Qu'ont fait les députés sortants pendant 4 ans ?

votewatch.jpg

VoteWatch a pour objectif de fournir des éléments concrets de comparaison entre nos députés.

Je ne prétends pas qu'ils sont suffisants, mais je soutiens qu'ils sont nécessaires.

VoteWatch veut donner à chaque citoyen genevois, la possibilité de juger sur pièces l’activité des députés pour lesquels il s’apprête à voter.

VoteWatch propose un classement quantitatif de l'activité des députés.

Pour qu'une démocratie reste vivante, ses citoyens doivent rester éveillés.

N'hésitez pas à soutenir cette initiative et/ou à réagir !

 

Premières données :

L’ensemble des députés élus par les citoyens ne finissent pas leur mandat, 31% abandonnent:

soit 26% des Libéraux (6), 25% des MCG (2), 42% des PDC (5), 33% des Radicaux (4), 35% des Socialistes (6), 40% des UDC (4) et 25% des Verts (4).

Commentaires

  • Lorsque l'on constate que certains candidats se désistent une fois élus pour laisser leur place à ténor du parti...il y a là manipulation et dénis du vote nominatif démocratique...

  • vos statistiques sont fausses. Les 2 députés du MCG n'ont pas abandonné avant la fin de la législature. Un est décédé mais avant était resté indépendante et la 2ème exclue du mcg est toujours députée à ce jour et indépendante.

  • Paix à l'âme du député décédé. Par contre être exclue du Mouvement Contre les Genevois, chapeau de chez chapeau, enfin une qui réfléchit

  • C'est une sorte d'accountabiliy ou le fait de rapporter les progrès accomplis sur les actions, les projets de loi... et c'est un début de transparence pour les citoyens. A part les débats injurieux de certains députés et les disputes stériles, les nouveaux députés qui seront élus doivent impérativement changer de gouvernance pour que le citoyen se reconnaisse enfin dans son parlement et ses élus. Si il y a une si grande défection des députés, c'est que les discussions sont noyautés par des ténors qui pensent plus à leur propres intérêts (de parti ou d'association) pour garder le statu quo qu'au "bien commun" qui est de gérer le territoire avec des lois utiles qui correspondent à la réalité du terrain et développer au maximum des projets avec toutes les parties prenantes du Canton.

  • Le problème est que la députée MCG qui est devenue indépendante est dépendante des libéraux qui l'ont poussée à la faute et larguée après leur mauvais coup (comme ils on l'habitude de cette pratique: Haegi, Le Comte, Bernardszick et Spoerri en sont les exemples vivants).
    Ce qui prouve que les uns comme les autres réfléchissent comme des pieds!

    Le MCG est moins seul que vous l'imaginez en terme de stupidité politique à Genève.

Les commentaires sont fermés.