- Page 2

  • Notre démocratie est en crise…

    Lorsqu’on parle de crise de notre démocratie représentative, il faut préciser de quoi on parle.

     

    Plus aucun élu ne peut envisager de se contenter de mettre en œuvre son programme sans y associer les habitants : avec quelle ampleur, quelle force, quel contenu, jusqu’où ?

    C’est toute la question de la construction d’une véritable démocratie participative qui partage les pouvoirs ou bien d’une réponse partielle et limitée qui ne partage pas vraiment les pouvoirs de décision.

    C’est une crise de la représentation, notre système politique est miné de l’intérieur par le cumul des mandats, par notre système électoral majoritaire (mais qui refuse de la reconnaitre), par l’insuffisance de la parité, par l’absence ou l’insuffisance d’écoute, de dialogue, de proximité, par des formes de clientélisme et par les promesses non tenues.

    C’est une crise de la délégaion de pouvoir.

  • Le guide du candidat : l’essentiel pour conduire sa campagne en ligne

    La campagne en ligne : pourquoi c’est important

     

    Une majorité des Genevois vit, travaille ou apprend au contact de l’ordinateur.

    Près de 7 salariés sur 10 travaillent sur ordinateur. 4 Genevois sur 5 utilisent l’Internet, 70 % des internautes se connectent tous les jours.

    Un tiers des internautes consulte un blog chaque semaine.

     

    Communiquer, dialoguer avec les électeurs

    Le blog ou site met à la disposition des citoyens les informations de base sur le candidat et sa candidature.

    Les différents modes de dialogue sur le blog (commentaires, formulaires), la newsletter et la réponse au courrier permettent au candidat d’établir un contact personnel.

    On touche ici a l’une des spécificités d’internet comme média : la possibilité de s’adresser directement a chacun, sans passer par le filtre des médias (presse, radio, télévision).

    L’ouverture du blog ou site peut être un évènement dans la campagne.

     

    Ce qu’on doit trouver sur le blog de campagne

    Le blog est aussi votre image. Sa mise à jour doit être régulière et immédiatement visible du nouveau visiteur comme de l’habitué.

     

    Faire connaître le blog et son URL

    L’URL du blog de campagne comme l’adresse électronique doit figurer sur tous les tracts, bulletins et documents de campagne.
  • 4ème 5 à 7 de la Constituante

    A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

    Mardi 7 octobre de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine,

    Rue de la Madeleine 10  

    Selon le déroulement décrit ci dessous :

    17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

    17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

    18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

  • Quel avenir Culturel pour Genève ? - lundi 6 octobre de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine.

    3ème 5 à 7 de la Constituante : Quel avenir Culturel pour Genève ?

    Lundi 6 octobre de 17:00 à 19:00 à la Salle Centrale Madeleine,

    Rue de la Madeleine 10

    Selon le déroulement décrit ci dessous :

    17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

    17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

    18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

    Le suivant : Mardi 7 octobre :

    A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

     

    Afin d'assurer une présence forte du public et au regard de l'importance de l'élection du 19 octobre, je vous prie de faire circuler cette invitation auprès de votre carnet d’adresse.

  • Les décisions sont toujours prises dans l’intérêt de ceux qui les prennent

    Le véritable enjeu pour nos futurs constituants sera d’élargir le pouvoir de décision en « continu » ; non pas de modifier l’organisation des pouvoirs entre ceux qui l’ont déjà, mais de donner des pouvoirs à ceux qui, aujourd’hui, en ont peu ou pas.

    Alors que la souveraineté est censée appartenir au peuple, alors que l’ouverture du monde appelle une nouvelle forme de citoyenneté à l’échelle planétaire. La classe politique, dite partisane, monopolise l’exercice des responsabilités et de tout l’appareil institutionnel –politique et économique-, tend à personnaliser le pouvoir et à le concentrer entre quelques mains.

    Le rejet du politique -auquel est associé, hélas, l’ensemble des politiques- traduit le refus d’un système qui ignore la revendication profonde d’une participation des citoyens à toutes les étapes de la prise de décision.

    Faute de pouvoir s’investir, les citoyens se réfugient dans l’abstention.

    Et peut-être un jour... dans la colère !

  • Une démocratie représentative à bout de souffle

    A Genève, la démocratie représentative semble à bout de souffle.

    L’offre des partis politiques ne répond plus aux attentes de la population.

    L’exemple le plus spectaculaire de cette crise est le nombre de liste proposé pour l’élection à la Constituante du 19 octobre, soit 18 listes représentant et plus de 500 candidats.

    L’intérêt de cet événement se trouve tant dans la campagne elle-même que dans le résultat.

    Pour la première fois une alchimie s’est réalisée entre une appropriation citoyenne d’un sujet complexe et d’une campagne politique de plusieurs forces partisanes.

    C’est dans cette alchimie que pourra se construire une nouvelle offre politique tant désirée par la population genevoise, une nouvelle coopération (co-élaboration, codécision , et mise en ouvre commune) entre citoyens et forces politiques.

    Et il semble bien que nous assisterons à une élection de rupture avec le système actuel qui n’apporte aucune possibilité de changement dont Genève a besoin.

  • Quel développement économique pour Genève ? Aujourd’hui à 17 :00 à la Salle Centrale

    Selon le déroulement décrit ci dessous :

     

    17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

     

    17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

     

    18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

     

     

    Les suivants :

     

    Le 6 octobre : Quel avenir Culturel pour Genève ?

     

    Le 7 octobre : A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

     

     

    Ces débats se dérouleront à la Salle Centrale Madeleine,

     

    Rue de la Madeleine 10
  • 2ème 5 à 7 de la Constituante, le 3 octobre à 17:00

    2ème 5 à 7 de la Constituante : Quel développement économique et social pour Genève ?

    Selon le déroulement décrit ci dessous :

    17 :00 à 17 :30> accueil des participants et public (collation offerte)

    17 :30 à 18 :00 > 5 à 7 minutes par candidat pour présenter ses arguments.

    18 :00 à 19 :00 > questions / réponses avec le public.

     

    Les suivants :

    Le 6 octobre : Quel avenir Culturel pour Genève ?

    Le 7 octobre : A-t-on encore envie de vivre ensemble ?

     

    Ces débats se dérouleront à la Salle Centrale Madeleine,

    Rue de la Madeleine 10

  • Parlement en déclin… pour une nouvelle forme de séparation des Pouvoirs

    Dans nos démocraties modernes, les exécutifs veulent réunir entre leurs mains de plus en plus de pouvoirs.

    De surcroit, le Parlement est victime d’un double dessaisissement, par le bas et par le haut, de ses compétences législatives.

    Traditionnellement la fonction législative devrait être exercée par le parlement, fonction qui est confisquée par l’Exécutif, l’application de la loi sur la fumée passive en est le parfait exemple.

    Autre exemple, la suppression des tribunaux populaires par la Confédération.

    Notre parlement a aussi perdu l’initiative des dépenses, le phénomène de « débudgétisation » c’est beaucoup développé.

     

    Notre nouvelle Constitution devrait en tenir compte et introduire une véritable séparation des pouvoirs :

    un gouvernement qui gouverne et un parlement qui contrôle !