Le patron de le Deutsche Bahn espionnait ses employés... et EDF faisait espionner Greenpeace

Le président du conseil de surveillance de la Deutsche Bahn (chemins de fer allemand) a dû démissionner face au scandale suscité par la découverte d'une campagne de surveillance des activités de syndicalistes et d'employés à grande échelle, menée à partir de 2002. Il s'agissait principalement d'interception d'e-mails et de rapprochement de données personnelles.

Dans la même veine, des dirigeants d'EDF (Electricité de France) sont soupçonnés d'avoir hacké l'ordinateur de l'ex-directeur des campagnes de Greenpeace. L'association a porté plainte. L'affaire, révélée par le Canard Enchaîné la semaine dernière, a été développée par Mediapart hier.

 

Commentaires

  • et SECURITAS ...ATTAC ! big brother is every where...

Les commentaires sont fermés.