L’éthique des bénéfices

La vocation d’une entreprise est de réaliser des bénéfices pour pouvoir investir, développer son activité et embaucher des collaborateurs.

A toutes ces contraintes vient s’ajouter la préoccupation éthique de ses bénéfices. L’entreprise ne doit plus se contenter de réaliser des profits ; ceux-ci doivent procéder d’un comportement éthique.

On peut s’interroger sur la pertinence de cette exigence, mais l’actualité économique révèle des faits et des pratiques qui ne peuvent laisser indifférents les plus ardents défenseurs de la liberté d’entreprendre.

Cette question est à l’évidence suffisamment troublante pour exiger l’intervention du législateur afin de réglementer la pratique des «golden parachutes » et donner une place de choix au commerce équitable.

Commentaires

  • Ca commence deja mal au 1er paragraphe: L'unique vocation du benefice après taxes étant de retribuer les investisseurs, qu'il s'agisse du capital propre d'un patron de pme ou des actionnaires d'une société en bourse.

    Il s'agit probablement d'une meconnaissance du sens de ces termes, puisque le benefice est precisement ce qui reste du chiffre d'affaire après en avoir entre autre prelevé la masse salariale et les investissments en moyens de production.

    Alors si vous pretendez legiferer la gestion des entreprises, commencer par en apprendre le vocabulaire.

    CE

  • Cher CE,
    ne confondez pas bénéfices et profits.
    ABE.

  • Si les investisseurs prennent des risques et gagnent, ils doivent être récompensés sinon nous sommes dans un mouvement communiste où l'Etat est le premier investisseurs, le premier employeur avec une nomenklatura très puissante qui ne redistribue pas de richesses à la base. On connaît la musique. Mais aujourd'hui nous sommes dans une situation déviante du libéralisme où des dirigeants de banques, des intermédiaires ont été cupides et malhonnêtes avec des procédés peu éthiques, où les organes de contrôle sont incompétents ou corrompus. Il faut remettre de l'ordre mais il est préférable de faire des réformes des "petits matins" que du "grand soir".

  • Du coup je serais curieux de connaitre votre definition technique du benefice.

    CE

  • Rien de technique... Le bénéfice sert au développement d’une activité.
    Le profit sert à rémunérer le capital.

  • Il y a toujours une definition technique, en general quelque chose d'assez simple comme:

    Benefice = Revenus - Charges

    Donc d'après vous le profit "sert" a remunerer le capital, mais ça n'en donne pas la definition comptable.

  • ton article est interexsant, et ta facon de presenter les choses oiriginale. brao :)

  • et bien moiu je suis fan de tes articles quoi quon puisse en dire ! lol

  • Merci à WiKi et wikipedia.
    Avec mes meilleurs blogpensées

Les commentaires sont fermés.