16/09/2011

Genève ! Qu’est devenue ta citoyenneté ?

citoyen.jpg

Si étymologiquement le citoyen est celui qui appartient à une communauté organisée par des règles, plus largement, on est citoyen lorsqu'on participe à la vie de la cité.

La citoyenneté doit être est une matière a part entière du programme scolaire, c'est un lieu privilégié pour mettre en évidence le message que porte les notions de civisme-respect de la loi et conscience de ses devoirs à l'égard de ses concitoyens par souci du bien public et de l'intérêt général-et de civilité-respect d'autrui qui se manifeste par la politesse, la courtoisie, l'amabilité, le refus de la grossièreté et de la violence dans la vie de tous les jours-qui sont associées à celle de citoyenneté.

Est-elle enseignée ? Le doute s’installe…

12:10 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Formation, Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

07/09/2011

Immigration & Culture

imigartion et culture.jpg

Après avoir longtemps été perçu comme un agent exclusivement économique, l’immigré et ses descendants, sont considérés comme des acteurs culturels et religieux qui, selon les interprétations, enrichit notre culture ou la met en péril.

Ainsi toute demande de reconnaissance culturelle et religieuse émanant des populations d’origine immigrée est perçue avec scepticisme. On redoute qu’il s’agisse d’attaques masquées contre l’État laïc.

Il est vrai que des revendications culturelles et religieuses (par exemple lieux de culte, parcelles dans les cimetières) émanent des populations d’origine immigrée. ,

Cela dit, ces revendications sont le signe d’une intégration et d’une volonté de participation à la société.

Toutefois, s’il ne faut pas exagérer l’importance et la portée de ces revendications, il est tout aussi dangereux de ne pas prendre en compte les formes diverses du radicalisme religieux en Suisse.

06:40 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Solidarité, Spiritualités, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

05/09/2011

Le nationalisme reste une idéologie puissante

imagration.jpg

La cohésion sociale peut-elle s’accommoder d’une diversité cultuelle ou suppose-t-elle nécessairement un ciment culturel partagé par tous ?

Poser ces questions n’est pas aisé, alors qu’aujourd’hui il est de bon ton de rejeter toute forme de interculturalisme dans un contexte marqué par des attitudes hostiles à l’égard de l’immigration.

Sur le plan culturel, on voit se développer des tendances indéniables à l’uniformisation de la culture de masse, soutenues par un développement technologique frénétique.

Mais ces tendances ont contrebalancées par la résurgence de revendications de spécificité culturelle et par l’affirmation d’identités nationales, culturelles et religieuses parfois très restrictives.

Le nationalisme, sous ses différentes formes, reste une idéologie puissante.

Les identités culturelles et religieuses constituent parfois des refuges rassurants pour une population dépassée, voire effrayée, par la rapidité et la profondeur des changements en cours, et qui se sent souvent discriminée ou exclue.

 

10:16 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Monde, Politique, Résistance, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

01/09/2011

Réacteur nucléaire de troisième génération (EPR) épinglé pour des défaillances.

epr.jpg

Des trous ou des fissures ont ainsi été observés sur la cuve des réacteurs, le dôme qui protège le réacteur, ou encore le radie sur le chantier de l'EPR (European pressurized reactor) de Flamanville (France).

Sur le papier, le réacteur pressurisé européen conçu par le français Areva et l'allemand Siemens, est censé représenter en termes de sûreté, un modèle dans le monde.

Du côté des autres centrales en construction dans le monde, on fait le même constat de multiples défaillances. En Finlande, le chantier d'Olkiluoto, débuté en 2005 donc plus avancé qu'en France, a révélé des dysfonctionnements dans les activités de montage du matériel électrique et mécanique.

En Chine, les chantiers accumulent d'importants retards et sont la cible de nombreuses critiques. L'EPR est ainsi en passe de devenir l'une des technologies les plus décriées.

Bien plus embêtant, les insuffisances affectent l'EPR jusque dans sa conception. Ainsi, les autorités de sûreté française, britannique et finlandaise demandaient-elles, en novembre 2009, d'améliorer la conception initiale de l'EPR.

Sources : Le Monde et Le Canard Enchainé

07:57 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Général, Genève, Monde, Politique, Science, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/08/2011

Violences : les chiffres que l’on nous cache !

statistiques berne.JPG

On n’apprend presque rien des délinquants en consultant les statistiques de la police. Elles ne retiennent en effet en tout et pour tout que trois critères : âge, sexe et nationalité, autrement dit, rien sur le milieu social, le niveau de formation, le lieu de résidence, le lieu de naissance, la profession, les revenus, les opinions, les antécédents médicaux, psychologiques, etc.

