26/12/2009

Donner des droits spécifiques aux minorités est-il dangereux ?

Si un état doit être totalement neutre en matière de religion, peut-il l’être en matière de culture ?

Faut-il refuser la neutralité au nom de la nécessaire lutte contre les inégalités ?

Le principe de la démocratie est l’égalité. Dans quelle mesure est-il compatible avec le multiculturalisme ?

Les droits multiculturels sont une force unificatrice. Il faut reconnaître non seulement la diversité des groupes culturels, mais aussi la diversité des manières de se relier au tout et de participer à la vie politique.

Mais, il faut alors que les individus aient pour aspiration essentielle de vivre dans une société diversifiée.

18:59 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, culture, religion | |  Facebook

22/12/2009

Reconnaissance / Multiculturalisme

La reconnaissance est un besoin humain vital et constitue une des clefs de la vie en société.

Cette poussée de la reconnaissance s’est faite sur l’effondrement des hiérarchies sociales qui avaient pour fondement l’honneur, et par l’irruption de la notion de dignité et celle d’idéal d’authenticité.

Le discours visant à établir une politique de la reconnaissance a cependant abouti à deux versions antagonistes.

Le passage de l’honneur à la dignité a contribué à valoriser une politique d’égale dignité entre les hommes ; l’idéal d’authenticité a plutôt mis en lumière la nécessité de sauvegarder les différences.

Alors que la politique de dignité universelle a d’abord mis l’accent sur la lutte contre les discriminations, la politique de la différence prône un traitement différentiel entre les différents groupes pour rétablir un équilibre, une équité.

Dans le premier camp, il s’agit d’insister sur un potentiel humain universel ; dans l’autre, on précise que ce potentiel universel consiste d’abord dans le fait de « former et définir sa propre identité».

Du coup, une exigence nouvelle est en train de voir le jour.

D’un côté, il s’agit d’être aveugle aux différences, de l’autre, de favoriser la particularité.

09:17 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : politique, geneve, culture | |  Facebook

14/12/2009

C’est qu’une question de culture…

Il n'y a pas de domaine de la vie qui ne soit culturelle, pas même l'activité politique, économique, sociale, religieuse ou personnelle

Chaque politique, comme chaque économie est l'expression d'une culture.

Qu'on parle de politique, d'économie ou du social, on est toujours dans une culture déterminée de sorte qu'il s'agit toujours d'une culture politique, d'une culture économique ou d'une culture sociale.

On ne saurait donc réduire le culturel à un secteur, à côté ou à l'intérieur de l'économique, du politique, du social, comme on le fait généralement.

Une façon de prendre conscience et de faire prendre conscience du caractère omniprésent et imprégnant de la culture dans nos vies, c'est de parler de notre notion culturelle, de notre culture politique, culture économique, culture familiale, culture sociale (voisinage, amitié, démocratie et de citoyenneté, civiliste et sociétale), de notre culture religieuse, de notre culture médicale, de notre culture de la communication, notre culture linguistique, juridique, éducative, scientifique, alimentaire, récréative et artistique, culture du travail et des loisirs, de notre culture technique, organisationnelle, scientifique et ethnique.

08:09 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, religion, genève, politique | |  Facebook