grand conseil - Page 4

  • Lutte contre l’insécurité ; quelques pistes…

    La lutte contre l’insécurité, au-delà mesures à court terme (réaffections des missions des gendarmes, optimisation de l’éclairage et  installation de caméra de surveillance) nécessite un travail de prévention sur le long terme, qui devrait veiller à :

    >rétablir un système d’instruction performant,

    >réguler le marché du logement,

    >optimiser le processus de participation des immigrés,

    Et bien évidemment, combattre la criminalité.

    Thèmes itératifs que l’Etat a bien de la peine à traiter, il faut bien le reconnaitre !

  • La sécurité est un droit humain, la garantir est un devoir d’Etat.

    L’un des fondements de la démocratie est de garantir la sécurité de chacun.

    Pour cela, nous avons aliéné une partie de notre liberté à l’Etat, celui –ci c’est engagé à assuré la sécurité de chacun.

    Un gouvernement qui renonce à garantir l’intégrité des ses administrés met en danger la démocratie.

    Il est nécessaire de rechercher des formes complémentaires ou originales de justice destinées à contrebalancer l'échec des systèmes judiciaires classiques.

    Comme par exemple de développer une justice restauratrice qui met l'accent sur la médiation et le dialogue, ainsi que sur les droits de l'homme de la victime et ceux du délinquant. Avec pour but de remédier à la rupture entre le délinquant et la communauté.

    Et de rassembler des statistiques fiables afin de qualifier et de quantifier la délinquance.

  • VoteWatch> la position des candidats sur les listes électorales influence leur éligibilité

    Le 24 août approche, c’est le délai pour le dépôt des listes pour l’élection des députés genevois…

    Il me semble intéressant d’analyser le rôle que peut jouer la position de chaque candidat sur sa liste…

    L’importance de la position de chaque candidat sur une liste n’est pas une chose aisée, car elle influence son éligibilité. Les chiffres (grand conseil, 2005) le prouvent !

    80% des élus figuraient dans les premières moitiés et 70% dans les premiers tiers !

     

     

    Bien sûr, ces chiffres varient d’une liste à l’autre :

    Les Verts : 75% > ½ et 63% > 1/3

    Radical : 58% > ½ et 42% > 1/3

    Les Socialistes : 94% > ½ et 82% > 1/3

    Libéral : 83% > ½ et 78% > 1/3

    PDC : 75% > ½ et 58% > 1/3

    UDC : 82% > ½ et 73% > 1/3

    MCG : 89% > ½ et 78% > 1/3

     

    N.B. Plus de d’informations dans le groupe VoteWatch sur Facebook

     

     

  • Privilèges individuels vs droits collectifs

    droits collectifs.jpg

    Le mélange des cultures et le développement de l’individualisme qui en découle ont diminué grandement la pression qu’exerçaient les mœurs communes sur les comportements individuels.

    Si bien que les repères sûrs ont disparu et que chacun est confronté à se forger un jugement personnel sur la moralité de ses actes.

    Il s’ensuit que l’individualisme s’impose avec les travers qui en découlent : envie, avarice, égoïsme…

    Cette volonté de puissance produit une société où les privilèges individuels priment sur les droits collectifs, comme les tribunaux semblent le confirmer de plus en plus.

  • Petit manuel de sagesse politique

    En cette période « pré-électorale », il est de bon ton de rouvrir le petit manuel de sagesse politique !

    Extraits :

    "La différence entre l'homme politique et l'homme d'État est la suivante :

    le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération". James Freeman Clarke (1810-1888)

    "Lorsque les pères s'habituent à laisser faire les enfants, lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles, lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter, lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu'ils ne reconnaissent plus, au-dessus d'eux l'autorité de personne, alors c'est là en toute jeunesse et en toute beauté, le début de la tyrannie."  Platon (IVe siècle av. J.C.)

    "Celui qui se conduit vraiment en chef ne prend pas part à l'action."
    Lao Tseu (570-490 av.J.C.)

    Retrouvez plus de 2’500 de ces bons mots dans le livre  "La Politique en citations". Souvent drôles, parfois féroces, toujours pertinentes dans leur impertinence même, vous serez étonnés de l'actualité de citations datant parfois de plusieurs millénaires !

    Bien plus qu'un simple recueil, ces quelque 2500 citations empruntées à près de 600 auteurs constituent un véritable "Petit manuel de sagesse politique".

     

  • VoteWatch > Cet automne peu de places pour les « petits nouveaux » au Grand-Conseil genevois.

    votewatch.jpg

    Seulement 30 sièges seront réellement à repourvoir, car 70 députés sortants se représentent …

    Mais tous les partis ne sont pas égaux face à l’opportunité d’accueillir  ces « petits nouveau », les chances d’être élu varient d’un parti à l’autre :

    PS > 47%, Radical > 33%, Verts > 31%, PDC > 13%, Libéral 13%, MCG 12%. (pas de données pour les députés UDC).

    L'opinion publique a tendance à offrir une prime aux députés sortants.

    De plus, le sortant bénéficie d'un avantage considérable allant bien au delà de la prime au sortant : accès favorisé aux media (c’est un élu !) maîtrise des enjeux, diverses aides et services (notamment celles du secrétariat du Grand Conseil…

    N.B. Plus de d’informations dans le groupe VoteWatch sur Facebook

     

  • L'esprit de la loi sur l’Assurance Invalidité (AI) bafoué dans la pratique

    AI.jpg

    En vigueur depuis 1960, la loi sur l'assurance-invalidité (AI) poursuit 3 objectifs, clairs et précis, ils préconisent d'abord de prévenir, réduire ou éliminer l'invalidité grâce à des mesures de réadaptation appropriées.

    Ensuite, de compenser les effets économiques permanents de l'invalidité en couvrant les besoins vitaux.

    Enfin, d'aider les assurés à mener une vie autonome.

    On le voit, le principe «la réinsertion prime la rente» figure depuis le début dans la loi originelle.

    Et les récentes révisions 4ème et 5ème ainsi que la 6ème en préparation insistent très fortement sur cet aspect.

    Mais, j’exprime quelques doutes…

    A la lecture des deniers chiffres disponibles, les rentes représentent près de 60% des dépenses, plus 6% pour les frais administratifs, il reste moins de 35% pour aider les assurés à mener une vie autonome.

    Difficile dans ces conditions de mettre en place des mesures de réadaptation appropriées et d’assurer l’adaptation des places de travail, la mobilité nécessaire, afin de favoriser le maintien ou le retour en emploi personnes assurées.

    De plus des maladies considérées comme invalidantes ne le sont plus et des nouvelles sont apparues.

    Qui aujourd’hui en a une vision globale de cette assurance sociale ?

     

  • Ecologie et appareils en veille

    appareil en veille.jpg

    L'écologie et les économies d'énergies qui vont de pair sont désormais au cœur des préoccupations de la plupart des fabricants d'électronique, qui répondent notamment à une réalité économique.

    Force est de constater que la crise économique que nous traversons a accéléré une prise de conscience par le plus grand nombre, de l'entreprise qui doit réaliser des économies d'échelle à l'individu qui craint pour sa descendance.

    Lire la suite

  • De la liberté d’expression…

    lireté d'expression.jpg

    Dans toute société il s’agit d’obéir et rien d‘autre ; c’est pourquoi les notions de faute, de mérite, de bien et du mal, sont exclusivement sociales.

    La meilleure société sera donc celle qu’exempte la puissance de penser du devoir d’obéir et se garde, en son propre intérêt, de la soumettre à la règle de l’état.

    C’est du degré de liberté d’expression, du degré de vérité qu’elle est capable de supporté qu’est jugé une démocratie.

    Il est certain que l’on trouve dans les milieux libéraux les conditions les plus favorables.

    Tant que l’expression est libre, rien n’est compromis.

  • Chimérique, l’autre nom du G-2

    chimère.jpg

    Une chimère est un être mythologique et fantastique composé de deux espèces animales distinctes.

    Depuis peu le mot « Chimérique » désigne un pays imaginaire composé de la Chine et de l’Amérique (USA), on y distingue la Chimérique orientale et la Chimérique occidentale.

    Les Chimériques orientaux sont des adorateurs, les Chimériques occidentaux des consommateurs.

    Les orientaux se dédient à la manufacture, les occidentaux aux services…

    Mais les structures du pouvoir sont incompatibles entre les deux provinces.

    Les Chimériques orientaux sont régis par un système obscurantiste et secret, tandis que les Chimériques occidentaux vivent en pleine lumière sous le regard de tous.

    Les premiers sacrifient tous, inclus leur liberté personnelle, au prestige de l’autorité unique du parti et à la cohésion nationale.

    En revanche, les seconds mettent la liberté individuelle par-dessus tout, et se confient à une autorité publique soumise au contrôle démocratique, et à la séparation et à l’équilibre des pouvoirs.

  • L’essence de Dieu comme puissance infinie

    infini.jpg

    Il nous reste à déterminer le sens de la certitude de l’existence de Dieu, qui se tire de la seule considération de la réalité absolue, sans division ni séparation entre l’être transcendant et une réalité créée, séparation qui porterait la marque de la privation et de l’imperfection.

    Comment la nécessité infinie de Dieu doit-elle être conçue ?