 

C’est la plus grave lacune de ces statistiques, elles rendent impossible la recherche sur les facteurs de la délinquance, de même d’ailleurs que la vérification de tous les lieux communs et de toutes les équations des discours sécuritaires traditionnels, en particulier sur les rapports entre délinquance et drogue, entre délinquance et immigration, ou encore sur le rajeunissement des délinquants.

14:59 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook

28/07/2011

Devenir frontalier ? « Ne pas prévoir, c’est déjà gémir »

transplentations.jpg

Cette maxime attribuée à Léonard de Vinci s’applique avec une certaine pertinence à tout genevois qui désir s’installer en France voisine.

Sur deux pages, La Tribune de Genève explique les attraits que procure un déplacement de son centre de vie…

 

Mais la « Julie » ne dit pas tout !

Juste quelques exemples…

Que se passe-t-il si votre enfant, à naitre, est victime d’un handicap ?

Que se passe-t-il si vous devez subir une transplantation ?

 

Et là, tout se complique…

Si votre enfant naît avec un handicap, vous dépendrez des structures françaises, soit une prise en charge par des institutions souvent très éloignés de votre domicile.

Si vous devez subir une translation, vous serez mis sur la liste française des patients avec des délais souvent plus longs eu ceux en Suisse et avec des centres de soins également éloignés de votre domicile.

09:59 Écrit par Charly Schwarz dans France, Général, Genève, Région, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

26/07/2011

Multiculturel ou interculturel

masque.jpg

Il n’existe pas à proprement parler de définition exhaustive: la plupart des dictionnaires se contentent pour ce qui concerne le multiculturel d’un « qui relève de plusieurs cultures » et d’un « qui concerne les rapports entre les cultures » pour l'interculturel.

 

Les notions de multiculturel et d’interculturel sont bien souvent abordées sans vraiment questionner leur véritable sens.

Dans le langage courant, ils sont couramment employés dans un sens équivalent qui recouvre en fait aussi des enjeux politiques et des conceptions différentes de la société.

 

Engagés dans de nombreuses batailles idéologiques, ils sont devenus porteurs de préférences idéologiques ou politiques et se sont ainsi chargés de jugements de valeur.

De mon point de vue, une société interculturelle invite au partage des savoirs, à la connaissance des coutumes de l’autre, à une imbrication et à une interpénétration mutuelles. Tandis qu'une société multiculturelle génère une juxtaposition des communautés d’où résultent rapidement une ghettoïsation des comportements et une séparation des idéaux.

09:10 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Histoire, Médias, Monde, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

08/07/2011

Les HUG se « foutent » de nous !

HUG.jpg

« Les HUG doivent faire face à des pics de patients », une réponse pusillanime pour justifier une attente de 8 jours pour opérer une fracture du col du fémur !

En vérité cette réponse cache un malaise bien plus profond…

Guerre de succession à la tête des départements, erreurs de diagnostique fréquents, manque de considération des patients -chef de service incapables de prendre en considération l’état psychologique des patients-, mobbing (juste un exemple : un jeune médecin interne qui craque devant le patient qui doit le réconforter. Heureusement, il a trouvé asile dans un autre hôpital universitaire), personnel constamment sous stress et encore bien d’autres problèmes de fonctionnement.

Et malgré les conclusions d’une étude présentées en 2003 lors d’une journée Qualité des HUG :

Provoquer une prise de conscience du personnel concernant la survenue des erreurs médicales

Renforcer les liens de confiance avec les patients en parlant des erreurs qui surviennent au cours de l’hospitalisation

Rien n’a changé…

LA solution : vous devez subir une opération programmée, choisissez le CHUV !

Et si vous doutez encore de l’incompétence des HUG un lien vers l’article de la Tribune de Genève du 8 juillet :

http://www.tdg.ch/geneve/actu/jours-attente-operee-2011-0...

10:16 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Science, Université, Vaud | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

15/12/2010

Gestion de la violence

Aujourd’hui, les acteurs sociaux se questionnent et expriment une réelle préoccupation sur la généralisation de phénomènes de violence.

Le fait de violence se cristallise toujours autour d’une atteinte plus ou moins directe à l’intégrité matérielle, physique ou psychique et comporte souvent une dimension de symptôme ou d’appel.

Les violences subies ou émises troublent la sécurité des usagers et atteignent le personnel en fragilisant l’identité professionnelle.

Les objectifs d’une formation adéquate devrait permettre aux acteurs sociaux de :

·        Comprendre et prévenir les phénomènes d’agressivité et de violence.

·        Mieux gérer les situations difficiles, porteuses de violence.

·        Faciliter l’accès à la parole et apprendre à utiliser les techniques d’apaisement et de désamorçage.

·        Et enfin, d’optimiser les outils institutionnels dans la prise en compte des violences.

Ainsi avec des agents sociaux formés à la gestion de la violence, les gendarmes auraient plus de temps à disposition pour remplir des tâches de maintien de l’ordre.

14:18 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Formation, Général, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

10/11/2010

La Suisse évolue-t-elle vers une société durable?

Les réponses aux quatre questions ci-dessous permettent d’estimer si nous sommes sur la bonne voie:

 

·        quelle est notre qualité de vie aujourd’hui?

·        comment les ressources sont-elles réparties?

·        que laisserons-nous à nos enfants?

·        notre utilisation des ressources est-elle rationnelle?

 

Une brochure (à télécharger ici) montre où se situe la Suisse sur la voie du développement durable.

Elle apporte des éléments de réponse sous une forme condensée et aisément compréhensible à travers 17 indicateurs-clés pour mesurer les progrès.

17:43 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Nature, Politique, Science, Solidarité, Suisse, Techno, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/11/2010

Osons, une alternative à la peur !

La question du désir est centrale, si nous voulons réorienter nos modes de production, de consommation et de vie. Il ne faut pas seulement proposer une transition vers des sociétés plus sobres : il faut aussi que cette plus grande simplicité soit désirable, qu’elle s’accompagne d’une meilleure qualité de vie.

Il nous faut changer en profondeur nos systèmes de rétribution fondés sur la course à l’avoir et la possession. Ces systèmes s’appuient sur le paradigme de la rareté : gagner de l’argent, prendre le pouvoir, acquérir la gloire, cumuler les conquêtes …

C’est toujours le couple » rareté/possession » qui est au cœur du processus. Et le plaisir est lié à cette possession.

Organiser la rareté est un élément constitutif du paradigme de la possession. Lequel a aussi une conséquence : la peur. Peur de perdre ce pouvoir, cet argent, cette gloire si difficilement acquis.

Chacun peut trouver sa place sans opprimer l’autre. Chacun trouve un sens à sa vie, sans que ce sens en exclue d’autres, possibles, pour d’autres êtres humains.

Osons, une alternative à la peur ! Pourquoi ne serait-elle pas « politique » ?

10:32 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Médias, Monde, Nature, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

28/10/2010

Climat : les conclusions de l’académie des sciences…

« Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003. Cette augmentation est principalement due à l'augmentation de la concentration du CO2 dans l'atmosphère » écrit l'Académie dans ses conclusions.

« L'augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l'activité humaine », ajoute le texte.

 

LES CONCLUSIONS :

 

• Plusieurs indicateurs indépendants montrent une augmentation du réchauffement climatique de 1975 à 2003.

• Cette augmentation est principalement due à l’augmentation de la concentration du CO2 dans l’atmosphère.

• L’augmentation de CO2 et, à un moindre degré, des autres gaz à effet de serre, est incontestablement due à l’activité humaine.

• Elle constitue une menace pour le climat et, de surcroît, pour les océans en raison du processus d’acidification qu’elle provoque.

• Cette augmentation entraîne des rétroactions du système climatique global, dont la complexité implique le recours aux modèles et aux tests permettant de les valider.

• Les mécanismes pouvant jouer un rôle dans la transmission et l’amplification du forçage solaire et, en particulier, de l’activité solaire ne sont pas encore bien compris. L’activité solaire, qui a légèrement décru en moyenne depuis 1975, ne peut être dominante dans le réchauffement observé sur cette période.

• Des incertitudes importantes demeurent sur la modélisation des nuages, l’évolution des glaces marines et des calottes polaires, le couplage océanatmosphère, l’évolution de la biosphère et la dynamique du cycle du carbone.

• Les projections de l’évolution climatique sur 30 à 50 ans sont peu affectées par les incertitudes sur la modélisation des processus à évolution lente. Ces projections sont particulièrement utiles pour répondre aux préoccupations sociétales actuelles, aggravées par l’accroissement prévisible des populations.

• L’évolution du climat ne peut être analysée que par de longues séries de données, à grande échelle, homogènes et continues. Les grands programmes d’observations internationaux, terrestres et spatiaux, doivent être maintenus et développés, et leurs résultats mis à la libre disposition de la communauté scientifique internationale.

• Le caractère interdisciplinaire des problèmes rencontrés impose d’impliquer davantage encore les diverses communautés scientifiques pour poursuivre les avancées déjà réalisées dans le domaine de la climatologie et pour ouvrir de nouvelles pistes aux recherches futures.

 

(Rapport complet disponible en téléchargement)

13:54 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Genève, Médias, Monde, Politique, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

22/10/2010

1,5 milliard de touristes en 2020 : la nécessité de passer au durable !

tpousirme vert.jpg

Le tourisme international représente 880 milliards de dollars, soit 12% du PIB mondial.

Mais ce poids lourd de l'économie est aussi l'un des moins bons élève en termes d'émission de gaz à effets de serre : transports aériens, hébergement, activités touristiques. Le secteur figure parmi les plus friands en énergie, face à la montée en flèche du nombre de touristes, le recours aux alternatives responsables est plus que jamais une nécessité. Car d’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la planète comptera 1,5 milliard de touristes en 2020, soit presque trois fois plus qu’il y a 20 ans.

 

De quoi inciter l’industrie touristique à passer au durable. «Ecotourisme», «tourisme solidaire», «responsable» ou «durable», ce vocabulaire s’entend donc désormais chez beaucoup d’agences de voyages. La difficulté étant de s’y retrouver, tant cette offre est diverse. Car à l’heure de la compensation carbone, l’industrie du tourisme se doit de montrer l’exemple.

 

Le rapport «Changement climatique et tourisme: faire face aux défis mondiaux» stipule que l’industrie touristique est responsable de 4,9 % des émissions mondiales pour l’année 2005.

 

Bonnes vacances !

12:21 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Développement durable, Economie, Général, Genève, Loisirs, Médias, Monde, Nature, Politique, Suisse, Vaud, Voyages | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/10/2010

Affaire Genilem : article paru dans Sit’info du mois d’octobre

Passablement des lecteurs de ce blog ne sont pas abonnés à Sit’info, c’est pour apporter un nouvel éclairage sur « L’Affaire Genilem » que je publie ci-dessous l’intégralité de l’article ou en pdf (téléchargez ici) 

Pierre Kunz et Philip e Gaemperlé Le génie ils l'aiment ...

... mais ce n'est pas réciproque. Les respectivement Président et Directeur de Genilem ont une conception de la gestion d'entreprise, et du personnel, qui, à défaut d'être très originale, mérite d'être exposée comme un bel exemple
d'un certain libéralisme économique
en actes.

Lire la suite

15:59 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Economie, Formation, Général, Genève, Médias, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

16/10/2010

Vers la création de caisses maladies cantonales

Un groupe d’experts en assurance maladie s’est réuni dans le but de mener une réflexion objective, indépendante et libre de tout intérêt particulier sur le fonctionnement de l'assurance maladie en Suisse.

 

Au terme d’un an et demi de travail, un rapport relève que le système actuel de couverture maladie implique un certain nombre de dysfonctionnements et d’effets pervers.

 

Le groupe d’experts est d’avis que le système actuel pourrait être amélioré, d’un point de vue actuariel et technique, sans remettre en cause fondamentalement sa conception.

 

Le rôle et le niveau des réserves des caisses devrait être redéfinis et les reporting financier et comptable améliorés.

 

Le groupe d’experts préconise à terme une refonte plus en profondeur du système allant vers la création de caisses cantonales ou inter-cantonales utilisant les services des caisses existantes.

12:11 Écrit par Charly Schwarz dans Economie, Genève, Médias, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/10/2010

Il n'existe aucun droit au calme dans notre société !

bruit nuage.jpg

Un bruit trop présent peut nous rendre malades. Or nous ne pouvons pas échapper aux nuisances sonores, ni le jour ni la nuit, car nous n'avons pas la possibilité de fermer nos oreilles.

De plus, nous ne pouvons pas nous habituer au bruit, nous endurcir à cette gêne ni nous immuniser contre celle-ci.

Le bruit est une forme de pollution environnementale sous-estimée et négligée. Pourtant, le bruit rend malade et génère des coûts de santé élevés.

Les conséquences du bruit quotidien sur la santé sont plus graves que l'on ne le pense généralement. Troubles du sommeil et de la digestion, hypertension, infarctus du myocarde, dépression, agressivité et difficultés de communication sont les problèmes les plus fréquents. 

Chacun perçoit le bruit de manière très subjective et en fonction de nombreux facteurs: la personnalité, l'âge, le bien-être psychique et physique, le vécu sonore, le moment de la journée et les facteurs acoustiques qui définissent le bruit. 

bruit échelle.jpg

10:31 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Général, Genève, Médias, Nature, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/09/2010

Maison container…

Maison-container-16.jpg

La réalisation d'une maison sur base de containers maritimes présente de nombreux avantages parmi lesquels on peut citer:

- Un chantier propre: le recyclage des containers permet d'éviter l'utilisation de matériaux dont la fabrication est génératrice de pollution. 

- Un chantier rapide : trois mois suffisent à la réalisation complète d'une maison de 240m2.

- Un coût au mètre carré nettement inférieur à celui de la construction dite traditionnelle, ce qui permet, à budget équivalent d'offrir des espaces supérieurs en taille et/ou de hautes performances environnementales.

- Une modularité incomparable et de nombreux types de finitions possibles qui autorisent une vaste gamme d'options architecturales.

Container-House-18.jpg

La première maison container entièrement réalisée dans les ateliers Progeco.

Container-House-16.jpg

18:44 Écrit par Charly Schwarz dans Développement durable, Economie, Général, Genève, Médias, Nature, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

24/09/2010

La ferme urbaine, une solution de proximité durable

ferme urbaine.jpg

La nature réinvestit la cité. De nombreux projets fleurissent dans le monde pour le développement d’environnements bénéfiques aux citoyens des villes.

Par l’utilisation des techniques de culture hors sol et aéroponique ces monades vertes seront en mesure de fournir la nourriture aux villes.

La ferme urbaine dite « verticale » a inspiré de nombreux urbanistes et architectes. Sujet « bobo » des années 1990, ce projet pourrait devenir au XXIème siècle une solution de proximité durable.

En réduisant les dépenses en eau, en fournissant son énergie grâce au solaire et au vent, en diminuant de manière drastique le transport des marchandises, ces fermes urbaines joueraient le rôle de producteur et distributeur à la fois, elles permettront de réduire les coûts, rendant enfin les fruits et légumes accessibles au plus grand nombre.

08:09 Écrit par Charly Schwarz dans Commerce, Développement durable, Economie, Général, Genève, Monde, Nature, Politique, Science, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

22/09/2010

Habitat et vieillissement de la population

habitat et vieux.jpg

La proportion de personnes âgées dans la population ayant toujours été, jusqu’à une période récente, très minoritaire, ni l’urbanisme ni la conception des logements n’ont jamais été pensés en fonction des besoins particuliers du grand âge.

 

La Suisse se prépare depuis quelques décennies au vieillissement, mais elle s’y est d’abord intéressée sous l’angle des retraites, puis sous l’angle médicosocial. Les diverses politiques adoptés prennent peu en compte les questions de logement.

 

Une illustration frappante est fournie par les ensembles d’habitat social, la majorité ont été construits il y a quelques décennies pour une population jeune en forte expansion, composée de familles.

 

Le défi est d’autant plus important que l’effort à fournir ne peut se limiter au seul logement. Pour que la personne âgée demeure autonome, c’est tout son environnement qui doit être adapté (accès à l’immeuble, voirie, transports, services à proximité).

 

14:01 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/09/2010

Entre ingratitude et incertitude

incertitude2.JPGDans un contexte de vieillissement de la population et de précarisation d’une partie de la jeunesse, deux interprétations s’opposent, l’une qui évoque un conflit générationnel, l’autre qui préfère souligner les nouvelles solidarités familiales.

 

De fait, les questions d’équité intergénérationnelle sont complexes : il faut éviter tout jugement hâtif. D’abord, les flux intergénérationnels transitent par deux instances principales – la famille et l’État – guidées par des logiques distinctes (don ou réciprocité d’une part, redistribution ou répartition d’autre part).

 

Mesurer la justice sociale intergénérationnelle suppose donc de considérer les effets cumulés des transferts publics et privés.

 

Ensuite, ces transferts s’opèrent à l’échelle d’une vie et les individus demeurent dans une ignorance relative de leurs résultats finaux :

 

·        absence de garantie absolue d’être dédommagé de ses sacrifices en vue des générations futures (principe d’ingratitude) ;

·        réciproquement, manque d’assurance quant au maintien des droits existants pour les générations futures (principe d’incertitude).

 

Il faut également prendre en compte des éléments de constat sur les articulations entre solidarité familiale et État, d’une part, et la situation des transferts privés, d’autre part.

 

Enfin, le degré de confiance des individus dans les systèmes de protection sociale comme dans la solidité des liens familiaux constitue un préalable nécessaire à la réflexion.

08:56 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Monde, Politique, Solidarité, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook