21/01/2010

Les conceptions de la Liberté (4)

La conpection républicaine de la liberté voit le contrôle démocratique comme un moyen de la liberté, même s’il existe une dérive populiste visant à stipuler que la liberté ne consiste en rien d’autre qu’en l’autonomie.

Le point crucial de la conception républicaine de la liberté est que la non domination protège des interférences imputables à des pouvoirs arbitraires.

Selon Philip Pettit, la supériorité de la conception républicaine de la liberté réside dans le fait que la participation démocratique est particulièrement revendiquée pour que puissent être, justement, évités les maux associés à l’interférence.

09:10 Écrit par Charly Schwarz dans Général, Genève, Médias, Politique, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberté, république | |  Facebook

11/01/2010

Les conceptions de la Liberté (1)

liberté 1.jpg

La tradition républicaine rejoint l’opposition au libéralisme sur un point majeur : la conception de la liberté.

Du côté libéral, lsaiah Berlin, a codifié, il y a un demi-siècle, une conception de la liberté qui est un peu le vade-mecum du libéralisme. Berlin distingue deux sortes de liberté : la liberté négative qui est définie comme l’absence d’interférences, la liberté positive qui est la maîtrise de soi.

Cette distinction recoupe à peu près celle de la liberté des Anciens et des Modernes de Benjamin Constant.

Pour Constant, on est passé de la liberté des Anciens, qui est in fine celle de se gouverner soi-même, à celle des Modernes qui consiste à ne pas subir de contraintes. Or cette distinction peut-être réductrice.

Il existe une troisième façon de comprendre la liberté et ses exigences institutionnelles. C’est la conception républicaine. Elle consiste en une absence de domination.

Cette tradition est celle de Montesquieu, Tocqueville et Rousseau. Mais en général, si la tradition républicaine insiste sur la participation au pouvoir, c’est pour éviter l’écueil de l’interférence.

08:49 Écrit par Charly Schwarz dans Culture, Général, Genève, Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberté, république | |  Facebook

24/12/2009

Républicanisme / Libéralisme

Faire du républicanisme, une autre histoire des idées modernes, une alternative au libéralisme comme le suggère Yves Schaller, n’est pas exact pour trois raisons.

D’abord parce que l’enracinement antique de cette école de pensée est à relativiser.

Ensuite parce que les grands précurseurs de ce courant et notamment Machiavel, sont aussi fondateurs de la tradition libérale.

Et enfin parce que cette pensée n’a eu de cesse de se nourrir de la pensée libérale dans ce qui ressemble autant à une querelle interne à une tradition qu’au choc de deux traditions opposées.

Autant il est légitime de récuser une vision monochrome de la modernité libérale, autant il est peu probant de faire du républicanisme une alternative séparée.

00:03 Écrit par Charly Schwarz | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, genève, libéral, république | |  Facebook