une présence forte du public et au regard de l'importance de l'élection du 19 octobre, je vous prie de faire circuler cette invitation auprès de votre carnet d’adresse.

11:25 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Formation, Général, Genève, Lettres, Loisirs, Musique, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

02/10/2008

2ème 5 à 7 de la Constituante, le 3 octobre à 17:00

2ème 5 à 7 de la Constituante : Quel développement économique et social pour Genève ?

Selon le déroulement décrit ci dessous :

17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

 

Les suivants :

Le 6 octobre : Quel avenir Culturel pour Genève ?

Le 7 octobre : A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

 

Ces débats se dérouleront à la Salle Centrale Madeleine,

Rue de la Madeleine 10

06:51 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

13/09/2008

Des individus libres et égaux

Le concept de démocratie participative englobe tout ce qui dans la vie des démocraties contemporaines ne relève pas strictement d’une logique de gouvernements représentatifs.

La démocratie participative s’inscrit clairement dans une filiation philosophique à notre concitoyen ; Jean-Jacques Rousseau.

La démocratie participative exige la formation d’un public actif capable de déployer une capacité d’enquête et de recherche d’une solution adaptée à ses besoins.

Et c’est bien le cas en Suisse !

 

Notre forme de démocratie actuelle favorise l’apathie politique du plus grand nombre à des fins de conservation de l’ordre existant.

STOP !

Aujourd’hui, la légitimité et la rationalité des décisions doivent reposer sur un processus de délibération collectif, conduit rationnellement et équitablement...

entre des individus libres et égaux.

08:11 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

02/09/2008

Reconnaitre la compétence des citoyens, voilà un chantier constitutionnel !

 

En démocratie l’aptitude à juger des affaires politiques doit être considérée comme universelle.

 

 

Aujourd’hui, il faut reconnaitre la capacité de chaque genevois/e à délibérer, avec d’autres, sur le bien commun et sur son aptitude à mettre ses compétences individuelles au service d’un projet commun.

 

 

Il n’existe pas de question complexe qui doit être, à priori, réservée à des spécialistes dès qu’il s’agit d’en juger politiquement.

 

 

Les citoyens de Genève sont capables de se prononcer, en mobilisant pour y parvenir des considérations de justice générale.

 

 

04:03 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

25/08/2008

Equidem, je persiste pour le simple ET !

Chers Lecteurs,

 

à tous les Hommes libres (avec un grand L et un grand H),

 

 

Si la double affirmation est possible dans la langue française, je peux vous confirmer que la double négation (ni/ni) est grammaticalement incorrecte.

 

Mais en allemand, c’est possible…

 

 

Je ne comprends pas la différence entre le « et/et » et le simple ET ?

 

 

Qui peut me fournir un argument qui me permettra de changer ma perception des discours des tenants du « et/et » ?

 

21:26 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

21/08/2008

Le pétrole du XXIème siècle

La Semaine mondiale de l'Eau s’est ouverte dimanche à Stockholm.

 

Des experts du monde entier sont réunis pour cette 18e édition organisée par l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI) Intitulée :

 

 

Progrès et perspectives dans le domaine de l'eau: pour un développement durable dans un monde qui change,

 

 

Cette édition examine les conséquences du réchauffement climatique et la problématique des biocarburants et des installations sanitaires.

 

 

Plus de 2 500 experts de 140 pays provenant de tous les milieux (entreprises, gouvernements, académies, ONG, Nations Unies) présentent de nombreuses conférences, résultats de recherche, initiatives et solutions autour du thème :

 

 

Progrès et perspectives sur l'eau: pour un monde propre et en bonne santé.

 

 

Des chiffres

 

L’eau est une ressource naturelle de plus en plus rare.

 

Selon l'ONU, 20% de la population mondiale dans 30 pays sont actuellement confrontés à des pénuries d'eau. Ce nombre devrait passer à 30% de la population mondiale dans 50 pays en 2025.

 

 

Selon le Conseil de Concertation pour l'Approvisionnement en Eau et l'Assainissement (WSSCC), qui a inauguré en 14 mars à Genève le Fonds Mondial pour l'Assainissement (premier mécanisme global de financement de l'assainissement de l’eau et de l'hygiène), un Européen utilise en moyenne 200 litres de l'eau tous les jours alors qu’un Nord-Américain en utilise 400 litres.

 

 En comparaison, dans les pays en en développement ce sont 10 litres d'eau qui sont utilisés en moyenne

 

 

A SUIVRE… http://www.siwi.org

 

 

06:46 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Nature, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

20/08/2008

Ecocitoyen, des gestes au quotidien ! L’eau…

Nous avons un rôle à jouer par un changement de nos habitudes, de nos attitudes en adoptants de nouveaux gestes quotidiens…..

 

 

 

Ainsi, à petits pas et par petits gestes, nous pouvons, à titre individuel, contribuer à l'amélioration, voire à l'enrichissement de nos milieux de vie.

 

 

Nous consommons environ 150 l d'eau potable par jour pour nos besoins domestiques dont seulement 7% pour l'alimentation !

 

 

Privilégiez la douche au bain
La douche est plus tonique et hygiénique que les bains et consomme de 50 à 80 litres d'eau contre 150 à 300 litres pour un bain.

 

 

Vérifier qu'aucun robinet ne fuit

 

Un écoulement goutte à goutte peut faire dépenser plus de 4 000 litres d'eau par an. Faites donc réparer les robinets et chasses d'eau qui fuient : de 10 litres par jour pour un robinet à 500 litres par jour dans le cas d'un simple filet d'eau dans la cuvette des WC !

 

 

Ne mettre en marche les lave-linge et lave-vaisselle que lorsqu’ils sont pleins

 

Le prélavage ne s’impose que quand le linge ou la vaisselle sont très sales.

Pour des petites quantités de linge à laver en urgence adopter le programme demi-charge.

 

 

Equiper vos robinets de réducteurs de débits
Mitigeurs et aérateurs limitent significativement votre consommation d'eau

Pour un foyer de 4 personnes, les aérateurs placés sur les robinets génèrent une économie annuelle de l'ordre de 30 % soit 6,5 m3

07:39 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Développement durable, Economie, Général, Genève, Nature, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

17/08/2008

Constituante : possunt quia posse videntur

Rien n’est écrit, l’avenir de notre constitution est une page blanche qu’il ne faut pas laisser jaunir… par peur ou paresse.

 

Il faudra éviter crispation, rejet et négation.

 

Les vainqueurs seront ceux qui réussiront à conjuguer réalisme et désir.

18:29 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

14/08/2008

Communes : fusions ou rassemblements ?

Pendant la Constituante, l’une des thématiques portera sur la redéfinition des autonomies et territoires communaux.

 

 

A la lecture des différents programmes, on y découvre le mot « Fusion » ; pour les administratifs la fusion permet de réunir en une seule entité, plusieurs communes contiguës distinctes …

 

 

Mais en physique, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide.

 

 

Attention de ne pas confondre !

 

 

Le terme « rassembler » (réunir pour entreprendre quelque chose), serait-il plus favorable, mieux perçu par les administrés, plus acceptable par les responsables politiques ?

 

 

Rassemblement de communes, voilà une belle proposition !

 

22:06 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

12/07/2008

Méditerranée : portail ou barrière ?

Nous sommes dehors ou dedans ce « Grand Jardin d’Eden » qu’est l’Europe.

 

 

Mais il était un temps où ce jardin s’épanouissait sur la rive sud de la Méditerranée.  Cette mer fut le centre vital de toute l’antiquité.  Elle perdit une partie de son importance avec les découvertes des XVe et XVIe siècles et redevint une route principale d’échanges grâce au percement du canal de Suez en 1869.

 

 

Aujourd’hui, pour les « gens du dehors » cette mer est un portail vers plus de liberté, d’avenir… Et les portes sont multiples (économiques, éducationnelles, culturelles, familiales…).

 

Pour les  « gens du dedans » la Méditerranée est une barrière contre trop de peur (immigration, identité, acculturation…).

 

 

Mais cette barrière fait obstacle à notre avenir, celui des populations qui désirent vivre en harmonie, partager ce passé commun… Car l’Europe est devenue pluriculturelle et multiethnique. N’en déplaise !

 

 

Et le « Grand Jardinier » rassemble ces jours quelques botanistes  afin de créer un nouvel jardin d’Eden autour de  l’une de nos mères nourricières.

 

11:23 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Monde, Politique, Région, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

03/07/2008

Constitution : art. 1 Démocratie représentative ou participative ?

A son article premier, la Constitution genevoise de 1847 nomme son mode de fonctionnement  « démocratie représentative » et érige ainsi un simple régime en un système politique.

 

En « démocratie représentative » (aussi appelée "aristocratie élective") le citoyen délègue son pouvoir à des représentants qui incarnent la volonté générale. Ils votent les lois.

 

Mais les limites de la démocratie représentative sont nombreuses :
Insuffisance de représentativité, les représentants élus ayant tendance à ne pas être représentatifs du corps électoral (niveau des revenus, d'instruction, classes sociales différents). La composition socioprofessionnelle des députés en étant une assez bonne illustration. Dès lors, les intérêts des élus ne coïncident pas nécessairement avec ceux de leurs électeurs.


Il est bien souvent difficile à un candidat de remporter des élections sans se présenter au nom d'un parti politique. Dès lors le représentant politique risque de devoir agir à l'encontre de ses convictions pour être en conformité avec la ligne directrice de son propre parti, même si bien souvent il s'agit de compromis secondaires.
On peut dès lors constater une forte abstention des électeurs et d'une tendance à la concentration des forces politiques et à terme le bipartisme.

Aujourd'hui, libérés des contraintes organisationnelles grâce aux nouvelles technologies, nous pouvons imaginer bien d'autres moyens de recueillir l'opinion des gens et d'en faire bon usage. L'électronique simplifie à la fois le recueil de suffrages et le dépouillement, instantané.

L'internet permet à des groupes de pression citoyens de se constituer pour faire face aux lobbys.

 L'initiative citoyenne prend ainsi tout son sens, et la volonté populaire toute sa dimension.

Une réelle démocratie participative nécessite d’être institutionnalisée tout d’abord et surtout en termes de reconnaissance officielle de sa portée, de son rôle.

 

Il faut que cette institutionnalisation soit manifestée et reconnue constitutionnellement et prévoir les acteurs précis de la démocratie participative :

le pouvoir politique – le pouvoir économique – le pouvoir de la société civile.

 

Il s’avère nécessaire de prévoir également d’une manière juridique l’articulation entre ces trois piliers de gestion de la société humaine.

Il s’agira donc de la participation à un processus d’élaboration de la décision qui va au-delà de la consultation ou de la concertation. Les deux notions de démocratie "représentative" et/ou "participative" seront au cœur des débats de la nouvelle constitution…

 

A n’en pas douter !

22:55 Écrit par Charly Schwarz dans Associations, Economie, Genève, Histoire, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/04/2008

Nouvelle constitution : l'envie de vivre ensemble

La constitution est l’ensemble de lois qui fixent les règles de la vie commune dans une société.

 

 

Mais pour vivre ensemble, nous devons  tout de même partager un minimum de choses en commun, dont l'envie de vivre ensemble.

 

 

Encore faut-il en avoir envie ?

 

 

Cette envie se développe à travers les relations qui se nouent au sein d'une communauté, par la démonstration qu'un comportement "citoyen" facilite la vie de tous, c’est aussi avoir un sentiment qu'on est responsable de tout.

 

 

Cette envie, existe-t-elle encore ?

 

 

09/04/2008

Ecocitoyen… la publicité !

En apposant l'indication "Pas de Publicité" sur votre boîte aux lettres, vous contribuez à diminuer, non seulement les déchets, mais également la consommation de matière première et d'énergie utilisée pour le transport.
Si toutefois vous souhaitez être tenu au courant des différentes offres promotionnelles, il suffit de visiter les sites Internet concernés.

10:43 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Général, Genève, Médias, Politique, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook