De quoi je me mêle… 3

Ça y est ! Les candidats/tes de la « primaire socialiste » du 21 février sont en campagne…

Les téléphones sonnent, bien sur ils n’appellent pas directement les électeurs, ils ont tous de fidèles lieutenants qui n’hésitent pas à rappeler les qualités et les engagements de chacun/e.

Des réunions s’organisent chez l’un/e ou l’autre, et les clans se forment, les stratégies se développent.

Au second tour de scrutin ; qui se désistera et pour lequel/laquelle ?

Avec persistance, on entend que Véronique Pürro se désistera au profit de Manuel Tornare avec l’ambition de pouvoir, au bénéfice d’une élection partielle, accéder enfin à un exécutif.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle  « passe son tour » au bénéfice d’un homme.

Ah… stratégie, stratégie... vous avez dit "stratégie" ?

Commentaires

  • Bonjour !
    Eh oui... c'est comme une partie d'échecs.
    Le PSG joue avec les pionnes grises.
    Etonnant, non ?

    :o)

  • Quel plaisir trouves-tu a colporter des rumeurs infondées ?

  • de quelles rumeurs parles-tu ?
    De nos jours être informé est plus facile que tu ne l'imagines.
    Et comme dit l'adage; "pas de fumée sans...."

  • Qui est "on" ?
    Il serait plus simple de citer tes sources...
    Être désinformé ou instrumentalisé est aussi un sport bien pratiqué sur les blogs.
    L'expression "il n'y a pas de fumé sans feu" ne peut servir de justification aux ragotages …

    Je tiens de la principale intéressée (voilà mes sources) qu'aucun accord de désistement n'est et n'a été discuté.

  • Protéger ses sources est un impératif !
    Sans protection, rapidement elles se tarissent, et sans eau pas de puissance pour activer les palles du moulin à moudre…

    Il est tout à fait normal et logique que Véronique Pürro puisse briguer la nomination à la candidature, mais elle s’est déjà désistée à deux reprises, la première fois au bénéfice de Manuel Tornare et la deuxième pour celui de Charles Beer…

    Alors pourquoi pas une troisième ?

Les commentaires sont fermés.